Tag Archives: couple

Ce que je ne savais pas

16 Nov

Je suis entrée dans la pièce d’un pas hésitant. J’étais nerveuse car je savais que notre rencontre était imminente. À l’exception de ton (très long) nom et des quelques informations chopées sur ton (très court) profil Facebook, je ne connaissais rien de toi.

Malgré mon romantisme légendaire, cela faisait longtemps que je ne croyais plus au coup de foudre. « Pour tomber amoureux de quelqu’un, il faut absolument le connaître depuis longtemps ! », c’est ce que je répétais à qui voulait bien l’entendre. Lire la suite

Publicités

Faire du camping autrement

6 Juil

Envie d’un petit séjour sauvage? Orphelin de tente? Pourquoi ne pas essayer un hébergement insolite? Ça sort un peu de l’ordinaire. Ça fait changer d’air. Le Québec nous offre une nature riche et des sites bucoliques pour en profiter. Les petits villages n’attendent que ça, de nous voir arriver un peu endimanchés, le sourire aux lèvres, prêts à changer de décor. Cet été, partez sur les routes du Québec pour du camping qui sort des sentiers battus!

 

Aux Tipis de la Rivière Sauvage, St-Romain

Quand s’évader rime avec simplicité! Les tipis de la Rivière Sauvage, c’est un peu le tout-inclus du camping. Dès notre arrivée, on nous a enveloppés. C’était doux, chaleureux et pas compliqué. Petite visite des sentiers, du poulailler avant de nous diriger vers notre terrain. Spacieux, intime et accessible, on ne peut pas demander mieux. Le soleil levant, c’est le p’tit nom de notre tipi. On sait déjà qu’on va être bien ici. Un lit suspendu, un petit futon, une table de bois sculptée des mains du papa de la propriétaire, un petit coin pour faire sa toilette et c’est tout. Tout propre. Parsemé de petits objets porteurs d’histoire, plumes, capteurs de rêve, fourrures, encens, ça réchauffe le coeur. Hiver comme été, Les Tipis de la Rivière Sauvage nous accueillent dans un lieu de ressourcement et nous chouchoutent pour nomadiser sans tracas. Tout est à portée de main pour cuisiner, ils ont même pensé à l’eau pour s’hydrater. Un gazebo pour s’installer loin des bestioles, un coin feu pour prolonger la soirée, puis un accès à la rivière qui coule doucement et qui n’attend que l’envie folle de s’immerger.

Vous pouvez les suivre sur Facebook ici!

 

Yourte Domaine Ô naturel, St-Léon-de-Standon

Du camping en plein hiver, oui, à la condition que ce soit chaud, douillet et facile d’accès. Les Yourtes du Domaine Ô naturel répondent en tout point aux conditions essentielles pour passer un séjour loin des fracas de la ville. En mettant les pieds dans la yourte, c’est comme si on s’était tissé un cocon. On s’est enveloppés, on a mis du bois dans le foyer, puis on a fait l’éloge encore une fois de la simplicité qui nous permet de nous évader. On s’est patenté une fondu qu’on a mangé presque tout nu tellement la combustion se faisait aller. Entouré de sentiers, on a enfilé nos raquettes pour une promenade entre pins et sapins. En gros, c’est la recette parfaite pour passer du bon temps en amoureux ou en famille sans se casser le bolo et renouer avec l’hiver. Il faut simplement aimer vivre avec proximité dans 150 pieds carrés (ou plutôt ronds)!

 

Quelques idées d’hébergements insolites qui vous feront oublier la monotonie de votre lit:

  • Une maison de hobbit aux Écogites en forêt de Entre Cîmes et Racine, Laurie vous en avait parlé ici !

  • Une cabane dans un arbre chez Kabania, pour les grands enfants et les plus petits!

  • Une bulle vitrée dans un arbre, chez Canopée-Lit!

  • Un camion romanichel, au Rond Coin de St-Élie-de-Caxton…le village de Fred Pellerin!

 

Et vous, avez-vous déjà essayé ce genre d’hébergement?

Bon camping!

Laura

Le temps d’un concert

16 Fév

Février. Rude et court mois d’hiver, mois de l’amour si l’on en croit la publicité rouge de cœur et de passion qui nous inonde. Bien que cette fête me laisse indifférente (comme en témoigne ce billet commun), le temps de qualité demeure précieux à mes yeux.

