Tag Archives: inspiration

Billet commun février: Un couple inspirant

2 Fév

En ce mois où on célèbre l’Amour avec un grand A, la meute a décidé d’éviter les classiques de St-Valentin: ce mois-ci, on vous présente les couples inspirants de notre vie! Et on fait un high-five à tous les couples inspirants et inspirés qui font le choix, chaque jour, de rester ensemble pour les petites et les grandes choses de la vie.

Anne-Sophie ❤

Ceux qui me connaissent le savent, je ne jure que par Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre. Penseurs, écrivains, citoyens engagés, ils étaient aussi un modèle par leur refus du modèle du couple hétérosexuel marié. Toute leur vie, ils ont formé un couple libre, chacun prenant des amants comme bon lui semblait. Simone a même refusé la demande en mariage de Jean-Paul parce qu’elle n’était pas d’accord avec les valeurs du mariage! Fallait le faire, dans les années 30! Chaque jour, ils auraient pu choisir quelqu’un d’autre; chaque jour, ils revenaient l’un vers l’autre. À mon avis, on ne fait pas plus inspirant que ça.

 

Caroline ❤

L’amour qui dure toujours… seulement dans les contes de fée? Je ne crois pas. Difficile de croire à un amour pur et simple de nos jours mais j’ai eu un modèle digne de ce nom. Le couple qui m’inspire est celui que forment mes parents, Pierre et Maria. Trente-sept ans de mariage le 2 mai prochain, deux enfants, quatre déménagements dans cinq villes différentes. Des hauts et des bas, très certainement, mais après tout ce temps, ils transpirent encore l’amour. Mes parents sont complices, ils n’ont besoin de rien ni de personne pour être heureux, ils profitent de la vie. Ils voyagent et partagent des passions et des anecdotes. Définitivement, ils sont les plus inspirants.

Parents Caroline

Des parents inspirants, Pierre et Maria

Catherine

J’ai bien réfléchi et finalement, je pense qu’aucun couple spécifique ne m’inspire particulièrement. Quand je pense à l’Amour le vrai, avec un grand « A », je pense au don de soi et au soutien de l’autre, « jusqu’à ce que la mort nous sépare ». Ce qui m’inspire, alors? Ce sont tous ces conjoints qui deviennent des aidants naturels, qui savent être là et à l’écoute même dans l’adversité, même quand le futur paraît sombre, condamné. Ces conjoints qui s’oublient eux-mêmes pour honorer cette promesse faite un jour où ils ne doutaient pas combien cela deviendrait profondément vrai. Ce sont ces couples-là qui m’inspirent à être une bonne amoureuse, pour le meilleur et pour le pire.

 

Chloé ❤

Je suis pas mal chanceuse parce qu’il y a plusieurs couples inspirants qui m’entourent. Le premier: mes parents. Mariés depuis plus de 30 ans, Monique et André m’ont rapidement prouvé qu’un couple peut durer des années. J’ai grandi avec ce modèle d’amour sous mes yeux et j’en serai toujours reconnaissante. Un autre couple qui m’inspire est celui formé par mes beaux-parents, Mariangeles et Jorge. Les parents de mon amoureux n’ont pas juste créé le plus merveilleux des humains, ils ont créé une histoire d’amour remplie d’embûches et de grandes réussites. Merci pour cette belle leçon d’amour!

Émilie ❤

Ça va avoir l’air étrange, mais le couple qui m’inspire le plus n’est plus un vrai un couple depuis environ 25 ans. Pourtant, ils forment encore aujourd’hui une équipe incroyable. Je parle ici de mon papa et de maman! Je n’ai que très peu de souvenirs de ce qu’étaient mes parents en tant qu’amoureux. Par contre, étant liés à vie par mon frère et moi, ils forment un “couple” de parents formidables. Ils ont su mettre toutes les querelles, les désaccords, les peines et les frustrations de côté pour faire passer le bonheur de leurs enfants en premier. Ils sont restés unis même si je sais que cela n’a pas toujours été facile. Aujourd’hui, avec leurs conjoints respectifs et leurs enfants, nous formons une belle grande famille harmonieuse et c’est maintenant nos enfants ont la chance d’y évoluer.

Karine ❤

L’Amour avec un grand A? Nahhh… l’amour avec 3 grands A.

