Tag Archives: aventures

Paré pour l’aventure?

5 Mai

À travers les dernières années, vous avez sûrement remarqué à quel point les aventures sont importantes pour moi. Toutes sortes d’aventures en fait : faire Montréal-Québec en kayak, affronter le Mont Washington, essayer le surfset, partir en Indonésie… et plus encore! Et pour me préparer à chacun de ces trips, il me faut être bien équipée.

Et pour chaque défi, son type d’équipement ! Ce n’est pas une cachette, mon magasin de plein air préféré, c’est MEC. Quand ils m’ont approché pour aller visiter le nouveau magasin de Québec, en primeur, je trippais. On m’a dit, plus de produits, plus de place, plus de bons conseils. J’étais déjà vendue! En effet, même si l’offre de produits de plein-air est varié à Québec comme ailleurs, j’aime les gammes ‘’maison’’ de Mountain Equipment Co-op par leur qualité et leurs prix abordables. Dans le nouveau magasin, j’ai pu découvrir une section nautique gorgée de nouveautés (ma section préf’!), un mur complet de matériel d’escalade, une salle de montre de vélo, un grand atelier mécanique, et plus encore. Bref, je pourrais vous nommer plein de raisons pour lesquelles je trippe beaucoup sur les produits et la marque. Mais la meilleure façon de vous le démontrer? En vous parlant de mes coups de cœur, et de leur utilité dans les escapades que je prévois faire cet été.

Pssst : Cet été, Parcs Canada offre l’accès à tous ses parcs gratuitement! Vous n’avez qu’à vous procurer votre laissez-passer ici. Sinon, il est aussi disponible pour tous les membres MEC en magasin. Grouillez-vous, un été de plein-air vous attend ! Je prévois aller faire un tour dans un parc bientôt, je vous tiens au courant. 😉

 

Mon sac de randonnée

La couleur n’est plus disponible en magasin mais je l’aime TELLEMENT. Il n’est pas plein de poches, fermetures éclair et tout, mais convient parfaitement bien à mes besoins. Il se compacte très bien et contient beaucoup de matériel. On peut aussi accrocher du matériel à l’extérieur.

Je l’ai utilisé pour aller passer un week-end dans un refuge et gravir une montagne entre-temps. Ça a aussi été mon sac d’avion et de jour pour deux semaines à Porto Rico, l’été dernier. En plus, y’a une poche pour les sacs d’hydration. Il est parfait!

Cet été, je l’utiliserai :

  • Pour le cyclotourisme. Attaché dans mon dos ou sur mon porte-bagages, il sera parfait pour aller visiter quand je ne serai pas sur ma monture.

Un sac pour aller partout. Même dans une escale de 8h à Philadelphie!

Mon manteau de pluie 

Que celui qui n’a jamais acheté un manteau pas-imperméable-pantoute-finalement me jette la première pierre. Sérieusement. J’ai 4-5 manteaux supposément de printemps, mais… ils prennent tous l’eau. Bref, c’est correct quand il fait beau, mais sinon, j’étais toujours un peu mal prise. J’ai maintenant le super manteau Aquanator et il est parfait. Il manquait à ma vie! C’est sûr, il a un look sport. Mais être au sec, ça vaut plus que tout.

Il sera super pratique pour :

  • Pour vrai, tout. Léger, avec aération et protection, c’est l’idéal.
  • En kayak, pour prévoir le pire.
  • En vélo, pour prévoir le pire du pire.
  • En randonnée, parce que tsé.

Mon manteau pour tout!

Mes sacs de rangement

Si vous pratiquez plusieurs activités de plein-air et êtes toujours partants pour une bonne vieille aventure inattendue, je vous conseille d’être prêts à toute éventualité. J’ai des sacs étanches pour l’eau, que j’ai traînés l’été dernier dans mon défi kayak et dans chacun de mes entraînements. Mais j’ai aussi des sacs pas-étanches pour séparer mon matériel dans mon sac. Un pour les vêtements, un autre pour les collations, un pour des bas au sec…Vous l’avez compris, je suis organisée et j’aime compartimenter mes choses.

