Tag Archives: hiver

Simple simple

22 Jan

Température, sujet récurrent autour de la machine à café. Le nombre de journées trop froides pour les joues fragiles des petits s’est multiplié, entrecoupé par la pluie et la glace. Sortir, prendre l’air, c’est la santé, mentale et physique des petits et des grands. Par contre, quand Mère nature semble dérangée, quand une sortie à l’extérieur devient périlleuse, on oublie rapidement les projets plein air, malgré l’équipement qui semblait totalement adéquat.

Lire la suite

Publicités

Les chaleurs du Nord

27 Jan

Alors qu’il tombait l’équivalent de deux hivers en neige et en verglas sur le Québec, l’amoureux, Minie et moi étions partis nous geler dans le Grand Nord canadien. Je sais qu’habituellement les Québécois prisent davantage les destinations soleil pendant les vacances de Noël, mais pourquoi faire comme tout le monde?

Et qui a dit que le Yukon n’est pas une destination soleil? Bon ok il a fait froid… je dirais plus frette! Avec une moyenne de -30, les combines sont indispensables à ta garde-robe, les « hotpads » deviennent tes meilleurs alliés et les grosses Sorel prennent la place de la petite botte cute de chez Aldo! Au lieu d’apporter six maillots de bain, j’ai plutôt mis une dizaine de paires de bas de laine dans ma valise! Oui, il a fait froid, même les arbres ont revêtu leur plus beau manteau de givre, mais le soleil ne m’a jamais fait autant d’effet, pas pour sa chaleur mais pour sa lumière. Au Yukon, au mois de janvier, il y a environ cinq heures d’ensoleillement, c’est très peu mais ô combien satisfaisant. Le soleil du nord, c’est un soleil de 16h, un soleil bleu, puis jaune, puis orange, puis rose, un soleil bas qui se pointe le bout du nez à travers les montagnes, comme une cerise sur le sundae, un soleil qui réchauffe les joues rouges et fait fumer la Yukon River, un soleil qui fait briller la neige et les yeux de ses habitants pour en faire du monde fier.

16251145_10154776638920575_9527833_o

Aux abords de la Yukon River, Whitehorse. Crédit: Eric Robitaille

Je n’ai jamais autant respiré l’hiver que pendant ces deux semaines. Ce qu’il y a de mieux à faire à Whitehorse à ce temps-là de l’année, c’est bien de profiter de monsieur soleil. Une journée sans aller dehors, c’est un peu comme s’asseoir dos à l’écran de cinéma. Pourquoi tu ferais ça? Pourquoi tu dirais non aux montagnes grandioses qui t’entourent et à la rivière qui s’y fraie un chemin?

Un roadtrip vers Skagway en Alaska dévoile une route enneigée entre les Rocheuses qui laissent passer une douce lumière pastel. Skagway est un petit village portuaire complètement désert pendant la saison froide. Un vrai Far West du nord avec des trottoirs en bois, une locomotive arrêtée sur la track derrière le magasin général, des boutiques qui vendent de l’or (du vrai) et le son du vent qui s’infiltre entre les bâtiments.

skagway

Port de Skagway, Alaska Crédit: Eric Robitaille

Une randonnée sur la Upper Canyon Trail avec l’amoureux et la Minie en portage m’a fait réaliser qu’il n’y a pas que le sable, la plage et les pina colada qui relaxent. Après 4 km de bonheur, les pieds au chaud avec mes semelles d’alpaga, mon sandwich gelé et la vue sur mon chum et ma fille devant le reflet brillant et fumant du soleil dans la Yukon river, le voilà qu’il me demande : « T’es heureuse combien sur cent ? ». Mon cœur a fondu à -20. J’étais heureuse.

16196658_10154776631090575_379787304_o

Le ciel bleu de Chadburn Lake, Whitehorse. Crédit: Eric Robitaille

 

La famille. C’est la famille de l’amoureux qu’on est venus voir ici. Cet après-midi qu’on a passé à la cabine, petit chalet rudimentaire. Deux heures de route bleue pour s’y rendre. Stationnés sur le bord de la route, on sort nos sacs qui contiennent notre lunch, on se monte le foulard jusqu’en-dessous des yeux puis on part. Une demi-heure de marche à -30 en sentier pour arriver aux abords d’un lac. Un lac pas très grand, le Rainbow Lake, mais un lac qui porte merveilleusement bien son nom. Les rayons du soleil dans nos faces rouges nous en font voir de toutes les couleurs. On traverse le lac gelé sur les traces de motoneige en direction du chalet. En arrivant, on chauffe le poêle à bois, on se cuisine de la soupe et des grilled cheese directement sur la fonte chaude, on sèche nos bas puis on prend le temps de se regarder dans le blanc des yeux pour imprimer ce moment-là dans nos têtes. Sur le chemin du retour, en plein milieu du lac, on s’arrête pour regarder autour de nous. Le ciel est rose-orange, les montagnes nous encerclent, on se sent tellement petits au milieu de ce lac-là, on est comme pris en otage par le paysage. Ça fait qu’on est juste bien.

rainbow-lake

Rainbow Lake et sa lune, Haines. Crédit: Eric Robitaille

Finalement, le froid du Yukon, ça fait autant de bien à l’âme que la chaleur de Cancun. Le froid, ça réchauffe les cœurs.