Admiration. Amitié. Amour.

Elle? Elle est jolie, curieuse de tout, enjouée, épicurienne à mort! et elle a un rire éclatant!

Lui? Lorsqu’il l’entend rire, il s’arrête, il la regarde, et il rit aussi. Encore après 20 ans. Sa femme le fait rire. Chaque fois, À CHAQUE FOIS, je trouve ça beau. À chaque fois, je me dis que c’est ça, mon modèle. C’est ça que je veux. C’est ma priorité #1 dans l’évolution de ma relation. Que les yeux de mon chum brillent dans 5 ans, dans 10 ans, dans 100 ans quand il entendra mon rire.

C’est eux, mon couple inspirant. Mes amis, Sylvain et Mélanie. Merci, merci de me faire grandir.

Laurie ❤

L’avantage d’être rédactrice en chef, c’est d’écrire en dernier, et donc de cacher à sa sœur Mariève, aussi louve, qu’ils sont son inspiration. Ma sœur de presque 32 ans 3/4 qui est en couple avec mon beau-frère adoré depuis aussi longtemps que je me rappelle. Depuis à peu près 120 ans (15 ans, disons). Qui ont traversé toutes les étapes, une par une. Avec de la grandeur d’âme, de la compréhension, du respect mutuel, et beaucoup d’amour. Dans ma longue passe de célibat, je priais pour trouver quelqu’un qui me complète comme eux le font, l’un pour l’autre. Pierre-Pierre et Grande soeur, vous êtes mes préfs et telle l’étoile polaire, vous m’inspirerez et me guiderez toujours! (C’est d’ailleurs interdit de vous séparer, compris? SOUS AUCUN PRÉTEXTE.)

Laura ❤

J’ai longtemps réfléchi AU couple. LE couple. Je me suis questionnée sur ce qui m’inspire, sur ce qui me fait croire, me donne de l’espoir. Je suis entourée d’amoureux d’amour qui ont du vécu, qui surmontent les épreuves autant que le quotidien. Et au final, je me suis rendu compte (bien humblement) que c’est mon couple qui m’inspire le plus. J’hésitais à en parler, de peur de trop me flatter, mais dans l’évidence j’ai dû me persuader. Depuis 8 ans, un coup de foudre, un accident, une séparation, une reconquête, une Alice, une maison et encore de la passion. C’est à nous que j’aimerais rendre hommage.

 

Marianne ❤

Le fils de mon conjoint a 22 ans (FÉLIX pour ne pas le nommer! ). Lui et sa blonde Tanya forment un couple depuis plus de trois ans. Ils sont jeunes, mais ils sont remarquables à bien des égards. Ils sont solides, complices, sains (parfois à cet âge, la gestion des émotions et tout, ce n’est pas facile) et ils veulent avoir cinq enfants (ben Tanya est pas sûre encore) et s’acheter une maison bientôt. Faut se l’avouer, on a tous à redire sur les couples qui nous entourent. On mémère en secret: «Moi en tout cas, je ferais pas ça comme ça! Hummm, pas sûr-e qu’eux autres ça va durer! Bla, bla!». Mais Félix et Tanya, même si je voulais, j’ai rien à dire à leur sujet! À leur façon, ils sont parfaits et je ne serais pas surprise que ce soit le genre de couple à fêter leur 50-60 ans de mariage… ah oui, parce Félix a demandé sa douce en mariage à Noël! Sont-tu cutes!

 

Mariève ❤

Un couple inspirant, c’est un couple qui, au-delà des années passées ensemble, se respecte, s’inspire l’un et l’autre, dans la complicité et dans l’amour sain et simple. Mon entourage est parsemé de couples qui m’inspirent pour des millions de raisons différentes. Difficile de n’en choisir qu’un! Ma bébé-soeur forme un couple charmant avec l’attachant Juju. Leur optimisme, le respect mutuel de leur individualité et les attentions qu’ils se portent au quotidien sont enviables. À un moment très important de leur histoire de couple, ils s’unissent davantage pour prendre les décisions qui les mèneront vers leur vie idéale…Du bonheur à profusion pour eux, qui gardent le cap sur leur conviction!

