Tag Archives: Comédie musicale

Footloose: Dynamique et efficace

3 Août

J’ai assisté samedi dernier à la comédie musicale Footloose, mise en scène par Serge Postigo et mettant en vedette Philippe Touzel (anciennes fans de Phénomia, vous le reconnaîtrez sans doute…) et Éléonore Lagacé. Je m’attendais à du mouvement, de l’énergie, et je n’ai pas été déçue.

Avouons-le dès le départ, je suis une fan de Footloose. J’adore le film, j’aime la trame sonore (que j’écoute souvent à fond avec mon meilleur ami en voiture), alors j’étais plus qu’excitée à l’idée de voir les personnages s’animer devant moi sur la scène du Théâtre Saint-Denis.

L’histoire du citadin Ren McCormack, condamné à emménager dans la petite ville de Beaumont, a quelque chose d’universel: alors que toutes les portes devraient s’ouvrir devant lui à l’approche de l’âge adulte, il voit se rétrécir le monde qui lui était promis. Incapable de se résigner aux règles strictes de Beaumont, dont l’interdiction de danser, il essaie de changer les lois de la ville, se heurtant au révérend et à l’étroitesse d’esprit des habitants mais comptant sur l’amitié du maladroit Willard et de l’impulsive Ariel.

Les chansons de la comédie musicale, pour la plupart traduites, sont rendues avec énergie et de façon efficace: la mise en scène de Serge Postigo permet de bien faire avancer l’histoire au fil des chansons. Notamment, Somebody’s Eyes était parfaitement réussie à ce chapitre: les danseurs et personnages surgissaient des casiers d’école pour invectiver Ren ou le punir, rendant l’atmosphère oppressante, quasi insupportable.

Les interprètes font tous un travail formidable. Éléonore Lagacé, particulièrement, est incroyable dans le rôle d’Ariel, énergique et rebelle, parfaitement à l’aise avec sa voix et son corps. D’ailleurs, elle aurait mérité un plus grand rôle que simplement celui de potentielle blonde de Ren: après tout, elle vit aussi un grand bouleversement avec la fracturation de sa famille après la mort de son frère. J’aurais aimé qu’on plonge davantage dans la psychologie de son personnage, mais bon, on a préféré s’intéresser à la crise existentielle de son père révérend.

Footlose 2

Photo Huffington Post Québec

Quelques bémols

Je me permets aussi de souligner deux éléments qui m’ont agacée. D’abord, les chansons ne sont pas toutes traduites en français, sans que l’on comprenne pourquoi. À la limite, ne pas traduire Footloose peut se justifier: après tout, c’est la chanson-titre. Mais pourquoi ne pas faire l’effort de traduire I Need A Hero, Almost Paradise ou Somebody’s Eyes? Il y a sans doute une raison, mais quand on regarde le spectacle, elle n’est pas évidente.

Par ailleurs, la quantité de dialogues parlés m’a souvent fait un peu décrocher : une comédie musicale, c’est fait pour chanter, non? Ça me paraissait tout à fait illogique de briser le rythme des chansons, qui nous donnaient envie de chanter, de danser, et surtout d’en entendre d’autres, avec de longs dialogues qui pourraient fort bien être chantés -après tout, si Frollo peut condamner Esmeralda à mort dans Notre-Dame-de-Paris en chantant, je suis sûre que le révérend Moore peut envoyer promener Ren de la même manière.

Malgré ces deux bémols, Footloose vaut la peine d’être vu, si ce n’est que pour la scène finale du party de Beaumont: les chorégraphies étaient magnifiques et l’énergie palpable. Une belle fin, comme un point d’exclamation géant ponctué de confettis et d’un rappel génial.

Si vous voulez le voir, il y a deux représentations par jour jusqu’au 5 août au théâtre Saint-Denis à Montréal.

Pour information: http://www.hahaha.com/fr/show/footloose

Anne-Sophie

Nos plaisirs coupables

7 Mar

BON DIMANCHE! En cette journée particulièrement ensoleillée et presque printanière, les membres de la meute ont décidé de se mettre à nu… et de vous partager leurs plaisirs coupables. Parce que nous en avons tous ;).
Bonne lecture!

CECILEUn VRAI jour « off »

Parmi les plaisirs coupables que je m’autorise, celui de la traditionnelle journée « off » trône à la première place. 24 heures durant lesquelles je me livre à un marathon du bien-être pour le moins spécial. Exit le make-up, les talons hauts perchés, la chevelure domptée et autres notes glamours ! Je me délecte du moelleux d’une couette, arbore un pyjama au confort ultime et habille mes pieds de chaussons. Une délicieuse sensation de flottement et cette douceur de vivre au ralenti, tout simplement. Et vous, quelle est votre recette pour vous mettre en mode pause ?