Les incontournables de Whitehorse:

Une boutique: The Collective Good

Un petit café: Baked

Une randonnée: La Upper Canyon Trail de Chadburn Lake

Une envie de bouger: Canada Game Center

Une sortie de famille: Yukon Wildlife Preserve 

Une soirée en amoureux: G & P steakhouse

Une bonne bière ou plusieurs : Les microbrasseries Yukon Brewing et/ou Winterlong

Un besoin de plus d’idées : Les employés sympathiques de l’office touristique

 

Ça vous donne le goût, non? Bonne rêverie hivernale ❤

Laura

Banc d’essai: 3 hydratants pour le visage plutôt particuliers

2 Mar

Cette année, l’hiver a été particulièrement dur avec ma peau. Mon combo crème de jour et crème de nuit habituel n’a pas été en mesure de venir à bout de ma déshydratation. J’ai donc testé trois produits assez originaux pour avoir une peau qui dit « je reviens d’une semaine dans le sud ».

Essai 1

Une crème à très forte concentration d’ingrédients cosmétiques (les substances actives qui rendent un produit efficace)

IDC

J’ai essayé une crème d’IDC. La compagnie utilise «des concentrations record allant jusqu’à 43% d’ingrédients cosmétiques» et possède une technologie brevetée qui ralentirait le processus du vieillissement cutané.

J’étais un peu inquiète au début parce qu’il s’agit d’une crème anti-âge (et ça avait l’air trèèèèsss scientifique tout ça), mais la compagnie explique que la crème peut très bien être utilisée par toutes les femmes. La formule que j’ai testée, Regen Express, a été finaliste au Grand Prix de la Beauté 2014 du magazine Elle Québec.

Il s’agit d’un produit tout-en-un qui travaille l’hydratation de la peau, son élasticité, sa fermeté, son éclat et son tonus. Bref, le jackpot de l’économie de temps! J’ai adoré sa texture légère sur la peau et l’effet d’hydratation intense. Après seulement trois applications, j’ai remarqué que les petites rides d’expressions dans mon front s’étaient fortement atténuées (à 25 ans seulement, je ne fais pas une obsession à propos de mes « rides », mais si un produit peut les estomper au passage, why not).

On peut l’utiliser comme crème de jour ET comme crème de nuit; c’est donc un bon achat malgré son prix un peu élevé.

Les plus : ne contient pas de parabène et n’est pas testé sur des animaux. C’est une compagnie québécoise.

Les moins : son odeur est assez intense et assez particulière (style, un cantaloup en fin de vie) haha.

Prix : 59,95$

http://www.monidc.com

Essai 2

Un produit alternatif et naturel

jacynthe

J’ai essayé un produit de la gamme de soins du visage de Jacynthe René. Il s’agit d’un sérum pour le visage, entièrement naturel, composé entre autres d’huile d’orange, d’argousier, de vitamine E et de romarin.

J’étais enthousiaste à l’idée d’utiliser un produit aussi pur et doux pour la peau. Par contre, j’ai trouvé la méthode d’application assez restrictive; je suis du genre à mettre du sérum, de la crème et de la crème solaire à tous les jours, mais parfois, quand je me sens plus paresseuse, j’aime bien pouvoir mettre ma crème sans rien d’autre.

Pour utiliser le sérum, selon la méthode de Jacynthe, on doit laver et démaquiller le visage avec son huile nettoyante (qui n’est malheureusement pas venue à bout de mon mascara), on doit rincer, puis vaporiser son eau florale et finalement, pendant que la peau est humide (très important), on peut appliquer le sérum.

J’ai testé le trio avant d’aller au lit. Ma peau est restée huileuse pendant un bon moment; je ne suis donc pas certaine que ça soit optimal pour le matin, avant de se maquiller. Par contre, j’ai trouvé mon visage super doux le lendemain.

Les plus : produits 100% naturel et fabriqués au Québec.

Les moins : certaines personnes pourraient ne pas apprécier la très forte odeur de rose. Le produit peut ne pas convenir à certains types de peau.