 

Pascale ❤

Eh bien moi, le couple que je trouve le plus inspirant s’appelle Rebecca & Philippe! (Mon amie pleure, c’est certain!) Ils se sont rencontrés au cégep. Jeunes amoureux, ils se sont courtisés à grands coups de littérature et de lettres d’amour. Ils partagent depuis les tout débuts une affection commune pour la simplicité, l’authenticité, la langue française et surtout, l’un pour l’autre. Leur amour a grandi et se conjugue maintenant avec Caleb et Milan. Ils sont bien plus qu’une famille… Rebecca et Philippe, c’est une équipe ! C’est la définition même de l’écoute, du respect et de la complicité. C’est un modèle de bonheur. Je suis vraiment choyée d’être témoin de l’épanouissement de leur amour. Hommage à vous, mes beaux amis ! Si un jour je me retrouve aux côtés de celui qui me fait briller les yeux autant que les vôtres, et bien je saurai que j’aurai réussi. Amour.

Photo Pascale

Philippe et Rebecca avec leurs enfants, Milan (à gauche) et Caleb (à droite).

Avec tous ces témoignages d’amour sous toutes les formes, difficile de rester cynique à l’arrivée de la Saint-Valentin! Et vous, quel couple vous inspire le plus?

La meute

Publicités

Billet commun septembre: Rester motivée, pas compliqué!

4 Sep

L’automne, en général, c’est pas facile. Avec la rentrée scolaire et le retour plus ou moins brutal au travail, il est souvent difficile de se remettre sur les rails. Mais ne désespérez pas! Ce mois-ci, la meute vous présente ses trucs pour rester motivées tout l’automne.

Anne-Sophie ❤

Avec les jours qui s’accourcissent, je perds souvent pas mal de motivation. Pour m’aider, je fais des listes: ce que je dois faire cette semaine, d’ici la semaine prochaine, ce mois-ci… Dès que j’ai accompli une tâche, je la raye, et mes post-it se remplissent peu à peu de barres de toutes les couleurs. Quoi de plus motivant qu’une « to-do list » terminée? 🙂 Évidemment, il ne faut pas s’énerver avec les tâches qu’on y ajoute… sinon, ça risque d’être plus déprimant qu’autre chose!

laptop-2562210_1920

Jenny ❤ 

Moi, la question que je me pose est la suivante: est-il vraiment possible de manquer de motivation à l’approche de l’automne? L’automne, c’est le retour des séries télé. Dans les boutiques, c’est des teintes de marron, de kaki et d’orange brûlé (mes préférées!) à profusion. Dehors, c’est de l’air frais -mais pas encore frette- qui prend plaisir à se faufiler dans nos trous de nez. C’est des soirées cocooning avec doudou et chocolat chaud épicé, des muffins moelleux qui sortent du four et des bouillons de légumes frais qui embaument la maison de leur enivrant parfum. L’automne, c’est le coming out de tous ces feuilles qui se décident enfin à montrer leurs vraies couleurs. C’est l’Halloween aussi. J’adore l’Halloween. Eh oui, vous l’aurez compris: l’automne, c’est ma saison préférée. J’en apprécie réellement toutes les subtilités, et ça suffit amplement à me garder motivée.

Laurie ❤ 

Je dois dire que je considère que ma qualité principale est ma détermination et ma volonté. J’avais mis au centre de mes intérêts l’organisation et la rigueur dans mes activités quotidiennes, comme prendre soin de mon petit corps. Le fait est que l’été m’a fait perdre, pour toutes sortes de raisons, l’entièreté de ma motivation dans TOUT. Tout est à recommencer. Je suis en plein dans mes vacances d’été donc pas tout à fait en mode automne encore mais j’ai déjà commencé à penser à comment j’organiserai les mois à venir et mes trucs habituels reviendront au galop : agenda, écriture des objectifs par jour et semaine ainsi que lâcher prise seront au centre de mes journées et pensées. Bonne rentrée, et surtout profitez de chaque rayon de soleil!

