Archive | FOODIE RSS feed for this section

Rocker la cuisine de Noël sans stress

15 Nov

On dira ce qu’on voudra, Noël, que t’aimes ou que t’aimes pas ça, peut devenir étourdissant. Soit parce qu’on s’en demande trop ou qu’on s’y prend trop tard.

En date d’aujourd’hui, il reste encore un bon mois pour se préparer culinairement parlant, mais il y a pas de miracle qui se fait, il faut se préparer un peu d’avance. Le mieux est de choisir une fin de semaine au mois de novembre pour faire sa popote du temps des fêtes tranquillement en écoutant Petit Papa Noël. Lire la suite

Publicités

Le mois de la citrouille!

17 Oct

Qui dit mois d’octobre, dit Halloween, qui dit Halloween dit costumes, dit bonbons, mais dit aussi CITROUILLES!  On  achète souvent cette grosse cucurbitacée pour décorer nos maisons à l’automne, mais il ne faut pas oublier qu’elle est très bonne à manger.  

Lire la suite

À la découverte de la lacto-fermentation

15 Sep

Il y a quelque temps, j’ai dégusté des légumes lacto-fermenté dans un petit resto de Québec. J’ai trouvé le goût et la texture vraiment intéressants. Ensuite, il y a eu le livre Révolution fermentation qui a capté mon attention. Je me suis dit que je devais en savoir plus sur cette méthode de conservation et de préparation des légumes. J’ai donc suivi un atelier dans la cuisine de La Folle Fourchette sur le sujet. Suivez le guide!

Mes magnifiques pots de légumes qui fermentent!

Je vous entends jusqu’ici me dire, mais c’est quoi la lacto-fermentation?  Pour plusieurs, seulement d’entendre le mot fermentation leur fait plisser le nez, mais les aliments fermentés sont présents dans nos vies plus que l’on pense le yogourt, la choucroute, la komboucha qui a la cote présentement ou encore le miso en font partie.

 

La lacto-fermentation en rafale

C’est quoi?
En gros, on met nos légumes dans la saumure dans des pots de type Kilner (ici des exemples) qui laissent sortir l’air, mais qui ne le laissent pas entrer. Cette absence d’oxygène provoque la transformation des glucides des aliments et crée de  l’acide lactique qui donnera le petit goût vinaigré/acidulé aux légumes.

C’est bon pour quel légume?
La beauté de la chose, c’est qu’on peut mettre en lacto-fermentation tous les légumes. Sur certains sites ou livres de recettes, on peut trouver des recettes, mais il ne faut pas hésiter à faire des tests et mélanges.

Combien de temps ça prend?
Pour des légumes à chair plus fragile, comme le concombre par exemple, ça prendra entre 4 et 7 jours. Pour les légumes plus robustes on parle de 4 à 6 semaines, mais ça dépend du niveau de fermentation que l’on veut atteindre. Plus on attend, plus ça fermente.

Quels sont les avantages?

  • Légumes qui restent croquants
  • Peu d’effort pour un résultat plus que satisfaisant
  • Beaucoup de bienfaits pour le corps
  • Une façon différente d’apprêter les légumes
  • Grâce à la fermentation, les légumes se conservent très longtemps

Comment je fais pour savoir que ça marche?

  • Si ça sent rien/bon. Si ça sent mauvais, c’est que ça n’a pas fonctionné, il ne faut pas manger les légumes
  • Augmentation du liquide
  • S’il y a des bulles qui montent et de l’air qui s’échappe du bocal

Si je veux en apprendre  plus?

 

J’ai dégusté mes concombres qui étaient un peu mous à mon goût, mais je vais me reprendre. Et j’attends pour déguster ma choucroute et mon petit pot de légumes. Bonne lacto!

Marie-Andrée

Des desserts de chef… devant vous!

29 Août

Vous aimez les desserts? Votre chaîne de télé préférée, c’est Zeste, avec ses millions d’émissions de cuisine en tout genre? Hé bien, j’ai une suggestion pour vous: assistez donc à un cours de Patrice Demers, pâtissier hors pair, dans sa pâtisserie-boulangerie-bistro de Montréal.

