Tag Archives: jeu

Marcher sur un bloc Lego

3 Mai

Pauline Kergomard, inventrice de l’école maternelle en France, disait « Le jeu, c’est le travail de l’enfant, c’est son métier, c’est sa vie. » Pour exercer un métier, il faut les bons outils, et comme parents, devant l’offre infinie du marché, des choix s’imposent. Nous avions bien des idéaux avant l’arrivée de petit homme, des préjugés envers le plastique, les chansons redondantes, le salon aux allures de CPE. Un enfant prend une grande place dans une vie, mais il importe aussi qu’il ait sa zone dans SA maison… sans pour autant prendre tout l’espace.

Avec le premier anniversaire, la question récurrente sur les cadeaux m’a permis une réflexion sur les jouets. La conclusion; des jouets durables, polyvalents, solides et autant que possible, éco-responsables.

Petit homme est entouré d’une famille attentive et respectueuse. Une grande écoute de nos valeurs et de celles que nous voulons transmettre est une grande richesse. Et à notre grand bonheur, tout ça se reflète assez bien dans les cadeaux offerts à monsieur gâté!

Crédit photo : la matante, Laurie Couture

Le tipi; un cadeau d’une grande beauté qui répond à tous nos critères. Il trône fièrement dans notre salon, antre de paix de mini. Versatile, il sera fort probablement utilisé très longtemps. Nous l’aimons d’amour, puisqu’il est joli, mais également il camoufle très bien les petits jouets appréciés de bébé, mais qui ne sont pas nécessairement jolis en exposition de salon! Les enfants adorent les petits endroits, les cachettes, avoir un petit coin bien à eux, le tipi, c’est la perfection!

Les jouets de bois, s’ils sont, en plus fabriqué au Québec, ça me charme complètement! Le jeu d’équilibre des Enfantillages est d’une beauté et d’une créativité unique. Ce jeu de plusieurs pièces au design simple permet une panoplie d’empilement. Bien que petit homme manque encore de dextérité pour les équilibrer facilement, il adore s’amuser avec ces petits animaux ludiques. Ce jeu correspond à tous nos critères, et il plaît à fiston!

Crédit photo : Les Enfantillages | Boutique Etsy siii belle!

 

Le cube d’amusement est un essentiel des bureaux de dentiste, il est durable et polyvalent, en plus de se nettoyer facilement. Les enfants de nos amis l’adorent, coco aussi, et il n’est pas rare que même papa s’amuse avec le boulier lors d’une discussion entre adultes! Un des avantages, en plus d’être plutôt coquet, c’est que mini s’y amuse beaucoup lorsqu’il commence à se tenir debout, favorisant ainsi cette position. De plus, aucune pièce ne se détache, ce qui évite les disparitions sous le sofa, ou le désagrément de marcher sur un morceau meurtrier pour les orteils!

Le dé des mots de la compagnie Placote; l’enseignante en moi est séduite par toutes les possibilités éducatives de ce jouet! Il s’agit en fait d’un cube en mousse, couvert d’un matériel plastique transparent dans lesquelles on insère des images (une banque d’image sur différents thèmes est incluse). Il s’agit d’un outil ludique pour le développement du langage, mais son atout est la versatilité, on peut y insérer des photos de la famille quand bébé est plus petit, des lettres de l’alphabet, au début de l’école, des nombres, des mots en anglais, etc. La marque « PLACOTE » est fondée par des orthophonistes, le cube est donc accompagné de petits conseils pour l’utilisation du jouet, mais aussi pour le développement du langage. Bref, un jouet polyvalent qui sera utile sur une longue période de temps et approuvé par la prof-maman!