Marianne ❤ 

À l’automne, je revis. C’est sans aucun doute ma saison préférée parce que j’ADORE être dehors… genre tout le temps là! Ceci dit, j’ai justement vraiment pas envie de m’enfermer dans mon bureau pour travailler alors je dois me trouver une bonne raison pour être concentrée au travail, alors mon truc, c’est de planifier des projets. Au niveau professionnel, je booke mes événements à l’automne, je m’arrange pour que mes gros dossiers tombent dans ces dates-là, comme ça, pas le choix de suivre la cadence! Et comme on a souvent le deadline « tout doit être fait avant les Fêtes », eh bien on n’a pas le temps de se tourner les pouces.

england-2666066_1920

Marie-Andrée ❤ 

Bien sûr, comme la majorité des louves, l’automne rime avec motivation et renouveau. C’est l’occasion de se recentrer et de repartir en neuf, mais sans vouloir me vanter, tout au long de l’année la motivation est au rendez-vous. Je crois que mon truc pour garder le cap est de me concentrer sur ce que je peux changer/contrôler et toujours regarder en avant. Pour les jours moins faciles, j’essaie de toujours de m’accorder des petits bonheurs, genre un café supplémentaire ou de me faire une liste de choses à faire, de passer à travers et de me récompenser. D’un point vue plus superficiel, le fait d’avoir des belles choses m’aident à rester motivée. Genre un beau cahier de notes, un pouch-pouch pour le comptoir qui sent bon ou pour une journée importante un kit de vêtements que j’aime. Mais je crois que pour rester motiver il faut accepter les moments un peu plus lazy et prendre un peu de temps pour SOI !

Mariève ❤ 

L’automne, c’est un synonyme de recommencement pour moi. La routine reprend sa place dans la vie, et c’est les batteries le plus rechargées possible que je l’entreprends. Si le retour du vent frisquet invite au cocooning, c’est plutôt en mettant le nez dehors que la motivation se maintient! Rien de mieux que l’odeur de la pluie, du soleil timide qui sèche les feuilles au sol et de la nature qui s’endort tranquillement pour conserver une belle énergie. Les activités extérieures ne s’éteignent pas avec l’été, il suffit de prendre le temps d’en profiter. Ce qui rend cette période encore plus adorable, c’est de rentrer chez soi, bien au chaud après avoir rempli ses poumons de cet air si particulier. Automne, j’apprécie beaucoup plus que tes couleurs!

Pascale ❤ 

Je ne sais pas si c’est mon passé d’étudiante qui revient en force, mais lorsque la température tombe de quelques degrés, que toutes mes amies mamans publient des photos de la rentrée scolaire et que les p’tites laines me sont proposées dans mon newsfeed Facebook, je suis heureuse ! Et au contraire, j’ai un soudain surplus de motivation. Refaire le monde, pour une énième fois, en ayant l’impression de pouvoir tout accomplir bien emmitouflée dans un tricot couleur crème, bonheur ! Excellente chose puisque dans mon domaine, c’est la saison la plus prisée et donc, la plus occupée ! Sans même me forcer, je me lève au crack of dawn (J’adore cette expression ! En intégrant l’accent du sud, c’est encore mieux !), je planifie mille et une activités et mon énergie est à son comble. Un peu comme un sugar rush, je prends tout ce qui passe avant que le froid nordique vienne diminuer mes ardeurs. L’automne est définitivement un moment magique où tout le beau du monde se présente devant nos yeux.

Et vous, quels sont vos trucs pour rester motivées cet automne?

La meute

Des desserts de chef… devant vous!

29 Août

Vous aimez les desserts? Votre chaîne de télé préférée, c’est Zeste, avec ses millions d’émissions de cuisine en tout genre? Hé bien, j’ai une suggestion pour vous: assistez donc à un cours de Patrice Demers, pâtissier hors pair, dans sa pâtisserie-boulangerie-bistro de Montréal.

J’ai assisté en juillet au cours de desserts aux petits fruits. Au programme: trois desserts mettant en valeur fraises, bleuets et framboises préparés devant notre petit groupe de douze personnes par Patrice Demers lui-même. Durant trois heures, on regarde cuisiner le chef, on prend des notes au cas où on voudrait reproduire une recette, et surtout… on goûte! Après chaque préparation, le bras droit de Patrice nous sert une portion du dessert, que l’on finit de déguster pendant que le chef commence la recette suivante.

Quoi de mieux, honnêtement, que de regarder faire de la bouffe délicieuse et de la manger après? Ça me semble l’idée la plus géniale du monde.