On nous avait prévenus : «Quand bébé sera là, prenez soin de votre couple, c’est important. » Eh bien oui, ça l’est. Le temps s’accélère, et à travers ce grand changement, il y a ce que nous étions, puis ce que nous sommes. Le couple, c’est la base de notre famille, c’est comme ça qu’elle a commencé.

Les moments de couple, depuis que ce dernier a évolué en famille, sont rarissimes. Il devient donc essentiel que ceux que nous ayons soient de grande qualité, et nous permettent de retrouver le je et le tu qui forment le nous que nous sommes. Puisque ces occasions sont plus planifiées que spontanées, nous choisissons avec soin l’activité de couple en question. La semaine dernière, c’est un concert qui nous a permis d’être ensemble, de capturer un instant.

Crédit : My Happy Culture

Crédit : My Happy Culture

 

Le groupe montréalais Groenland était de passage à l’Anglicane de Lévis pour une prestation d’un soir. Nous avons profité de l’occasion afin de vivre une soirée au son du groupe indie-pop dans cette salle magnifique à l’acoustique remarquable. La première partie était assurée par l’artiste Lydia Képinski, une découverte pour nous. Sa musique hypnotique et ses textes surprenants ont suffi à se laisser envahir par l’ambiance feutrée du moment. L’auteure-compositrice-interprète a ensuite fait place aux têtes d’affiche. Groenland a rapidement charmé nos oreilles en amorçant le spectacle avec des chansons tirées de leur nouvel album paru en septembre, A Wider Space. J’appréciais déjà les mélodies de leur premier album The Chase, je savoure tout autant celles-ci, une note de gaieté en plus. La complicité des membres du groupe était palpable, la bonne humeur des spectateurs contagieuse. Une ambiance douce et joyeuse,  une soirée remarquable.

C’est un moment idéal que j’ai passé avec mon homme, le rythme joyeux de la musique dans la tête. Les concerts sont définitivement une de mes activités préférées de couple, ils nous permettent de nous plonger dans une tout autre ambiance, de sortir de notre routine, de discuter du moment présent, uniquement.  Être ensemble au son de la musique, ça nous crée des souvenirs durables, car à chaque écoute de l’album, on revit un peu l’instant partagé.

Mariève

10 choses à ne pas dire à ton amie célibataire

9 Sep

Parfois, on se retrouve célibataire pour une période de temps plus ou moins longue -ou alors, on connaît quelqu’un qui l’est. Dans ces moments-là, il arrive souvent que nos amies se lancent à notre rescousse pour nous aider à trouver la perle rare. Dans ces moments-là, il arrive aussi que nos amies nous lancent des remarques plus ou moins judicieuses. À toutes ces amies qui espèrent sauver la célibataire du groupe, voilà 10 choses à ne pas lui dire. Mais comme, vraiment pas.

Psst. J’utilise « amie » parce que, ces temps-ci, 99% de mes amis sont des filles. C’est rien contre vous, les gars. 😉

//giphy.com/embed/P7KdJAJPkEvja

via GIPHY

1. T’es ben difficile! Baisse un peu tes attentes!

Ah oui? Je suis « difficile »? Excusez-moi de ne pas me contenter du voisin d’en face qui ne m’intéresse pas. Excusez-moi de savoir ce que je veux -ou ce que je ne veux pas.

2. T’es carriériste, ça fait peur aux gars/aux filles.

Pardon? Mettre mes études en priorité ne me rend pas carriériste. Anyway, c’est quoi le problème? Les gars devraient être contents, je suis capable de me faire vivre toute seule.

3. N’attends pas d’être trop désespérée avant de chercher quelqu’un, tu vas diminuer tes attentes et sortir avec des colons/colonnes.

Pourquoi est-ce que je serais « désespérée »? Je n’ai besoin de personne pour faire ma vie, merci. Et oui, des fois, il y a des moments où je me dis «Non mais qu’est-ce que j’ai fait?», mais jamais assez longtemps pour que je sois «désespérée.»
//giphy.com/embed/fMfVV4yJCsBcA

via GIPHY

4. T’es pas encore revenue de ton ex ou quoi?

Ce n’est pas parce que je ne reluque pas n’importe quel mâle d’un air avide que je ne suis pas « revenue » de mon ex. Mon ex est bien là où il est (hors de ma vie), et je suis bien là où je suis (toute seule).

5. Sérieux, je comprends pas comment ça se fait que tu es toute seule.

Ah ben. J’essaierai deux hypothèses.

1- Ça me tente pas d’être en couple/Je suis bien toute seule.