Prix : 80,85$ (pour le trio : 130,20$)

https://jmagazine.ca/

 

Essai 3

Un masque de nuit

masque

J’étais assez sceptique à l’idée d’utiliser un masque pour le visage… de nuit. Je m’imaginais beurrer mon oreiller de crème et me réveiller avec une peau pire qu’au couché. J’ai testé un produit abordable et assez simple : le masque hydratant aux algues de The Faceshop. Oui, oui, aux algues.

Les extraits d’algues sont sensés apporter vitalité et hydratation à la peau sèche et fatiguée. Il suffit d’en appliquer une couche sur l’ensemble du visage avant le coucher (c’est pendant la nuit que votre peau se reconstruit le plus). La texture ressemble à un hydratant en gel : frais et léger.

Quelques minutes après l’avoir mis, une grande partie du produit avait déjà été absorbée par ma peau. En allant au lit, mon visage n’était pas collant du tout, seulement un peu humide. J’ai apprécié l’efficacité et la douceur du produit.

Toutefois, je n’ai pas ressenti une grande sensation d’hydratation. Ma peau était douce et éclatante, mais le masque aurait pu être plus riche.

Les plus : vraiment pas cher et facile à utiliser.

Les moins : pas le plus hydratant des produits.

Prix : 15$

https://thefaceshop-america.com/fr/masques/mask-packs/masque-hydratant-aux-algues

Conclusion de mon enquête : j’aime bien alterner les différents produits. Le trio de Jacynthe est parfait pour le weekend, quand j’ai plus de temps pour m’occuper de ma peau et que je ne suis pas à la course pour me maquiller après m’être hydraté le visage. En semaine, j’applique la crème IDC le matin et je vais au lit avec mon masque aux algues. Pour l’instant, c’est mon combo gagnant.

N’oubliez pas que l’essentiel pour ne pas avoir la peau qui tire en hiver et éviter les rougeurs, c’est de choisir des produits adaptés à votre type de peau (si par exemple, vous utilisez des produits pour peau mixte, mais que vous avez véritablement la peau normale, vous allez assécher votre visage inutilement), de mettre de la crème matin et soir et d’utiliser une protection solaire. N’ayez pas peur d’en mettre, une bonne crème ne peut pas créer de boutons.

Alors, je vous dis… bon beurrage de crème les louves 😉

Gabrielle

Le Pentathlon des neiges: la fois où j’ai dit OUI

25 Fév

Quand je me suis réveillée samedi dernier, je n’avais plus envie de faire ce fameux Pentathlon des neiges. J’avais travaillé 50 heures durant la semaine, il neigeait pas possible et le ciel nous annonçait de la pluie en après-midi. J’essayais de me dire que ça me tentait, mais non. C’est ici que je remercie le copain pour sa patience et son support ce matin-là, je savais qu’il m’aiderait à me surpasser.

IMG_4031

Fin de la course, je suis prête à les dépasser.

Pourquoi j’avais dit oui déjà? Quelques semaines avant, notre amie Laurie Couture, coordonnatrice aux communications de l’événement m’offre la possibilité d’y participer avec une équipe de blogueurs de la province pour former une équipe MEC. Je capote, je trouve ça merveilleux, je choisis le ski de fond pis j’ai hâte. Je me pratique tous les week-ends et dans toutes les conditions. Je me trouve correct, dès fois bonne, mais je m’amuse. Et les semaines passent. J’ai tellement de trucs dans la tête que je suis certaine que notre course est le dimanche. Ben non, suite à la conférence téléphonique avec les participantes, je réalise que je suis dans les patates. J’essaye de ne pas angoisser avec ça. Je me sens prête, on s’appellera « Les Influenceuses » et on va faire de notre mieux pour le Défi Corporatif.

Samedi midi. Rendez-vous dans le gros dôme MEC. On est bien au chaud et c’est le moment de la rencontre officielle. Tout de suite, on réalise  qu’on est là pour avoir du plaisir, si nous performons c’est tant mieux. Bref, pas de pression, mais je commence à être fébrile. Le copain se fait passer pour mon coach, il s’occupe du fartage officiel et m’enlève du poids sur les épaules. Josée de chez MEC s’occupe bien de nous en nous parlant de la zone de transition des équipes. Pas trop certaines de tout saisir, mais ça va aller.

IMG_4015

Marie-Ève et Andréane dans la zone de transition. Voici la chaise.

14 h. Le départ se fait sentir. Il pleut, on est devant le #249 avec une seule chaise. On regarde partout, on écoute les changements en raison de la déplaisante météo du jour et on attend notre tour. Vélo, course, ski de fond, patin et course en raquette. On ne veut pas se retrouver à la toute fin de la liste. Nous terminerons 139e sur 146 équipes. Popire hein?