Le concept, convivial et efficace, donne à voir toute l’expertise de Demers et permet aux apprentis-pâtissiers de poser toutes les questions qui leur passent par la tête, ce qui enrichit souvent notre compréhension des recettes et permet de mieux saisir la délicate chimie derrière la richesse et l’équilibre des saveurs et des textures. Je ne pensais sincèrement pas qu’une tartelette pouvait demander autant de soin pour être parfaitement croquante! C’est de là que vient mon maigre talent en cuisine, j’imagine! 😉

IMG_1441

Cette tartelette à la crème de yuzu et aux bleuets était tout simplement fantastique!

En plus, Patrice Demers lui-même est accessible, humble, et il n’hésite pas à nous montrer les dessous de son commerce. Nombre de desserts préparés par jour, temps de préparation, de cuisson, de re-cuisson… Si on pose les bonnes questions, on apprend beaucoup de choses sur la charmante boulangerie-bistro du chef.

La formule ultra-simple permet de bien assimiler les détails des recettes et de mieux comprendre toute l’expertise derrière chaque petit gâteau ou tartelette. En plus, on a même droit à une pause-café au milieu du cours, comme à l’université. De quoi laisser le temps de digérer toutes les complexités de la chose… et aussi les desserts eux-mêmes!

Bref, cette activité semble tout indiquée pour les amateurs de desserts. Pour ma part, je n’ai pas le talent pour m’essayer de faire un des magnifiques desserts auxquels on a goûté, mais ma mère, elle, s’est lancée à pieds joints, heureuse de mettre ses talents à l’épreuve. Finalement, ça a donné ces fantastique petits gâteaux (des financiers, si vous voulez le terme exact) accompagnés d’un pot-de-crème au chocolat:

20729725_1637248052953692_6188693095406804988_n

Miam!

En plus d’être beau, c’était délicieux!

Pour information: http://www.patricepatissier.ca/#

L’horaire des cours est annoncé via Facebook et Twitter en janvier, avril, juillet et octobre.

Bon appétit! 😉

Anne-Sophie

Article commun novembre : Pis toi, QUI t’inspire?

1 Nov

En novembre, tout le monde est un peu maussade. Pourquoi pas en profiter pour se tourner vers les gens qui nous inspirent? Les personnalités qui changent un peu notre quotidien, dérogent des sentiers battus, celles avec qui on voudrait être amis (ou se marier, dans le cas de Laurie…). Ça fait du bien de savoir que des gens sont là pour faire figure de proue, d’espoir, bref, d’inspiration… Les louves vous ont donc concocté un article commun avec leur coup de coeur personnalité, de n’importe quel horizon.

Laurie
Je ne surprendrai personne avec ce choix mais c’est vraiment Barack Obama, mon préf’. Il est inspirant parce qu’il est inspiré. Je ne le connais malheureusement pas en personne (un jour Barack, un jour!) mais cet homme dégage une assurance chaleureuse, hors normes. Il a un regard et une bienveillance qu’on retrouve chez peu de personnes, de personnalités publiques encore moins. Je l’aurais gardé à la tête dirigeante de nos voisins du sud très, très longtemps encore. Il est beau, drôle, gentil, intelligent, charismatique, à l’écoute. Tsé, l’homme de rêve? Tu me manqueras Barack ❤
barackobama
Pascale
De mon côté, j’opte sans hésiter pour Leonardo DiCaprio, quel homme ! Certainement que son exceptionnel jeu d’acteur compte pour beaucoup dans ma réflexion (The Revenant, un must see!), sans oublier qu’il est assez agréable à regarder (AKA mon crush de toujours !).