J’ai ce modèle mais j’en ai aussi trouvé un usager dans une vente seconde main. Les sacs au sec, comme nous les appelons, sont très durables, pourvu qu’ils soient bien entretenus et pas percés.

Mes essentiels de week-end getaway parfait.

En vrac, mes items d’aventurière :

  • De la vaisselle pour enfant IKEA : un peu niaiseux mais je la traîne dans mon bac de camping, comme ça j’ai toujours de la vaisselle sous la main et c’est plus écologique que la vaisselle en carton à jeter.
  • Un canif : une chose très utile, à avoir toujours pas loin, peu importe votre activité.
  • Des mousquetons : pour accrocher votre serviette mouillée à un arbre, votre bouteille d’eau pour une session de Via Ferrata, vos clés après votre manteau…
  • Des vêtements de sport dans un matériel adéquat : les vêtements avec un matériel anti-bactérien permettront que vos vêtements ne puent pas… en tout cas, pas tout de suite. Ils sècheront mieux et resteront plus beaux. Les vêtements Lululemon entre autres ont certaines pièces avec ce genre de tissu. Les vêtements de vélo MEC ont également parfois ce traitement. À surveiller! Très pratique en voyage.
  • Sac d’hydration ou gourde d’un litre : niaiseux mais vrai, depuis que j’ai découvert les sacs d’hydration, je bois tellement plus dans mes activités! J’avais toujours mal à la tête à cause du manque d’eau – j’oubliais littéralement de boire.  Sinon, les bonnes vieilles gourdes Nalgene font amplement le travail!

Je pourrais nommer tellement de choses encore. Dès que je partirai à l’aventure, je vous tiens au courant! D’ici là, n’hésitez pas à nous suivre sur Instagram (@LesRockalouves) pour tout savoir. Merci à MEC pour leur collaboration et leur offre si grande de produits de qualité! On se rejoint dehors, cet été?

Laurie

* Cet article n’est pas commandité, je n’ai pas été payée pour l’écrire. J’ai reçu des échantillons de la part de MEC à tester mais tout le matériel et les idées sont les miennes. 

Jouer dehors du lundi au vendredi

21 Juil

Parfois, l’été, on n’est pas en vacances. On aimerait bien que nos journées ressemblent aux fils Instagram de nos amis en trip de surf aux Îles Galápagos ou à celui de nos vedettes préférées. Mais non, pour plusieurs, on travaille plus souvent qu’autrement ! Ceci dit, voyons les choses autrement. Et si les vacances et l’aventure, on les créait un peu chaque jour ? Venez donc jouer dehors.

La fois où j'ai fait du camping dans le Vieux-Port de Montréal (oui oui!)

La fois où j’ai fait du camping dans le Vieux-Port de Montréal (oui oui!)

Les escapades de 48h, l’espace d’un weekend, sont plus qu’appréciées en saison estivale. Le camping dans Charlevoix, du kayak au chalet familial, Festival d’été dans la Vieille Capitale, etcétéra ! L’été au Québec, ça passe en un tout petit clin d’œil et même si on se doit de profiter de toutes les autres saisons, celle-ci a une place toute spéciale dans nos cœurs. Le message que j’ai envie de vous passer aujourd’hui, c’est l’importance de profiter aussi du plein air, 7 jours par semaine, pas seulement le samedi et le dimanche !

Je vous mets donc au défi de sortir de chez vous et de votre routine cet été, de faire attendre le lavage, la télé et la paperasse les soirs de semaine. L’hiver est assez loin pour ça, et les soirs de pluie aussi! Sortez de chez vous et créez vos miniaventures !