L’offre de jeu et jouets est grande, des choix s’imposent et nous tentons d’en faire des bons en fonction de nos valeurs, mais le vœu pieux du « sans plastique » semble impossible à atteindre, car même si je tombe régulièrement en amour avec des artisans d’ici et leurs créations éducatives et magnifiques, il semble que mini, lui, fini inévitablement par s’intéresser à un camion de plastique plus ou moins joli accompagné d’un bruit infernal ou simplement les casseroles de la cuisine!…

Je pratique donc le lâcher-prise, car après tout le travail d’un enfant est de jouer, avec ce qui l’intéresse, plastique ou bois… il découvre le monde!

Mariève

 

Pourquoi aller voir la pièce Une mort accidentelle?

11 Fév

 

bandeausiteunemort.jpg

C’est l’histoire de :

Philippe Désormeaux, un jeune chanteur connu du public, qui commet un crime de manière involontaire. Après avoir faussé les pistes, il quitte les lieux et court se confier à ses parents, qui, devant cet aveu, auront une réaction pour le moins inattendue. Jeff Dubois, un enquêteur dépressif fasciné par le cirque médiatique entourant l’événement et peu pressé à élucider l’affaire, est chargé de l’investigation. Comment garder contact avec la réalité lorsqu’on est pris dans la spirale du mensonge ? 

Pssst: Il reste encore des supplémentaires les samedis 11, 18 et 25 février à 20h + dimanche 12 février à 15h au théâtre La Licorne.

La pièce en un gif:

giphy.gif

On va voir la pièce, parce que:

  1. Les comédiens défendent leur personnage impeccablement. Parfois, on entend «le jeu était inégal». Là, c’est le contraire. Chacun amène sa petite twist. Qui plus est, on remarque souvent leur écoute (ça c’est quand les comédiens sont pas en train de dire des lignes, mais qu’ils écoutent…). C’est petit, mais c’est précis.
  2. François Archambault réussit à trouver un bel équilibre entre l’humour, l’intrigue et l’intelligence. Parfois, on se surprend à grimacer et à grincer des dents et on éclate de rire tout de suite après. Assez pour se demander à plusieurs reprises «c’est-tu correct si je ris?» Il faut savoir bien manier sa plume pour manipuler aussi bien ses spectateurs.
  3. La mise en scène colle parfaitement à la vision de l’auteur. Les deux vivent en parfaite harmonie. On a particulièrement aimé la simili-conférence de presse où le public est littéralement devenu un public. Et aussi, voir le fameux contour tracé blanc des victimes se faire tracer devant nous.
  4. L’intégration des réseaux sociaux au sein de l’intrigue et le personnage de l’animatrice toujours sur place afin de mettre la main, en premier et en exclusivité, sur les nouvelles. Ça nous rappelle une certaine ère…
  5. Pour toutes ces raisons, une mort accidentelle n’est pas une pièce de Théâââââââââtre, mais vraiment un univers dans lequel on se fait inviter et prendre au jeu.

Mention spéciale:

Il n’y a rien de plus magnifique lors d’une pièce que les réactions spontanées des spectateurs. En fait, je dois préciser: il n’y a rien de plus magnifique que ceux qui partagent, sans se rendre compte, leur réactions spontanées.

«Ben voyons donc !»  « Elle, je l’a trust pas. »  «Qu’est-ce qu’y’a dit? »

 

Bon spectacle.

 

Jani

 

Attendre après sa destinée : la réalité de plusieurs jeunes artistes

23 Déc

Le pire serveur de ma vie. C’était en septembre, durant le Festival de cinéma de la Ville de Québec. Nous étions dans un café bien connu de la Haute-Ville. Il y avait une amie réalisatrice et une autre directrice artistique. Ce soir-là, nous allions casser la croûte avant  une série de  courts-métrages. Il était sec, arrogant, il n’avait pas envie d’être là, on n’arrivait même pas à se comprendre pour une salade. Ça n’allait pas du tout, jusqu’au moment où il nous a entendues parler de cinéma. Soudainement, nous étions intéressantes. C’était si évident, encore un serveur frustré de ne pas être un acteur.