Mais ce qui m’inspire le plus chez lui, c’est définitivement son engagement social. J’adore qu’il utilise sa tribune pour une cause aussi importante que l’environnement. Chaque fois qu’il en a l’occasion, il partage avec nous ses messages remplis d’intelligence (rappelons-nous les Oscars 2016). En plus d’avoir mis sur pied The Leonardo DiCaprio Foundation, il est présent et s’implique personnellement dans divers mouvements pour tenter de faire avancer les choses. Il a même produit un documentaire (The 11th Hour) sur le sujet afin de sensibiliser la population. Bref, je l’aime ! Leo for the win! ❤

Pssst! Il a produit le docu Before the flood, qui est disponible cette semaine gratuitement en ligne! Le film de l’heure sur les enjeux de l’environnement qu’on ne peut plus ignorer… on vous en reparle bientôt. Ici : 

Anne-Sophie
Tous mes amis le savent, je trippe sur Simone de Beauvoir. Alors qu’on enfermait la femme dans un carcan quasi impossible à briser, elle a osé poursuivre sa passion d’apprendre et d’écrire et entretenir une relation avec Jean-Paul Sartre, sans jamais l’épouser et en conservant toute liberté d’aller voir ailleurs – à l’époque, fallait le faire. Pour son audace, sa liberté, sa pensée toujours si pertinente, elle m’inspire chaque jour et me rappelle qu’il est possible de se forger un chemin différent, si on se donne la peine d’y croire et d’y mettre tous ses efforts.

Odile

Je trouve l’artiste Klô Pelgag magnifique. « La timide extravagante qui écrit des chansons de douleur tout en rythmes, déguisée en fruit. Celle qui tient à son accent circonflexe comme à une fioriture dorée que personne n’aurait remarqué sur la toile la plus petite de l’exposition au Musée des beaux-arts. » C’est elle qui se décrit ainsi dans une lettre adressée tout récemment à Monique Giroux. Les mots de Klô Pelgag, mêlés à des musiques dont la douceur est extravagante, font ruisseler des poèmes le long de mes joues et pincent mon cœur à coups de sourires. « J’aime le Québec, j’aime ses artistes autant que ses arbres et que ses rivières. » Moi aussi, Klô.
Camille
Personnellement, la chanteuse lyrique Joyce Didonato m’inspire énormément. Tout d’abord, parce qu’elle est une des premières à avoir utilisé les médias sociaux afin d’enseigner aux jeunes artistes classiques. Ce qui a commencé par des articles sur son site Internet et des capsules YouTube maison s’est transformé en classes de maîtres à Carnegie Hall et une infolettre Web qui s’appelle Opera Rocks. Mais surtout, elle a su utiliser sa notoriété afin de promouvoir l’acceptation de soi, des autres et utiliser cette acceptation afin de créer et de faire la paix. Je vous donne un exemple, elle est allée faire un projet de création musicale dans une prison à haute sécurité et a chanté les oeuvres avec les détenus lors d’un concert. Elle va sortir un CD prochainement qui s’appelle « In war and peace, Harmony through music ». En voici un extrait!

Vanessa
J’ai un petit voire très gros faible pour la chanteuse folk Joan Baez. Sa vie entière me rend jalouse du côté doux. Muse de Bob Dylan, entre autres, elle a participé au fameux, voire légendaire festival Woodstock de 1969 et revendiquait la paix et la justice dans le monde. Fière supporter de Martin Luther King, antiségrégationniste aguerrie, elle était une artiste impliquée dans la majorité des causes sociales de son temps. Je l’aime avec mon coeur parce qu’elle avait les valeurs à la bonne place, la même place où sont les miennes.

Et vous, qui vous inspire?

La meute xx

Juste une page

30 Mai

Les journées rallongent. En sortant de mon studio d’entraînement, il faisait encore soleil. Avec cette belle luminosité, je ne me résignais pas à rentrer à la maison pour me doucher et me mettre en pyjama. Je voulais profiter des quelques rayons et de l’air vivifiant. Je me suis rendue à la marina, près du studio où je sue trois fois par semaine.

Des garçons faisaient des tours de BMX dans le stationnement, un couple de touristes prenait les bateaux en photo. Je me suis assise sur un banc au bout du quai et j’ai regardé l’horizon.  Je me sentais étrangement zen. Comme si j’étais un peu décalée.

Et puis, sorti de nulle part, cette question m’est venue en tête : «Si tout devait s’arrêter demain, que regretterais-tu de ne pas avoir fait?».

Ayoye. Moi qui voulais juste prendre de grandes bouffées d’air avant d’aller rejoindre ma chatte Rita pour une fin de soirée sous les couvertures. Visiblement, l’ambiance était aux réflexions profondes.