J’ai assisté en juillet au cours de desserts aux petits fruits. Au programme: trois desserts mettant en valeur fraises, bleuets et framboises préparés devant notre petit groupe de douze personnes par Patrice Demers lui-même. Durant trois heures, on regarde cuisiner le chef, on prend des notes au cas où on voudrait reproduire une recette, et surtout… on goûte! Après chaque préparation, le bras droit de Patrice nous sert une portion du dessert, que l’on finit de déguster pendant que le chef commence la recette suivante.

Quoi de mieux, honnêtement, que de regarder faire de la bouffe délicieuse et de la manger après? Ça me semble l’idée la plus géniale du monde.

Le concept, convivial et efficace, donne à voir toute l’expertise de Demers et permet aux apprentis-pâtissiers de poser toutes les questions qui leur passent par la tête, ce qui enrichit souvent notre compréhension des recettes et permet de mieux saisir la délicate chimie derrière la richesse et l’équilibre des saveurs et des textures. Je ne pensais sincèrement pas qu’une tartelette pouvait demander autant de soin pour être parfaitement croquante! C’est de là que vient mon maigre talent en cuisine, j’imagine! 😉

IMG_1441

Cette tartelette à la crème de yuzu et aux bleuets était tout simplement fantastique!

En plus, Patrice Demers lui-même est accessible, humble, et il n’hésite pas à nous montrer les dessous de son commerce. Nombre de desserts préparés par jour, temps de préparation, de cuisson, de re-cuisson… Si on pose les bonnes questions, on apprend beaucoup de choses sur la charmante boulangerie-bistro du chef.

La formule ultra-simple permet de bien assimiler les détails des recettes et de mieux comprendre toute l’expertise derrière chaque petit gâteau ou tartelette. En plus, on a même droit à une pause-café au milieu du cours, comme à l’université. De quoi laisser le temps de digérer toutes les complexités de la chose… et aussi les desserts eux-mêmes!

Bref, cette activité semble tout indiquée pour les amateurs de desserts. Pour ma part, je n’ai pas le talent pour m’essayer de faire un des magnifiques desserts auxquels on a goûté, mais ma mère, elle, s’est lancée à pieds joints, heureuse de mettre ses talents à l’épreuve. Finalement, ça a donné ces fantastique petits gâteaux (des financiers, si vous voulez le terme exact) accompagnés d’un pot-de-crème au chocolat:

20729725_1637248052953692_6188693095406804988_n

Miam!

En plus d’être beau, c’était délicieux!

Pour information: http://www.patricepatissier.ca/#

L’horaire des cours est annoncé via Facebook et Twitter en janvier, avril, juillet et octobre.

Bon appétit! 😉

Anne-Sophie

L’été, c’est fait pour pique-niquer!

17 Août

 

Le pique-nique, quelle belle occasion de se réunir avec des gens que l’on aime à l’extérieur sous le soleil et en partageant de bonnes choses à manger. Je ne parle pas ici d’un pique-nique de sandwich au jambon, avec un sac de chips et une boisson gazeuse, quoique bien sympa par moment, mais,  je parle plutôt des pique-niques du samedi où on se permet quelques folies culinaires et je dois dire que J’ADORE ÇA! Voici quelques idées pour vos prochains pique-niques.

Allo mon coco! Pour ce genre de repas, l’œuf n’est pas à sous-estimer. C’est l’occasion de réinventer la classique sandwich aux œufs en y ajoutant de petites herbes fraîches (basilic ou coriandre) ou encore en mettant quelques tranches d’avocat. On peut aussi faire des œufs mimosa et varier l’assaisonnement de la garniture. Une garniture classique avec de la ciboulette, une garniture avec un peu de sauce piquante ou ajoutez-y de petites crevettes nordiques avec un peu d’aneth.

Les salades (ci-dessous quelques liens vers des recettes de salades)  de toutes sortes sont toujours un must dans ce genre de repas. Il y a aussi les crudités avec une trempette originale ou pourquoi pas une gaspacho. C’est aussi l’occasion de laisser aller sa créativité culinaire en faisant des wraps que l’on peut servir en sandwichs ou en petites bouchées. Il ne faut pas non plus oublier le dessert, petit gâteau ou une salade de fruit colorée concluront à merveille le repas.

Pour vos prochains rassemblements au  parc ou dans un champ de blé,  je vous propose MA recette de salade de patates.

Bon pique-nique!