Durant 1h44, j’ai vécu tout plein de belles émotions qui m’ont fait oublier mes peurs du matin. Honnêtement, quand j’ai vu les premiers skieurs, je me suis demandé ce que je faisais là, moi qui craint les côtes, même les petites et qui pratique le style classique. Puis quand j’ai reçu ma puce, rien n’allait m’arrêter. J’avais ma place dans cette course autant que les autres. Les conditions étaient exécrables, mais je gardais le sourire. J’ai vraiment donné tout ce que je pouvais. Mes parents et le copain m’attendaient au début et à la fin du parcours. Ils étaient trempés, mais heureux.

IMG_4032

Pentathlon + influenceuses+ MEC+ plus = FIERTÉ

Lorsque je suis arrivée à la dernière montée, j’ai entendu mon nom à plusieurs reprises. «Les Influenceuses» m’encourageaient. C’est à ce moment que j’ai compris pourquoi j’avais dit oui. Ce sentiment qu’on retrouve en compétition et qui est inexplicable. Pentathlon des neiges, on se retrouve l’an prochain et avec le copain (Mon technicien privé au fartage était un peu jaloux).

Merci aux belles «Influenceuses». C’était un honneur de vous rencontrer dans le réel pis j’ai hâte de vous lire dans le virtuel.

Anne-Marie (10-21-42km)  Vélo
Andréane Viau (Les nerds) Course à pied
Marilyn Claveau (Les nerds) Patin
Marie-Eve Plamondon (les Inspirés) Raquette

Merci à Laurie du Pentathlon des neiges pour la proposition et à Josée Labrecque, Conseillère principale Communications & Marketing chez MEC, pour la logistique et les précieux conseils.

Sarah

Je ne pensais jamais dire ça : j’aime l’hiver

20 Jan

J’ai une image précise en tête. C’était en janvier, je revenais du cégep à pied pour me rendre à mon appartement. On parle d’une marche de 3 minutes. J’avais froid, très froid. Il faut dire que mes pieds commencent à geler au mois d’août. Vous voyez le genre de frileuse que je suis. J’avais tellement hâte que ce mois finisse, pis février aussi. C’était horrible et ça hantait mes pensées.

Hier, j’étais en ski de fond et je ne pouvais pas croire que janvier passait si vite. Je suis déjà nostalgique. Ce n’est pas un hiver parfait et celui de l’an passé ne l’était pas plus. Ouin pis? J’ai déjà 5 sorties en ski de fond et 2 en raquettes. Dans le genre que tout est possible et qu’il ne faut pas attendre le moment parfait parce que ça n’existe pas. Je ne suis pas la première à l’écrire, mais j’aime ça le relire. C’est dit : je suis maintenant fan de l’hiver.

IMG_3313

Soleil d’hiver au Club de ski de fond la Balade

Pis on fait ça comment aimer l’hiver ? Je m’habille trop chaudement, comme un ours. Mon truc préféré : mettre mes pantalons de neige pour me rendre au bureau le matin. Je passe 40 minutes dans la voiture et je n’ai pas froid. C’est surtout parfait pour une marche le midi. Mon nouveau plaisir, me rendre à l’épicerie à pied pour acheter un lunch. C’est con, mais revenir les joues ben rouges au bureau me rend heureuse. Pis quand les sacs sont lourds, ça fait travailler mes bras. Depuis que je m’habille plus que moins, je me trouve assez intelligente pis je n’ai plus peur du froid qui affecte mon moral. Parce que oui, j’ai déjà pleuré de froid. Les mains qui dégèlent c’est douloureux.

828DC989-ECE8-4259-8ED5-6459D19B5DC9

Plaisir hivernal

Je suis encore dans les nuages de ma découverte du week-end. Depuis l’an dernier, mes parents me parlent des pistes de raquette dans le champ devant la maison. Un gros wow avec des arbres, des cabanes, un ruisseau. Je n’en reviens pas, ça fait 27 ans qu’ils habitent là et c’était la première fois que je découvrais la place. On a mis nos raquettes dans la maison, c’est pour vous dire la proximité de la chose. Dès fois, on cherche loin, mais c’est si près. J’ai un peu tanné mes parents avec les photos, mais on était ben heureux de prendre l’air en famille.

22357EE5-4788-4ADB-9F2C-300CD1A9D01B

Raquette avec les parents près de la maison

Pour cet hiver, j’ai envie d’améliorer mes descentes en ski de fond. Je suis encore peureuse. Je souhaite dormir dans un refuge avec les amis et profiter du bien-être que l’air frais nous offre pour pas un sous.