Si aujourd’hui était ma dernière journée, est-ce que je regretterais quelque chose? Je ne regretterais absolument rien de ce que j’ai fait. Sauf peut-être d’avoir brisé le coeur au même garçon deux fois. J’étais au secondaire, je ne savais pas ce que je voulais…

Mais y avait-il une chose que je souhaitais faire et que je n’avais pas encore osé faire? Oui. Vous aussi probablement.

For-the-love-of-books-

Photo provenant du site Flickr.

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours souhaité écrire un livre. De quel type et pour quel public? Aucune idée. Mais écrire une histoire qui pourrait intéresser les gens, ça a toujours été un rêve. Or, n’écrit pas qui veut. Il faut de la détermination pour se rendre au bout du projet. Et il faut aussi avoir une histoire à partager. Le projet dormait depuis bien longtemps dans un recoin de ma tête. Le rêve persistait, mais il restait au stade de rêve.

Sauf que depuis mon retour du Bélize, une histoire me trottait en tête. Un petit bout d’histoire qui me hantait doucement mais avec lequel je ne faisais rien. Peut-être que j’avais la frousse de m’asseoir devant mon ordinateur et de commencer quelque chose d’un peu effrayant. Parce qu’écrire, pour moi, c’est un peu comme se mettre à nu. Et la nudité et moi, on s’apprivoise tranquillement.

Lors de cette soirée ensoleillée, assise face à la rivière, j’ai réalisé que je ne voulais pas regretter de ne pas avoir au moins essayé d’écrire. Je ne voulais plus courir le risque que tout s’arrête demain sans avoir fait une tentative de création littéraire. Alors je suis rentrée à la maison, j’ai ouvert mon ordinateur et j’ai commencé à aligner des mots. Sans me juger, sans me mettre de  pression. Je me suis lancée le défi d’écrire une page, une seule. Et puis d’écrire une seconde page le lendemain et une troisième le surlendemain. D’écrire une page par jour et de voir ce qui allait se passer. Que cette expérience se termine en livre ou pas, ce n’était pas important.

Depuis cette première page écrite dans un état d’urgence et de grande libération, j’en ai noircit une dizaine d’autres. Ce soir-là, je ne suis pas devenue écrivaine. Mais je suis devenue la femme qui ose faire un pas vers la concrétisation d’un rêve de fillette. Pour que, si demain tout s’arrête, je puisse dire que j’aurai au moins essayé. Et que je n’ai pas de regret.

Andrée-Anne Brunet

St-John’s, Terre-Neuve. Une histoire d’intentions.

12 Fév

Je vous l’avais déjà dit. Je souhaite voir ma filleule qui habite un peu loin plus souvent. Je sais, il y a la technologie et tout ce qui nous permet d’avoir l’impression d’être un peu plus là, mais ça ne remplace pas un bisou sur une joue.

Surprendre. C’est ce que j’ai eu envie de faire pour ma cousine qui a célébré ses 30 ans fin janvier. Alors, j’ai pris l’avion, j’ai gonflé un ballon et j’ai cogné. Joie, elle m’a répondu et nous avons passé quatre journées parfaites.

Mes intentions. J’ai reçu en cadeau le dernier livre d’Oprah Winfrey, Ce dont je suis certainePour chaque moment de sa vie, elle se questionne sur ses intentions. Pour mon voyage à St-Johns, j’ai eu envie d’essayer. Je voulais passer du temps avec ma famille, cuisiner, prendre des photos et courir. J’ai tout fait ça. Voici mes coups de cœur totalement Terre-neuviens.

Passer du temps avec ma famille.

Prendre un thé, un café,  juste jaser. On a fait ça dans leur charmante maison, mais aussi dans de jolis cafés et au musée.

3  suggestions : Fixed coffee Rocket Bakery The Rooms

Un thé qui réchauffe.

Un thé qui réchauffe au Fixed Coffee

Rocket Bakery en famille. La place Downtown St-John's

Rocket Bakery en famille. La place Downtown St-John’s

Le musée et café The Rooms avec sa magnifique vue sur la ville (sans brouillard)

Le musée et café The Rooms avec sa magnifique vue sur la ville (sans brouillard)

Cuisiner.