Salade de patates aux asperges de Marie-Andrée

Ingrédients:

  • Un paquet de patates grelots
  • Une botte d’asperges parées et coupées en tronçons (environ 2 cm)
  • Tranches de prosciutto ou bacon – au goût
  • 2 échalotes vertes hachées
  • 1 citron (zeste et jus)
  • ⅓ de tasse de mayonnaise
  • ⅓ de tasse de yogourt nature ou de crème sure
  • Herbes fraîches

Préparation:

  1. Cuire les patates grelots dans une casserole d’eau bouillante. Faites attention pour ne pas trop faire cuire vos petites patates. Laisser refroidir et réserver.
  2. Entre-temps dorer les tronçons d’asperges dans une poêle ou les faire blanchir. L’important est de conserver un peu le croquant de l’asperge. Laisser refroidir et réserver.
  3. Faire cuire le bacon selon les instructions ou mettre le prosciutto quelques secondes au micro-onde et le couper en petit morceau. Laisser refroidir et réserver.
  4. Mélanger le zeste et le jus du citron, les échalotes, la mayonnaise, le yogourt et les herbes fraîches dans une grand bol. Ajouter les patates, les asperges et le bacon/prosciutto et bien mélanger. Saler et poivrer.

 

Suggestions de recettes de salade :

Crédit photo :

Bonnie Kittle

Recette : Pops limonade et fleurs de sureau

29 Juil

Enfin il est arrivé! L’été a enfin daigné nous chauffer la couenne.  Quelle belle saison pour s’empiffrer de plein de bonnes choses: burgers, shortcakes aux fraises, hots-dogs ou friandises glacées. Bien que la crème glacée trempée dans le chocolat soit succulente et très en vogue ces temps-ci, on oublie souvent les bonnes vieilles sucettes glacées ou, permettez-moi l’anglicisme, les pops!

 

C’est ma collègue de travail Julie qui m’a rappelé leur existence et combien il était facile d’en faire soi-même à toutes sortes de saveurs. Durant la saison chaude, Julie nous prépare une recette de sucettes glacées chaque semaine et elles sont toutes plus originales les unes que les autres. Laissez-moi vous dire que sa cote de popularité est montée en flèche! La recette que je vous propose est celle de pops à la limonade et fleur de sureau.

Crédit : Giphy

Temps de préparation: 15 min

Temps de congélation: 6 h

Donne 10 sucettes glacées

Ingrédients:

  • 1/2 de tasse de sirop de fleurs de sureau (Si vous êtes de Québec vous pouvez en trouver aux Halles de Sainte-Foy)
  • Le jus d’un citron fraîchement pressé
  • 3 tasses d’eau

Décoration:

  • Fines tranches de citron coupées en deux
  • Feuilles de menthe fraîche pour décorer

Préparation:

  • Déposez dans chacun des moules les fines tranches de citron et les feuilles de menthe.
  • Mélanger tous les ingrédients et verser délicatement l’appareil dans chacun des moules en faisant attention de ne pas les remplir jusqu’au bord.
  • Lorsque les sucettes gèlent, elles prennent de l’expansion.
  • Mettre au congélateur pendant 6 h.

Variante décorative:

  • Remplacer le citron par de fines tranches de concombre.
  • Ajouter des fleurs comestibles.

Variante festive:

  • Ajouter 3 oz de Dry gin. Et l’on compte 12 heures de congélation.​

 

On peut se procurer des moules pour les sucettes glacées au magasin à 1$ ou encore sur Amazon. Voici aussi  quelques sites où trouver d’autres recettes de pops originales pour vous inspirer. Aucune raison de ne pas en pas préparer à vos amis!

 

Bon été chaud!

Marie-Andrée

Troquer le jardin pour le panier bio

16 Juin

L’an dernier je m’étais lancée dans la culture de mes propres légumes dans le jardin communautaire près de chez moi. Bien que mes récoltes n’aient pas été mauvaises, je ne considère pas que c’était un succès, autant gastronomique que financier.

C’est donc pour ces raisons que cette année j’ai décidé «d’investir» mes sous dans un panier bio et d’encourager l’économie du Québec. En plus, je m’assure d’avoir de beaux légumes frais et bios sans trop d’efforts et de façon constante. C’est une belle manière de découvrir de nouveaux légumes et de laisser aller notre créativité. Ça permet aussi de se rappeler que les fruits et les légumes ne poussent pas dans les étalages d’épicerie et que les récoltes évoluent au fil des saisons.