2- Ça me tente pas d’être en couple/Je suis bien toute seule.

P.S. Des fois, moi non plus, je comprends pas. #thanksfornothing

6. Mais tu dois être malheureuse toute seule!

Oui, des fois, je me trouve pathétique toute seule en pyjama avec mon sac de chips en train d’écouter Moulin Rouge! pour la millième fois. Mais est-ce que je suis malheureuse de pouvoir faire ce que je veux, quand je veux, avec qui je veux? Hé bien, non.

//giphy.com/embed/xThuVYsrftrhlVSXte

via GIPHY

7. Tu devrais sortir, rencontrer des gens!

J’ai déjà compris que si je reste enfermée dans mon bureau à l’université toute la journée, je ne rencontrerai personne, merci. Si je veux sortir (ou pas), ça me regarde.

8. C’est parce que tu n’as pas trouvé « le bon / la bonne ».

Ah non? Et pourquoi est-ce qu’il devrait y en avoir « un »? Et si j’ai pas le goût de m’engager? Ça se peut-tu, ça?

9. C’est juste une passe, tu vas voir.

Peut-être. Peut-être pas non plus. Être à l’aise toute seule, ça a ses bons côtés -notamment de se regarder en pleine face plus souvent qu’on le voudrait, erreurs, défauts et tout le reste. Mais quand on se voit dans le miroir, on sait à qui on a affaire. De toute façon, être en couple, c’est pas un prérequis pour être heureux.

10. Tu dois sûrement avoir quelqu’un en vue, non?

Non. Ou peut-être que oui. Anyway, c’est pas de tes affaires.

Alors, amies célibataires, ne désespérez pas: peut-être que maintenant, vous aurez moins de commentaires stupides. Courage! 😉

Anne-Sophie

Histoire de couple : je t’influence, tu m’influences

26 Avr

Dernièrement, le copain et moi avions une conversation sur la notion d’influence. De sa façon d’être et de voir les choses depuis qu’il me côtoyait. Il avait cette impression d’avoir beaucoup changé et que moi très peu. Je n’étais pas tout à fait d’accord. Il est vrai que je suis difficilement influençable, mais je ne fais plus tout de la même manière. On fait comment pour rester soi-même en restant ouverte aux intérêts de l’autre ? Bien que je m’interroge encore,  j’ai des pistes de réponses.

IMG_5150 (1)

Lévis, parce que nous y passons beaucoup de temps

Je n’ai jamais autant lu de ma vie. Je me fais des listes de lectures et j’ai l’impression de ne jamais m’ennuyer. Je sais exactement le genre de livre qui me fera du bien, qui va me toucher ou qui ne me laissera pas indifférente. Et puis cela, c’est grâce à lui. Sa façon de dévorer un essai sociologique ou un recueil de poésie me fascine. Prendre le temps de lire, tous les deux sur le divan est un moment heureux. Je dois avouer que nos lectures sont plutôt incompatibles. Bien que j’aimerais m’intéresser davantage à la philosophie ancienne ou moderne, je n’y arrive pas. C’est ma limite à moi. Pis je pense que c’est correct comme pas. Le contraire est vrai aussi avec mes lectures très « femmes ».

IMG_5164

Je l’influence dans la prise de photos (Lors de nos pause de lecture)

On parlait d’influence, car il m’avait fait à souper. Pas juste faire bouillir des légumes pis cuire du poulet. Non non, la grosse affaire avec deux recettes différentes pis plusieurs ingrédients. Des recettes santé, parce qu’il voulait me faire plaisir.  En cuisinant, il m’a lancé : « On part de loin, je n’aurais jamais fait ça avant. » J’étais vraiment contente. J’ai toujours prôné les petites attentions dans un couple. Et je sentais dans son geste un peu de moi. C’est aussi ça de l’influence.

De mon côté, j’essaie de moins gaspiller la nourriture, parce que je sais que ça lui tient vraiment à cœur. Et ensemble on s’influence à courir l’été et à faire du ski de fond l’hiver. Il n’y a aucun doute que nous sommes vraiment différents. Je suis la grande peureuse et lui le «je n’ai peur de rien».

Il doit se douter que je parle de lui. Il arrive justement avec ses beaux yeux bleus et regarde ce que j’écris sur nous. Il me sourit et il me dit que je l’énerve en m’embrassant. Je pense que ça veut un peu dire « Je t’aime».