12295469_714213802013991_2760713943186851650_n

Clara veut être une actrice

Une autre compagnie de théâtre a invité les Rockalouves à la production Clara veut être une actrice. Présentée pour la première fois à Québec, à L’Expo-Théâtre de la Visitation, la pièce raconte l’histoire de cette diplômée d’une école de théâtre qui est prête à tout pour vivre son rêve : devenir actrice.  Pour survivre et pour avoir du « vécu », elle travaille dans un café du Plateau Mont-Royal. Elle se sent obligée de sourire et tente de se faire valoir devant les vedettes. Tout me rappelait ce fameux serveur désobligeant. Un texte et une mise en scène de Valery Drapeau.

Sur scène, la comédienne Daphnée Côté-Hallé est seule, mais ça ne paraît pas. Elle danse, elle court, elle chante. Elle n’arrête pas. Elle est belle à regarder et surtout à écouter. Avec beaucoup d’autodérision, elle raconte son histoire et sans aucun doute celle d’autres jeunes talentueux qui sont prêts à beaucoup de bénévolat pour jouer.

12304018_714244075344297_2711675591200517102_o

Toute la pièce se déroule dans un restaurant. Le décor est simple avec quelques tables et de la vaisselle. Durant 70 minutes, grâce au talent de Daphnée, on rencontre des clients chiants, des vedettes, de la petite bourgeoisie, une vieille collègue et Xavier Dolan qui s’arrête pour un café.  C’est si bien joué qu’on croit en la présence de tout ce beau monde. Une grande force de la production.

Histoires vraies

J’ai eu envie de savoir si cette histoire était celle de la jeune comédienne. « Ce texte vient surtout d’une observation générale de la situation précaire de tout artiste de la relève. Nous-mêmes, notre entourage… Il y a quelque chose d’autobiographique, c’est certain », m’a avoué Daphnée Côté-Hallé. « Comme en ce moment, je suis en route pour Montréal pour aller travailler dans un restaurant… C’est absurde », a-t-elle ajouté.

12196225_834691189981590_3542426734987945826_n

Crédit : Clara Bordeleau- Artiste multidisciplinaire

Pour arriver à vivre de son art, Daphnée est proactive et elle crée ses propres projets. « Je dirais que c’est là la différence majeure avec Clara, qui, au contraire, attend après sa destinée », a lancé celle qui est également musicienne.

Et quand on lui demande si elle rêve de Broadway : « J’avoue que c’est mon dada, et que j’en rêve certainement, beaucoup plus qu’Hollywood disons, mais un peu comme un rêve de petite fille. », a dévoilé la comédienne.

À lire tous les commentaires Facebook qui se retrouvent sur la page de l’événement, je suis persuadée que nous reverrons Daphnée prochainement et ailleurs que dans un restaurant. J’ose espérer qu’elle conserve son beau sourire devant ses clients, car mon père me dit toujours: « Dans la vie, c’est mieux de connaître quelqu’un que de connaître quelque chose ». Souvent, je réalise qu’il a raison.

Sarah xx

Vous ne jouerez plus jamais à Guess Who

23 Oct

Malgré ce que Passe-partout vous a laissé croire depuis votre enfance, c’est véritablement l’automne qui est fait pour jouer. Le froid te convainc déjà de rester à l’intérieur et je sais que tu n’en peux plus d’écouter Netflix en boucle. Alors, invite des amis à jouer!

download

Crédit : Matthew Wiebe via Unsplash

Je vous présente les types de jeux à avoir sous la main pour des soirées entre amis. Votre curseur se dirige vers le « x » pour fermer l’onglet? Résister! Je vais vous convaincre. J’adore jouer. En prime, je ferai une blague de Guess Who à la fin. Psst! Prends des notes pour le temps des Fêtes, c’est terminé les charades!