C’est certain que  j’aime aussi les journées de tempête à écouter des films, à prendre un bain pis à boire du thé avec une rôtie au beurre d’arachide.

IMG_3173

Sortie hivernal avec les amies à Duchesnay

Le plus merveilleux? Mon entourage aussi aime l’hiver. Je vous jure que ça aide à apprécier la patente.

FD8C0053-B538-4BAF-8C67-9D38952E6A36

L’amie Marie-Claude en raquette à Duchesnay

Bonne saison froide!

Sarah xx

Comment prendre bien soin de ta peau en hiver

13 Jan

Avec le temps froid, plusieurs d’entre nous vont avoir la peau sèche ou développer quelques rougeurs. Il est normal de devoir adapter notre routine de soins à cette saison particulière. Voici quelques pistes pour bien prendre soin de votre peau.

 

Ne pas abandonner son exfoliant

img_0799

Crédit photo: Grabrielle Leblanc

On a tendance à penser que l’exfoliant abîme le derme et qu’il est préférable de ne pas l’utiliser quand notre peau est sèche, mais au contraire. Elle débarrasse le visage de ses peaux mortes, ce qui va améliorer l’absorption des ingrédients actifs des crèmes hydratantes. On le fait au maximum deux fois par semaine, avec une formule adaptée à sa peau.

Ne faites pas l’erreur d’utiliser un exfoliant pour le corps sur votre visage: les particules exfoliantes seront trop dures pour votre épiderme. Si vous n’aimez pas la sensation granuleuse des exfoliants, je vous conseille de vous tourner vers un produit à base d’acides de fruits, qui est doux comme un gel nettoyant et qui «mange» les peaux mortes.

Mon préféré est celui à la papaye de The Face Shop. Il est parfait pour les peaux sensibles et il ne coûte que 17$.

Mettre de la crème le soir et le matin

Le froid agresse tellement l’épiderme qu’il est normal que votre peau soit déshydratée. Il est donc important de la nourrir le matin et le soir. Utilisez une crème plus riche que celle que vous prenez l’été et soyez rigoureuse (oui, même le soir, quand vous rentrez très tard d’un party).  En plus, appliquer de la crème le matin aidera votre maquillage à bien tenir et donnera un aspect plus lisse à votre fond de teint.

J’utilise présentement l’hydratant Divin de Lush. Le produit est biologique et contient notamment de l’eau de miel et de l’huile d’olive extra vierge, qui donnent de la souplesse à la peau.

Ne pas sous-estimer le pouvoir de la crème solaire

creame

Crédit photo : Gabrielle Leblanc

Je sais, je vais être très plate, mais il faut continuer à se mettre de la crème solaire en hiver. Le soleil est toujours bien présent et personne ne veut que sa peau présente des signes de vieillissement prématurés. Si vous ne faites pas de grosse activité en nature, vous pouvez vous en tenir à un produit qui offre une protection de 40-50 (plusieurs crèmes hydratantes contiennent déjà ce type de protection; sinon, appliquez-la après votre crème de jour).

Abuser des masques

fresh-masque_laminutemaquillage

Crédit photo : Gabrielle Leblanc

C’est la saison parfaite pour essayer toutes sortes de masques; au miel, à l’argile, en coton, etc.  Ils vont donner un petit coup de pep à votre peau.

Utiliser les bons produits pour sa peau

Il se peut fort bien que votre déshydratation soit liée aux produits que vous utilisez. Plusieurs gammes de produit pour peaux grasses ou peaux mixtes assèchent la peau, alors si vous les utilisez, mais que votre peau est normale, vous agressez votre épiderme. Prenez donc le temps de déterminer avec une professionnelle votre type de peau: c’est une information grandement utile qui vous évitera d’acheter des produits qui finiront sur la tablette. Votre esthéticienne ou votre cosméticienne à la pharmacie sera en mesure de vous renseigner.

Boire suffisamment d’eau

Capture

Crédit photo: Gabrielle Leblanc

C’est moins tentant l’hiver, mais votre peau en a besoin. Remplissez une bouteille que vous traînerez partout avec vous dans la maison. C’est facile de boire de l’eau en regardant la télé, ou en lisant un bon livre. Si ça ne vous dit rien, optez pour du thé, tout simplement!

Bon hiver les louves!

Gabrielle 🙂

Mon pays, ce n’est pas un pays, c’est l’hiver

22 Jan

22 janvier, il fait frette, comme tous les matins depuis quelques semaines. Hier, on frôlait le -31 degrés dans la Capitale-Nationale… non mais on est fait fort les Québécois, oui ou non ?! Et c’est dans ce froid glacial que j’ai pensé vous offrir un peu de réconfort avec des activités nouvelles et folles que vous pourrez faire d’ici à ce que les bourgeons sortent. Québec, bouge un peu !