Évidemment, je connais son opinion plutôt négative de tous ces blogues d’inspiration, pop, féminin, art de vivre et de croissance personnelle. La bonne nouvelle et que je m’en fous et je vais continuer d’écrire et de lire.  Il va continuer de m’appuyer dans le respect. C’est ça, rester soi-même.

IMG_4916

Je n’aime pas trop les chats, mais lui je le trouvais pas pire cute. Pis des fois, on se prend pour des gros chats.

Anecdote finale.

L’an dernier, j’ai acheté le dernier livre de Naomi Klein, Tout peut changer. Il était plutôt surpris. Son genre de lecture. J’ai lu 30 pages. Je ne comprenais rien. Ou presque. J’ai un peu abandonné. Pour m’agacer, il me revient tous les mois en me demandant si mon livre avance bien. Je souris. Je lui dis « tu m’énaaarves » C’est aussi une façon de lui dire « Je t’aime ».

Sarah xx

Le cadeau de Saint-Valentin que ta blonde veut pour vrai

31 Jan

Ça y est, la température qu’on attendait pour novembre est bien installée. Je sors doucement de ma routine d’automne pour entrer dans un mood plus cocooning. Avec le vent froid qui pinçait ce matin à Montréal, une chance qu’il y a le thé pour se réchauffer ! Ma plus belle découverte de 2016 (bon, l’année est jeune, mais quand même!), c’est le coffret de thés T-surprise.

IMG_5378

Crédit photo : Suzie Veilleux

Quoi ?
T-surprise, la première entreprise du genre au Québec à vendre du thé sous forme d’abonnement mensuel. En partenariat avec plusieurs distributeurs, thés, infusions et petites surprises arrivent donc par la poste une fois par mois !

IMG_5390.JPG

Crédit photo : Suzie Veilleux

Comment ça marche ?
Tu t’abonnes ici (ou tu abonnes ta blonde, clin d’œil clin d’œil), tu reçois une petite boîte remplie d’une variété de thés et d’infusions à ta porte. Aussi simple que ça !
Tu peux commander une seule boîte, ou encore t’abonner pour 3 mois, 6 mois ou 1 an. Ne reste qu’à déguster et partager (ou pas).

 

IMG_5391

Crédit photo : Suzie Veilleux

C’est pour qui ?

Pour les curieux du thé, les amateurs, les connaisseurs ou rien de tout ça! Tu peux choisir ta personnalithé (toudoumtish) sur leur site Web ! Si tu tombes en amour avec les produits de ta boîte, tu peux les recommander directement sur leur boutique en ligne.

IMG_5394

Crédit photo : Suzie Veilleux

Quelle genre de surprise ?
Voici celle qui était dans ma boîte : un cute infuseur en forme de singe de marque Teamong. Quand mon thé est prêt, son visage change de couleur !
Des petites douceurs à déguster avec le thé sont également dans la boîte.

 

FullSizeRender

Crédit photo : Suzie Veilleux

 

La boîte contient aussi des fiches informatives sur la provenance de chaque thé, le moment propice pour le déguster et les directives pour le préparer.


Sur ce, san-thé! (Chabot, j’ai vraiment besoin d’aide pour les jeux de mots…)

Suzie xox


*J’ai reçu une boîte T-surprise gratuitement, mais mon opinion dans cet article est plus que sincère!

Comment intégrer un homme dans son décor

11 Fév

Psssst! Stéphanie est notre nouvelle louve-collaboratrice à la déco! En espérant que vous apprécierez ces petits conseils pratiques! 🙂 

Le design intérieur n’est assurément pas ce qui intéresse la majorité des hommes. Quand vient le moment de se faire un cadeau, les hommes ne pensent pas à LA table basse qui ferait absolument toute la différence dans le séjour.  Ou bien, au tableau telleeement magnifique sur lequel on rêve depuis des mois.

Non.

Leurs réflexions;

  • Plus le téléviseur est gros, mieux c’est.

ou

  • Comment installer le plus de gadgets possible dans la maison pour avoir l’antre du parfait mâle?

Malgré le côté très pratique d’avoir quelqu’un pour m’aider à déboguer toutes ces petites machines, (j’ai une vraie malédiction avec TOUT ce qui est électronique) ma réflexion est la suivante : Comment vais-je réussir à intégrer toutes ces merveilles à mon décor?

Voici donc quelques trucs pour vous simplifier la vie, et rendre votre homme heureux.