Les sympathiques jeux rigolos

Il faut absolument les essayer cet automne si ce n’est pas déjà fait! Je parle d’Apples to Apples et de L’osti de jeu (le penchant québécois de Cards Against Humanity). Dans les deux cas, le principe est le même, soit d’associer deux cartes : une carte « chose » et une carte « description ». Chaque tour, un joueur pige une carte « description ». Dans le cas de Apples to Apples, cette description est un adjectif et dans le cas de L’osti de jeu, c’est une carte plus ou moins vulgaire ou drôle décrivant une situation. Les autres joueurs doivent donner la carte « chose » qu’ils ont dans leur main qui correspond le mieux à la description pigée et ce, anonymement. Le but : faire rire ou rappeler des anecdotes à celui qui doit décider de la meilleure option. À prévoir : du fun en masse.

12107912_10203657883247154_4014537073752389999_n

Crédit : Un fait vécu : match parfait.

Le jeu homemade

Le jeu du dictionnaire est l’un des plus simples et des plus amusants. Vite comme ça, ça l’air geek au boute et loin d’être amusant, mais détrompez-vous! À tour de rôle, vous choisissez un mot au hasard dans le dictionnaire. Vous ne devez pas connaître la définition de ce mot et vous devez être sûr qu’aucune personne ne la connait. La personne qui choisi le mot garde la bonne définition secrètement et ne fait que dire à voix haute le mot choisit. Le but des autres joueurs : de manière anonyme, écrire la définition de ce mot et la remettre au joueur qu’il l’a choisi. Ça peut donner des pas pire niaiseries. Celui qui se rapproche le plus de la vraie définition devrait l’emporter, mais vous pouvez aussi choisir de faire gagner celui qui est le plus drôle. Tsé.

Les jeux accessibles un peu plus geek

La semi-geek en moi est une grande fan de Les Colons de Catane. Vous aimez le jeu Risk (en vrai, je n’aime pas tant Risk), mais vous aimez aussi ne pas passer la nuit à jouer au même jeu? Vous aimerez Catane! En gros, vous construisez une colonie et exploitez des ressources. Expliquer les règles serait beaucoup trop long, mais cliquez sur ce lien et vous serez servi!

BANG! Voilà un autre jeu accessible qui est parfait pour les soirées entre amis! Très simple dans son exécution, le jeu recrée une fusillade entre cowboys de style western spaghetti. Vous avez des cartes à jouer avec des personnages et des rôles secrets. Le seul rôle à découvrir est celui du shérif. Vous êtes le Shérif? Votre but est de survivre contre les hors-la-loi avec l’aide de votre assistant shérif. Vous êtes hors-la-loi? Votre but est de tuer le shérif, mais votre rôle est secret, vous devez donc trouver vos alliés et ne pas vous attirer les foudres de ceux qui protège le shérif. Bonne chance là!

Le jeu idiot

Le jeu du dé 6. La définition la plus courante donnée à ce jeu : « Ce n’est pas compliqué pis c’est cave ». En gros, ça vous prend un dé et des amis avec des drôles d’idées. Le déroulement : vous dite un défi à voix haute en commençant avec cette formulation : « Si je roule un 6, je vais … », puis vous lancez le dé. S’il tombe sur le 6, vous devez relever le défi. C’est un espèce de « vérité/conséquence » laissé entre les mains du hasard. Pour un challenge de plus, jouez avec un dé 20 faces, les probabilités sont moins grandes et les gens se laissent aller dans des défis qui ont moins de bon sens. Pour jouer dans les règles de l’art : respectez la décision du dé et dites pas n’importe quoi avant de le lancer. 😉

Vous êtes toujours là? 🙂

Vous attendez probablement la blague Guess Who… En vrai, j’en ai pas, mais je vous laisse une image souvenir et vous partage mes highlights : Claire, Bill et Sam.

guesswho2

Toi, c’est quoi ton jeu préféré?

Amusez-vous bien ! 🙂

Karyan

%d blogueurs aiment cette page :