SPORTS

Deux activités très lol reliée aux raquettes !

  • Le Raquetteur sur les Plaines est une activité folle à faire en couple ou avec vos amis qui ne viennent pas de notre belle ville. Le concept est simple, vous enfilez vos raquettes et partez sur les Plaines en visite historique drôle et animée. Perso, je trouve ça malade !
  • Ensuite, pour la première fois se tiendra le Championnat du monde de raquettes, dans le cadre du Pentathlon des neiges. Des compétitions de course à raquettes, what not to like ! Et votre bienaimée blogueuse (moi-même) animera les réseaux sociaux du Pentathlon pendant le mois que les compétitions dureront. Venez bouger et/ou encouragez les athlètes hivernaux!

CULTURE

  • Outre les Fourberies de Scapin à La Bordée, que j’irai voir la semaine prochaine (et dont je vous reparlerai très très prochainement), il y a une autre pièce de théâtre que j’ai très hâte de voir. Le long voyage de Pierre-Guy B., nouvelle pièce du Théâtre Périscope, est écrit par Philippe Soldevila et Christian Essiambre et raconte la vie tumultueuse et nomade de Pierre Guy Blanchard, lui-même coauteur. Une distribution de deux comédiens, ça promet! Du 10 au 28 février, au Théâtre Périscope.
  • Il y a quelques années déjà (genre 7 !!!), j’ai assisté à un concert de Time it was, hommage à Simon and Garfunkel et Cat Stevens, dans un amphithéâtre d’école secondaire, avec ma maman et ma sœur. J’ai la chance d’avoir une maman avec un goût particulièrement fou pour la musique (elle m’en fait toujours découvrir!), j’ai donc grandi avec des artistes incroyables comme ceux-ci (sauf Richard Séguin, ça je pourrai jamais Mom). Time it was, c’est un trio de chanteurs qui font revivre les meilleurs souvenirs des décennies 60 et 70. Je suis bien contente de savoir qu’ils seront en concert à l’Anglicane de Lévis le 7 février prochain ! Si vous êtes fans des classiques, ne ratez pas cette soirée nostalgie !

Psssst! Une de mes chansons préférées de tous les temps, de laquelle est tirée le nom du groupe :

ÉVÉNEMENTS

  • Un petit cours de West Coast Swing, ça vous allume ? Donné au Temps Partiel, le cours est d’une durée d’une heure, en initiation, suivi de la soirée dansante, question de se pratiquer un peu et de se laisser aller ! On laisse notre scepticisme de côté et on grab notre partenaire pour découvrir un nouveau style de danse ! Musique folk, blues, pop et même le hip-hop vous attendent. Ça, ça dégourdit !
  • Dans le cadre du Carnaval de Québec, où j’ai le bonheur d’aller chaque année, par pure tradition, on trouve également le Festi Lumière, à l’Aquarium de Québec où un parcours illuminé avec musique et animation vous attend. Fouillez au fond de vous pour trouver votre cœur d’enfant et faites une couple de glissades tant qu’à y être ! 😉
Crédit photo : Steve Deschênes - Quebecgetaway

Crédit photo : Steve Deschênes – Quebecgetaway

J’espère que ces quelques nouveautés vous donnent le goût de ne pas seulement rester emmitouflé (mais vous avez le droit, #TeamConfort). Dans l’un de mes prochains articles, j’essaierai un nouveau sport inusité pour pouvoir vous raconter mon expérience. Ne restez pas trop loin, ce sera surement incroyablement drôle !

Laurie-Louve xxx

4 petits plaisirs d’hiver

6 Jan

Inutile de souligner à quel point on GÈLE depuis deux jours… En rentrant du boulot hier soir, ma coloc Véro m’a dit « vas mettre ton pyjama dans la sécheuse MAINTENANT »! Ça ne nous en prenait pas plus, on se devait de vous partager nos petits plaisirs pour surmonter l’hiver!