Pensez confort :

Pour commencer, il faut penser confort. Même si vous avez dépensé vos dernières payes dans le plus beau canapé que vous ayez vu de votre vie, s’il n’est pas confortable, vous le regretterez et votre tendre moitié le regrettera encore plus.

http://pipesmagazine.com/forums/topic/smoking-room-man-cave-56k-beware-pic-heavy

Source : Pinterest

Les matières
Les matières brutes ont tendances à apporter un petit côté masculin dans une pièce. Pourquoi ne pas utiliser cet avantage pour ajouter un petit  »je ne sais quoi » autour de vous. Un plafond et des colonnes de béton laissées à nu, mélangées à du mobilier en acier foncé et le tour est joué. Vous serez en plein dans les tendances actuelles et vous ferez plaisir à votre homme. Le meilleur des deux mondes quoi!

www.pinterest.com/pin/5404326425043339/

Source : Pinterest

Les couleurs
Les couleurs foncées et dramatiques sont aussi associées aux hommes. Le noir, le gris, le bleu jeans, l’acier…

www.pinterest.com/pin/395753885980291742/

Source : Pinterest

Le petit je ne sais quoi

Pensez à sa passion. Que ce soit, le sport, les jeux vidéos, la bouffe, la lecture, la musique, peu importe; l’important est de l’intégrer à votre maison. Trouvez des coussins aux couleurs de son équipe sportive préférée. Dénichez un endroit caché, mais accessible, pour ses consoles vidéos (s’il est comme le mien, il en a plus qu’une). Si la musique le passionne, pourquoi ne pas mettre sa collection d’albums en évidence sur de belles tablettes en bois de grange.

Gardez une petite gêne…
Il y a quelques éléments décoratifs qui feront frémir votre tendre moitié. Même s’il adore vous admirer dans de belles robes fleuries ou de beaux bijoux miroitants, il ne souhaite pas nécessairement les retrouver dans son espace de vie. Les motifs floraux sur les rideaux, la housse de couette ou le mobilier sont donc à éviter, ou du moins à utiliser en très petites doses.

Les froufrous sur les jupes de lit ou les coussins avec de petits bouts de tissus un peu frivoles ne sont probablement pas ce qu’il préfère. Dans le même ordre d’idées, les fausses pierres précieuses ou les paillettes ne l’enchanteront pas particulièrement.

Faites des compromis et trouvez l’équilibre entre féminité et masculinité.

Amusez-vous!

Stéphanie

Des sorties pas ordi!

31 Jan

Avec la Saint-Valentin qui arrive à grands pas, je ne pouvais pas m’empêcher de penser à tous les «bougons» (ou bougonnes) de la Saint-Valentin. Je sais que plusieurs personnes croient que la fête de l’amour a été inventée pour faire monter le chiffre d’affaire des chocolatiers, fleuristes et restaurateurs qui en bavent suite aux fêtes de Noël. À tous ces gens, je réponds: «Ouin, PIS???» Faites une pierre deux coups; Déjouez ces méchants entrepreneurs et faites plaisir à la personne qui partage votre vie!!

À tous ceux et celles dont la douce moitié se plait à dire «Pas besoin de la Saint-Valentin pour se dire qu’on s’aime!» ou «C’est tellement une fête commerciale, moi, j’encourage pas ça!», je vous propose quelques activités romantiques qui sortent du «romantico-quétaine» et qui, peut-être, feront changer d’idée à votre bougon(ne).

Des activités pour profiter du plein air

Une promenade en traineau à chiens

photo-2Plusieurs endroits vous offrent l’opportunité de faire une ballade en traineau à chiens. Si vous êtes comme moi et adorez nos amis velus, vous apprécierez cette escapade. Avant de partir avec votre Valentin dans les bois, la plupart des éleveurs vous permettent de faire connaissance avec votre attelage. Par là, j’entends vous rouler par terre avec plein de chiens qui veulent tous être votre nouveau meilleur ami. Ensuite, vous pourrez prendre place dans un traineau, emmitouflé(e) de peaux d’animaux (qu’on espère recyclées telles que celles utilisées chez Harricana).

Un après-midi d’escaladephoto-2 - copie 3

En hiver, le paysage québécois est magnifique! Profitez-en pour aller escalader des parois glacées dans un décor magique. Pour une escapade dans la ville de Québec, il est possible de réserver votre place pour grimper sur la glace des parois de la célèbre Chute-Montmorency. Si vous n’êtes pas un habitué de cette activité, des cours d’initiation sont offerts en collaboration avec l’école d’escalade l’Ascensation.