Ma cousine fait les meilleurs biscuits et elle a toujours des idées savoureuses.  Partager ces moments tout simples avec elle m’a fait du bien. Merci pour le lait d’amande juste assez sucré, les biscuits au beurre d’arachide santé, la recette de gruau comme elle seule peut le faire et le potage parfaitement épicé. Prendre beaucoup de temps pour déjeuner le matin et regarder le bébé manger. Vivre sans souci.

Par un mardi de pluie

Par un mardi de pluie

Prendre des photos

Ah ouin St-John’s ? Tellement oui. Les gens, les maisons colorées, l’océan, le calme, le vent, la température inégale. Tout ça est ben inspirant.

Souvenirs de Cape Spear, Signal Hill, The Battery

Cape Spear- Le point le plus à l'est de l’Amérique du nord.

Cape Spear- Le point le plus à l’est de l’Amérique du nord.

Le fort de Cape Spear

Le fort de Cape Spear

Vue de Signal Hill

Vue de Signal Hill

Quartier coup de coeur de St-John's

Quartier coup de coeur de St-John’s

Vue de Battery

Vue de Battery

Courir

Je réalise l’importance de la course dans vie. C’est devenu un repère et mes souliers me suivent partout. Marcher ou courir est ma façon de jouer les touristes un peu partout. Mon conseil : se renseigner sur les parcours à essayer, les rues à ne pas manquer et les secteurs à éviter.

Je suis honnête. St-Johns n’était pas dans ma liste des À visiter absolument. Mais la vie nous invite parfois ailleurs. Je pense qu’il faut l’écouter et se laisser surprendre. Tsé Terre-Neuve en janvier c’est plutôt exotique. Je vous confirme que mon histoire d’intentions va se poursuivre dans mes prochains voyages. À suivre…

Sarah xxx

Instagram + Mode = inspiration ultime!

9 Sep

Instagram leopard

Salut!
Je ne sais pas si c’est le cas pour vous, mais J’ADORE quand arrive le mois de  septembre, avec ses brises fraiches, le dynamisme de la rentrée et ses projets fous fous fous! Septembre, ça annonce aussi l’automne, ma saison préférée côté mode. Veste, cuir, bottes, manteaux, lainages et fourrure ne sont que quelques-unes des raisons qui me font aimer cette saison.  Vous connaissez mon amour pour les belles pièces qui ont du caractère mais, voilà, ces dernières demandent parfois d’être apprivoisée. Comment faire?

Je suis une professionelle des réseaux sociaux. Mais dans la vie, quand j’ai besoin d’inspiration pour un look, je me sers d’INSTAGRAM. Un exemple? Je viens tout juste de me trouver un MAGNIFIQUE manteau imprimé léopard vintage. Du caractère? Ouais, et c’est peu dire! Et justement, j’avais besoin d’inspiration au niveau des looks…

LA BASE: Comment on fait?

Instagram est désormais un incontournable pour tout blogueur. (découvrez mes blogueuses mode favorites par ici!)
Les suivre n’a rien de sorcier. Par contre, si, comme moi, vous cherchez quelque chose de particulier du genre manteau en léopard, je vous conseille d’utiliser la recherche par hashtag! Enfin, sachez que pour des résultats optimaux, il est préférable de chercher les mots en anglais (beaucoup plus d’utilisateurs anglophones = beaucoup plus de réponses).

Instagram

 

Quand je suis à la recheche du coup de coeur, c’est plutôt en suivant mes blogueuses favorites sur Instagram que je puise mon inspiration. Voici donc mon top 5 des instagrameuses que j’aime le plus au monde… ces temps-ci ;).

#1 – Rumi – The Fashion Toast (Ma pref + +)

fashion toast

 

#2 – Angela – Madame de Rosa (Mon idéal)

Rosa

 

#3 – Vanessa – The Brunette Salad (La poule)

 

Vanessa, brunette Sala

 

#4 Adeline – Adeline Rapon (et son boyfriend)

Adeline

#5 – Margaret – Shine By Tree (Parfaite)

Plus belle

 

À suivre, si ce n’est déjà fait:
Andy TorresChiarra FerragniBetty Autier
Pour ne nommer que celles-là…

Bref, il y a tant d‘instagrameuses inspirantes et cette sélection est trop petite! Vous, quelles blogueuses mode suivez-vous sur Instagram?

 

Peace and louve,
Véro
xx

 

%d blogueurs aiment cette page :