BridgetJones

BridgetJones

 

LAURIE  Les comédies musicales 

Mon vrai de vrai plaisir coupable un peu honteux, c’est les comédies musicales. N’IMPORTE LAQUELLE. J’ai évidemment un crush sur la Mélodie du bonheur, mais il y a les plus modernes comme Mamma Mia (j’trippe sur toi Meryl), Across the universe & Rock of Ages. Si je peux les écouter en me mettant du vernis à ongles et en chantant toutes les chansons à tue-tête, parce que oui je les connais toutes par cœur, c’est encore mieux! 

Mamma Mia, meilleur film avec une trame sonore d’ABBA. Crédits : Zoom Cinéma

MICHÈLE: Les Contes pour tous

Et oui, je me suis procuré la collection INTÉGRALE  (27 DVD) des Contes pour tous, films pour enfants produits par Rock Demers (Productions La Fête). Vous savez les bons vieux classiques: «La guerre des tuques», «Bach et Bottine», «La grenouille et la baleine», «Pas de répit pour Mélanie», «Les aventuriers du timbre perdu», «La championne» et j’en passe!? Plusieurs de ces films ont marqué mon enfance, et je l’avoue, j’ai encore beaucoup (trop) de plaisir à les regarder.

Collection intégrale des Contes pour tous

Collection intégrale des Contes pour tous

KARYAN  : «Salut, Bonjour!»

Après ma phase « J’écoute les Zigotos à Canal Famille avant d’aller à l’école »,  tous les matins, même la fin de semaine lorsqu’il n’est pas trop tard, je suis une fidèle auditrice de Salut, Bonjour! C’est mon premier réflexe lorsque je me lève : ouvrir la télé, passer trop de temps à l’écouter et, au final, partir à demi préparée au boulot. Ma mère l’écoutait le matin et j’ai gardé l’habitude. Pis.. j’aime bin ça. C’est sympathique 🙂

1462899_10151747947796762_1676484486_n

© Page Facebook officielle de Salut, Bonjour.

VÉRO : Britney Spears
Derrière cette fanatique de rock et de mode ténébreuse se cache LA plus grande adepte de… BRITNEY BITCH! Qui l’eut cru? C’est chez mon amie Marie-Ève, à l’âge de 14 ans, que j’ai visionné le vidéoclip Toxic pour la première fois. S’en était fait. Depuis, j’écoute régulièrement et en cachette les grands classiques qu’à pondu la reine de la pop. Je fais partie des gens qui croient qu’elle a toujours sa place dans l’industrie de la musique. Mon rêve ultime est de reprendre ses chansons, à la sauce rock, avec Jimmy mon amoureux musicien.

scream_and_shout_vid_cap4

will.i.am – Scream & Shout ft. Britney Spears

SUZIE : la compartimentation…

Compartimentage, compartimentation: NM, fait de compartimenter, de diviser en compartiments, de ranger dans des cases, des compartiments.  Que ce soit le contenu de mon sac à main, mes applications  iPhone et iPad, mes vêtements, CD, cosmétiques… c’est inconscient, TOUT y passe! Et ça me rend drôlement heureuse! Rassurez-moi, vous connaissez quelqu’un d’autre comme moi?

Même mon garde-robe est ultra compartimenté!

CAMILLE : Les chansons… des films de Disney!

Mon plaisir coupable c’est les films de Disney et plus précisément les chansons des films de Disney. Je les connais par coeur et quand je les chante je fais même la voix des personnages. Ça me rend heureuse et je retrouve mon coeur de gamine! Même que quand j’étais petite j’avais (parmi tant d’autres) un cd des chansons des films de Disney EN ANGLAIS et que j’écoutais pour m’endormir….alors je les connais dans les deux langues. Oui.

Trame sonore du film Aladdin

Trame sonore du film Aladdin

POLIK : La musique des années 90

Tsé le temps des pinces papillon, des bonhommes sourire jaunes, des chapeaux aki et des pantalons Adidas de Sporty Spice? Trop de beaux souvenirs de party de sous-sol et de premier slow me gardent accro à la musique des années 90! Ces temps-ci, grâce à «Songza» je prends un malin plaisir à chanter «Mmmbop» ou «Don’t speak» à tue-tête dans ma voiture! Toutes les Lady Gaga de ce monde ne déclasseront jamais Robyn, SmashMouth et les BackStreetBoys!

1975145_10151895673581370_1256949476_n

Ça y est, les Rockalouves n’ont plus de secrets pour vous… et aimeraient bien connaître les vôtres! Mesdames, messieurs, quels sont vos plaisirs coupables?

xxxx

La meute

%d blogueurs aiment cette page :