Pour les plus frileux, il est aussi possible de vous amuser dans des centres d’escalade intérieurs prévus à cet effet.

Des idées un peu plus hippies

Pour les artistes

Bon, cette activité peut ne pas plaire à tout le monde. Cependant, même si on est pas un artiste dans l’âme, elle peut être très plaisante et sexy à souhait! L’idée est d’acheter deux toiles vierges du format qui vous plait, des pinceaux (si vous n’en avez pas) et de la peinture. Chacun peint sa toile et vous pouvez même les échanger ensuite. «Qu’est-ce qu’il y a de sexy dans ça?», vous me direz! Eh bien, la peinture, c’est salissant! Ne salissez pas vos beaux vêtements! Ha!

P.S. Pour les débutants, la peinture acrylique peut être un bon substitut à la peinture à l’huile qui use d’une technique beaucoup plus complexe.

Un souper aux pays d’Alibaba

La Saint-Valentin est une journée spéciale. Pour l’occasion, sortons de nos pantoufles et visitons des endroits particuliers. Depuis quelques années, on s’est habitué à la cuisine asiatique; général Tao, boeuf à l’orange, soupe thaï et compagnie. On connait un peu moins bien la cuisine indienne ou même afghane. Ces restaurants sont magnifiquement décorés et nous font découvrir de nouvelles saveurs. Cependant, cette idée peut être épouvantable si vous êtes quelqu’un de peureux sur le plan gustatif. L’idée ici, est de changer de décor, voir de nouveauxendroits. Même si ce n’est pas un resto au décor des milles et une nuits, tant qu’il est nouveau, pour vous, c’est gagné!

Pour ceux qui sont en guerre contre les restaurateurs le jour de la Saint-Valentin, allez-y le jour d’avant ou le suivant!

Pour les p’tits comiques, ceux qui aiment rire

Une soirée d’impro

Si le rire prend une place importante dans votre vie, une soirée d’improvisation est LA sortie à faire. Chez nous, plusieurs ligues d’improvisation existent: La LIQ, la LNI, la SIT et, ma préférée: le Punch Club. Vous rirez autant qu’en allant voir un spectacle d’humour, mais ça vous en coutera le tier (ou moins) du prix et l’ambiance est bien plus décontractée. À vous de voir quel type d’humour vous rejoint le plus. Même s’il n’y a pas de «show» le soir même de la Saint-Valentin, ça vaut la peine de remettre cette fête à un autre soir pour avoir une soirée de qualité et mal aux muscles du ventre.

 

Des petits souliers de bowling

photo-2 - copie 2

Si vous voulez apprendre à connaitre l’élu de votre coeur, une soirée de quilles est toute indiquée. Vous pourrez voir si cette personne est la bonne en observant une foule de choses: Prend-il trop la partie au sérieux? Me fait-il rire? Est-il bon perdant/gagnant?En plus, ce «sport» vous laissera le temps de jaser en masse!

Des sorties d’intellos

Se regarder au travers les étalages de livresphoto-2 - copie

Certaines librairies regorgent de découvertes. Fouillez dans les DVD, jeux de société, documentaires, BD, livres de recettes, CD (parce que oui-oui, ça existe encore) et vous trouverez pleins de points communs avec votre douce moitié. En plus, c’est une belle occasion de rêver de nouveaux projets. Vous pourrez choisir un livre de recettes et vous promettre d’en cuisiner certaines ensemble, choisir un «Lonely Planet» et décider de partir en voyage, etc!

Une journée au musée

Au Québec, on a des musées sur à peu près tout! Personnellement, quand je vais voir une exposition qui porte sur une chose dont je me fous, j’apprends encore plus de choses et au final, je tripe ben raide! Si vous êtes avec une personne moindrement curieuse, c’est la sortie toute indiquée pour vous! Pour les geeks, le Musée de la civilisation de Québec offre l’exposition «Une histoire de jeux vidéo» (vous aurez deviné de quoi ça parle!) jusqu’au 6 avril.

Finalement, oui la Saint-Valentin est faite pour se dire «Je t’aime», mais pourquoi ne pas en profiter pour dire encore plus fort qu’on s’aime. C’est vrai, on a pas besoin de journée spéciale pour le faire, mais le 14 février nous permet de ne pas oublier de le faire!

Je vous aime, bonne Saint-Valentin!!! xxxx

Polik

%d blogueurs aiment cette page :