 

Lundi

Les activités nautiques par temps de canicule, c’est la meilleure chose ! Oui, les piscines de quartiers sont bondées en ville. Alors, faire du standup paddle avec votre copine, faire quelques minutes de plus en auto pour se rendre sur une petite plage pour patauger ou un tour de pédalo sur un lac, ça fait un maudit beau lundi soir. Vous en pensez quoi ?

  • À Québec, le studio Surfset Québec vous offre aussi le SUP !
  • À Montréal (Pointe-Claire, Bromont, Mont Tremblant), POP Yoga & SUP donne des cours sur le fleuve !
  • À Gatineau, le Gatineau Ottawa SUP donne de bonnes pistes pour louer des planches.
La fois où j'ai fait du surf paddle board dans le Vieux-Port de Montréal (toujours)  Crédit Photo : Fabrice Gaëtan Photographe / MEC

La fois où j’ai fait du surf paddle board dans le Vieux-Port de Montréal (toujours)
Crédit Photo : Fabrice Gaëtan Photographe / MEC

Mardi

Si vous avez un vélo, aussi ‘’de base’’ soit-il, c’est tout ce qu’il vous faut pour partir à la découverte des pistes cyclables de votre coin de pays. Beaucoup sont tout près de l’eau et donnent accès aux meilleurs paysages. Respirez un bon coup et les cheveux au vent (avec votre casque par-dessus, évidemment !), profitez de vos poumons.

Aller faire un pique-nique EN VÉLO = 2 pour 1!

Aller faire un pique-nique EN VÉLO = 2 pour 1!

Mercredi

Si comme moi, vous habitez Québec, sortir de la ville un soir de semaine en été se fait assez bien. Prenez quelques sandwichs, vos amies, une bouteille de mousseux et rendez-vous à Beaumont, sur le bord du fleuve, pour un piquenique improvisé. L’occasion de jaser, de changer d’air et sans s’entasser sur une terrasse chaude du centre-ville où vous payerez 14$ le cocktail (!!!).

Jeudi

Être dehors, ce n’est pas seulement faire du sport ou du plein air. Mais parfois, ça permet de combiner les deux ! Les écouteurs bien en place dans les oreilles, les marches d’un lieu près de chez vous attendent ! Les chutes Montmorency, le Mont-Royal, le Cap-Blanc, name it !

Vendredi

L’heure du 5 à 7, de la terrasse, de la préparation du weekend ou du départ pour un 48h en nature… ou en ville !

 

À côté de la maison, une piste cyclable au plus beau paysage #CapRouge

À côté de la maison, une piste cyclable au plus beau paysage #CapRouge

Donnez-vous la permission de dire à vos collègues, le jeudi matin «je suis allée faire le tour de l’île d’Orléans à vélo hier !» au lieu de «oh, pas grand chose…»

Évidemment, je ne vous dis pas de surbooker vos horaires et être ultraoccupés du lundi au dimanche, il va sans dire ! Seulement quelques idées pour profiter de l’été, quand on manque d’air entre nos quatre murs de bureaux 😉

Ce billet est dédié à tous les jeunes professionnels qui hésitent (comme moi, heum heum) entre bâtir leur carrière et tout laisser là pour partir à l’aventure. Parfois, la combinaison se fait ! Bien que je ne sois pas en train de comparer les berges citadines du fleuve St-Laurent avec l’Amazonie là… 😉

 

Bonnes aventures urbaines!

Laurie

Et la fois où je faisais des bulles de savon à Angkor

17 Juin

Quand j’étais petite, en feuilletant une revue (le Lundi ou le 7 Jours, sûrement !), j’étais tombée sur un reportage à propos de la cité d’Angkor. Le sort en était jeté, un jour, j’irai la visiter. Ça a pris du temps, mais en 2010, j’ai fini par réaliser ce rêve au cours d’un voyage de deux semaines au Cambodge.