Pyjama chaud enfilé, une tasse de thé rooibos-chaï à la main, quelques chandelles sur la table du salon et une playlist de Weezer en background. Je partage une giga doudou avec la-dite coloc et Luigi-le-chihuahua (qu’on vous présente plus bas). Le set-up IDÉAL pour bouder le verglas des trottoirs de Hochelaga et passer la soirée à écrire sur nos petites joies. Surtout que l’une de mes résolutions pour 2015 est justement d’écrire plus plus plus : )

photo

Crédit photo : Suzie Veilleux


Des cours
L’hiver dernier, mon boulot faisait que j’étais loin des miens. Pour agrémenter la saison froide (et surtout pour la faire passer plus vite!), je me suis inscrite à des cours à l’université (du Québec en Outaouais). Comme étudiante libre, j’ai pu suivre des cours de toutes sortes; montage vidéo, anglais, histoire et rédaction, qui m’ont plus que diverti! Cette année, je suis de retour dans ma belle métropole. J’ai un emploi du temps plus chargé, mais j’ai encore opté pour différents cours pour passer à travers l’hiver. Un peu plus actifs par contre; un qui me permet de suer avec trois de mes copines, un qui me donne l’impression que j’ai du rythme (ouf, les chorégraphies de Secondaire en spectacle sont loin) et un qui me laisse croire que je suis la prochaine Beyonce. J’ajoute à ça du Hot Yoga le plus souvent possible. Ça donne chaud, ça me sort de mon confort et je prends de l’avance sur la shape de bikini!

2990d3fd43d69ad8461f4d46f639b520

Mes petits pots d’amour.
C’est aussi la saison où on doit le plus prendre soin de nous. On a beau mettre 4-5 couches de vêtements (vive le layering!), c’est la sécheresse, on craque de partout! Je suis amoureuse des crèmes. Genre, presque toutes les crèmes. Voici celles que j’utilise pour mes lèvres, pour mon visage, pour mes mains, pour mon corps et même pour mes cheveux. Funny fact; le baume à lèvres que je vous suggère est également utilisé comme onguent à pie des vaches. No joke.

51d289d1b29ff1140838a2914e0cb964

VÉRO :

La lumière fut (J’suis vraiment drôle.)
Je suis une personne TRÈS SENSIBLE au manque de lumière… En 2007, la luminothérapie est entrée dans vie lors d’une agréable visite chez Boiteau Luminaire, à Québec. J’avais 17 ans. Tout m’énervait. Ma mère m’avait traîné de force… Aujourd’hui, jamais je ne m’en passerais. Un simple 15 minutes exposée à la divine luminosité ma lampe et je sens mon énergie renouvelée. J’utilise ma lampe le matin, pendant ma scéance de mise en beauté matinale. PAR-FAITE pour le maquillage. En plus, j’arrive au bureau réveillée et de bonne humeur. Bref, si j’étais toi, j’irais m’en chercher une.

Capture d’écran 2015-01-06 à 00.54.03

Douceur capillaire, pattes délicates et museau curieux

Ceux qui me suivent sur Instagram le connaissent déjà. Il est beau, doux, mais surtout très affectueux. Il m’accueille à tous les jours, à mon retour du travail, avec une danse de la joie. Le bonheur, c’est Luigi. Nos promenades hivernales (il adore la neige et ses petites bottes ne le rendent que plus irrésistible) me font beaucoup de bien. Avoir un animal aimant à la maison est une source de bonne humeur et d’énergie à ne pas sous-estimer.

* Plate mais vrai, n’oubliez pas qu’une petite boule de poil vient avec des responsabilités. En adopter une est une décision qu’il ne faut pas prendre à la légère!

Capture d’écran 2015-01-06 à 00.51.21


Sur Twitter…

Pour @Maude_Goyer, c’est un bon thé chaud, des films de filles, une grosse doudou et le bonheur de les utiliser en même temps. Pour , c’est 5 victoires en ligne des Habs. Pour , c’est du ski ou du patin avec ses petits. Pour @GPiedboeuf, c’est l’or au championnat du monde junior.

Et vous, qu’est-ce qui vous fait du bien l’hiver?

Souz & Véro xox

Crédit image : everycollegegirl.com, mamzelleemie.com, weheartit.com

CONCOURS HARRICANA x LES ROCKALOUVES!

6 Déc

Ça y est, en ce 6 décembre, on peut dire que l’hiver est bel et bien installé: il fait froid, il neige et dans mois de 20 dodos, ce sera Noël. Ça tombe bien, Les Rockalouves  vous ont préparé un petit concours dont le prix vous réchauffera!

Harricana, vous connaissez? Véronique vous en parlait ici. Hey bien mesdames et messieurs, c’est avec plaisir que nous vous offrons la chance de remporter la fameuse tuque à imprimé amérindien de la marque!

Tuque Harricana Les rockalouves

Les réglements:
-Doit être résidant du Québec pour participer.
-Le concours prendra fin le 23 décembre prochain, à minuit.

Pour participer, rien de plus simple!
1. Aimez la page des ROCKALOUVES
2.Aimez la page de HARRICANA
3. Commentez cet article en y laissant votre nom et email!

Bonne chance à tous et à toutes!

Amour,
-Les Rockalouves

À vos fourrures, prêts, PORTEZ!

22 Nov

Habiter au Québec, y’à des jours ou je trouve que c’est vraiment un drôle de plan. La random température de changement de saison, c’est OK. La neige, c’est OK, mais juste quand je suis capable de construire des bonhommes de neige. Sinon, le froid, le manque de lumière, le déneigement et les trottoirs glacés ont trop souvent eu raison de moi…

C’était avant que Harricana me fasse découvrir la fourrure.

Bien que beaucoup d’organismes et de personnes militent activement contre l’utilisation de la fourrure, et ce avec raison, ma position, après avoir travaillé dans le milieu, est la suivante: malheureusement, la mode n’arrêtera jamais d’utiliser  la fourrure. Aussi bien le faire le plus respectueusement possible. C’est exactement ce que nous propose Harricana.

En plus d’être le nom d’une rivière, Harricana est une compagnie québécoise qui se spécialise en recyclage de la fourrure. Mariouche, la créatrice et propriétaire de la marque, sait actualiser les précieuses fourrures de nos mères, de nos tantes ou de nos grand-mères. Jusque là, je ne dois rien vous apprendre … mais ce que très peu de personnes savent, c’est qu’à chaque année,  Harricana met  sur le marché une sélection de manteaux et d’accessoires de fourrure vintages qu’il serait péché de déconstruire! Les articles sont donc examinés, remis en état et mis en vente en boutique. Les prix? Ceux d’ami, c’est-à-dire, entre 150$ à 800$ pour un manteau!

Avoir un manteau de fourrure vintage, c’est bien beau, mais comment on le porte sans avoir l’air déguisée? Voici une sélection de looks que je trouve intéressants et qui incluent des pièces vintages similaires à ce que l’on peut retrouver à l’atelier-boutique Harricana.

Étole de vison pastel

Pinterest (auteur inconnu)

La saison froide ne fait que commencer… Et cette année, je l’accueille avec enthousiasme. Mesdames, à vos fourrures, prêtes, PORTEZ!

xoxoxo
Véro

Prêtes à hiverner

15 Sep

1351022308_Logo_CoeurLoup

On savait déjà que Coeur de loup aka Nathalie Jourdain créait du beau. Elle a ce talent qu’il faut pour rendre trois mètres  de tissu absolument élégants et chics. Elle a ses coupes préférées, ses découpes faciles à aimer et toujours un détail qui prouve la minutie du travail de conception. Alors, une invitation à savourer un défilé pour connaître les nouveaux morceaux pour les saisons automne-hiver, on hurle oui.

La Salle Multi de Méduse était pleine à craquer. 5 rangées de chaises ont dû être ajoutées plus les curieux et les curieuses affluaient. Au fond, une grande scène décorée à l’ancienne par la boutique Si les objets pouvaient parlerDes chevreuils en taxidermie accrochés à un mur invisible, une vieille radio, une lampe retro et cette immense fauteuil en velour. Le ton est donné. Ne reste plus qu’à regarder les sept modèles sa balader sur la piste qui traverse quasiment toute la pièce.

971962_622150347825602_486096888_n 1378392920_coeurloup

267271_619592848081352_1126470989_n 1186092_619593514747952_926276178_n

Crédit photo : Maryon Desjardins aka LlaMaryon

L’ambiance est chouette parce que la musique est entraînante. On chante des classiques comme Manon vient danser le ska. Sur le «runway»,  les filles dansent, galipettes et cabrioles. Elles sont pétillantes, on aime les regarder faire leur minuscule spectacle tout en appréciant l’épatant de chaque vêtement. Les motifs sont originaux, ça fait automne et chalet. Les robes font à toutes les grandeurs et les rondeurs. Pour ce qui est du détail: des poches en forme de coeur, des chaînes qui caressent les omoplates et des studs en forme de coeur. Quand elles se présentent avec une petite boîte blanche, les gens se mettent à crier et à lever les mains bien hauts dans les airs. Ils font leur spectacle à eux pour qu’on leur balance le précieux paquet.

1239889_626446917395945_207150131_n

À deux reprises, un bref clip sur l’entreprise où Nathalie et ses sept mannequins répondent à des questions farfelues. On met une personnalité sur le visage. On rigole. « Coeur ou Loup? » Coeur pour la majorité, sauf Nathalie Jourdain qui se proclame nonchalamment – LOUP! Une louve très généreuse qui a fait tirer plus d’une dizaine de prix parmi la foule, qui a offert 20% sur sa collection, taxes payées et dix dollars de rabais pour le superbe haut que je me suis procuré mais qui avait une ri-kiki défaut.

Mille fois bravo et turbo merci.

MPHI

%d blogueurs aiment cette page :