On est parfois un peu déçu quand on a plein d’attentes pour quelque chose, mais dans ce cas-ci, j’ai vraiment adoré l’expérience, et le pays en général. Pour une première visite en Asie, ça n’allait pas être la dernière.

Bon Om Touk, la Fête de l'Eau

Bon Om Touk, la Fête de l’Eau

Je passe quelques jours dans la capitale à profiter des festivités organisées pour le Bon Om Touk (la fête de l’eau) : des courses de pirogues le jour, et des bateaux illuminés qui descendent la rivière Tonlé Sap avec un feu d’artifice le soir. Magnifique !

Puis c’est enfin temps de partir pour Siem Reap, la ville principale près des temples d’Angkor. Les festivités ne sont pas encore terminées, alors on profite de l’animation du village et d’un petit fish pedicure agrémenté d’un massage de dos. Le lendemain, il faudra se lever tôt pour assister au lever de soleil aux portes de la cité.

Il fait encore noir, notre chauffeur de tuk tuk nous mène jusqu’au guichet pour acheter le billet d’entrée (l’entrée pour 3 jours est un must même si on n’y reste que 2 jours !). Notre chauffeur nous accompagnera toute la journée de temple en temple,  mais il nous laisse d’abord devant Angkor Wat, le temple principal pour assister au lever de soleil. Ok, honnêtement, ce n’est pas le plus beau lever de soleil de ma vie et une partie de la façade du temple était en rénovation, mais j’étais tellement contente d’être là que ça m’était bien égal !

C’était à la fin du mois de novembre, et même s’il y avait beaucoup de monde, ce n’était pas le chaos non plus et on réussissait à visiter tranquillement et prendre des photos sans attroupements, pour mon plus grand bonheur. Parmi les plus beaux temples visités, il y a Bayon avec ses centaines de visages sculptés,  et le fameux Ta Prohm, celui qu’on voit partout sur les photos avec des arbres qui poussent au travers des cailloux… En dehors des temples les plus connus, on en visite des plus petits mais qui ont tous leur charme… celui qui a l’air d’une petite pyramide maya, le bassin des éléphants, etc. Il faut au moins y passer 2 jours pour bien profiter, ce qui permet aussi d’aller faire la petite randonnée vers la chute de Kbal Spean. C’est vraiment original comme endroit, le lit de la rivière est sculpté, et quand on s’y baigne, un tas de papillons orange viennent ensuite se poser sur nous !

Temple de Ta Prohm

Temple de Ta Prohm

Mais que viennent faire les bulles de savon dans cette histoire ? Et bien en fait, lors d’un voyage en Équateur, j’avais vu un monsieur apporter des petites choses à offrir pendant la visite d’une famille autochtone où il y avait des enfants, et il y avait entre autres une bouteille pour faire des bulles à savon. Les enfants trippaient et j’avais trouvé que c’était une super idée. Je m’étais donc équipée d’une petite bouteille, spécial princesse Disney, avec l’objectif de faire sourire quelques gamins pendant le voyage. Mais comme je ne suis pas très fan des photos classiques de « moi qui souris devant un bel attrait », je me suis dit que ce serait peut-être beau de prendre des photos dans les temples en faisant des bulles et profiter d’une superbe lumière. Ce sont finalement mes photos préférées de moi de tout le voyage ou presque ! (Je n’en ai malheureusement plus qu’une à vous montrer vu que mon ex garde en otage toutes les autres…)

Bulles de savon à Angkor Wat

Bulles de savon à Angkor Wat

Avant de repartir, j’étais aussi tombée sur un groupe d’enfants et, question que ça ne profite pas juste à moi, j’ai donc ressorti mes bulles. Moi qui n’a pas trop le tour avec les enfants même chez nous,  ça donné un super moment avec eux, même sans devoir parler ! Après tout, il y a des choses qui sont universelles, comme les sourires et les bulles de savon…

Lisa Marie

%d blogueurs aiment cette page :