Mon choix s’est arrêté sur le panier des Fermes Lufa. Étant résidente de la Vieille Capitale, j’étais un peu réticente à choisir ce panier étant donné que les légumes venaient de la région de Montréal. Je trouvais que c’était un peu niaiseux de faire venir mes légumes de Montréal quand il y a de supers producteurs pas loin de chez moi.  Mais le fait de pouvoir faire mon panier sur mesure, d’avoir accès à plein d’autres produits et aussi le fait que Lufa fait beaucoup d’efforts pour diminuer son empreinte écologique m’ont convaincue.  Chaque semaine, les Fermes Lufa me proposent un panier que je peux adapter selon mes envies. J’adore que plusieurs de leurs légumes sont cultivés en milieu urbain et qu’ils offrent la possibilité d’acheter des légumes moches (pas si moches que ça en plus) pour pas cher. Grâce à leurs nombreux partenaires, il est possible de profiter du panier durant toute l’année.

Pour l’instant, j’apprécie l’expérience, mais je dois dire que j’ai un peu de difficulté à gérer mon inventaire de verdure, mais je devrais m’ajuster.

Crédit : Giphy // Gizmodo

J’ai fait quelques recherches pour trouver d’autres paniers bios que je partage avec vous ici. Pour résumer le tout, j’ai fait un joli tableau qui vous aidera peut-être  dans le choix du vôtre.

Panier Bio

Point de distributions Période de distribution Autres

Ferme Lufa

  • Québec
  • Montréal
  • Trois-Rivières
  • Sherbrooke

Annuelle

Paiement automatique chaque semaine
Ferme Campanipol
  • Région de la Mauricie
  • Québec
20 à 22 semaines
  • Paiement global
  • 2 types de paniers
  • Possibilité de commander des produits qui sont en surplus.
Équiterre / Mon fermier de famille

Dans la majorité de la province

  • Associé à un fermier près de chez vous
  • Soutien Équiterre
Coopérative Mauve Québec et Rive-sud de Québec (plusieurs points de chute)

Annuelle

  • Possibilité d’avoir de la viande
  • Plusieurs types de paniers
  • Plusieurs termes de paiements

Pour ceux pour qui adhérer à un panier chaque semaine est trop un gros engagement, il y a toujours les marchés locaux qui offrent une super belle gamme de fruits et de légumes frais. Et n’hésitez pas à en essayer des nouveaux et à poser des questions aux gens qui sont sur place.

Marie-Andrée 

 

Contrer le gaspillage alimentaire

4 Mai

Le gaspillage alimentaire est une chose qui, je croyais, ne me concernait pas il n’y a pas si longtemps. Depuis l’automne dernier, mon copain a dû déménager dans une autre ville pour le travail. Je me suis donc retrouvée à manger seule la grande majorité du temps et je me suis aperçue que je gaspillais beaucoup de nourriture étant donné qu’on était 50% moins de gens à manger à la maison. Je me suis donc intéressée au sujet et j’ai revu ma façon de cuisiner et de faire l’épicerie.

J’ai été très surprise d’apprendre que 47% du gaspillage alimentaire provient de nos maisons… Regardez cet article pour en apprendre plus. C’est aussi là que Bernard Lavallée et son livre Sauver la planète une bouchée à la fois m’ont beaucoup inspirée avec leurs trucs. En faisant plus attention, j’évite de jeter de la nourriture, ça me permet de faire un petit peu plus ma part pour la planète et mon portefeuille s’en porte mieux. Que demander de plus?

Voici quelques trucs à intégrer à votre quotidien pour diminuer le gaspillage alimentaire chez vous :

  • Les retailles de légumes

      • Congelez vos retailles de légumes pour en faire des bouillons pour vos soupes et vos recettes.

     

  • Moins

      • Acheter moins pour jeter moins.

     

  • Planifier

      • Si vous savez que vous ne serez pas à la maison de la fin de semaine ou que vous avez quelques repas de prévus au restaurant durant la semaine, adaptez votre épicerie en conséquence.

     

  • Laissez aller votre imagination

      • Cuisinez uniquement avec ce qu’il y a dans le frigo et dans le garde-manger.

     

  • Pas toujours la grande gastronomie

      • Il faut accepter de ne pas toujours cuisiner les dernières recettes de Trois fois par jour. Un sandwich aux tomates le mercredi soir n’a jamais tué personne et ça permettra peut-être  de sauver une pauvre tomate de la poubelle.

     

  • La conservation

     

  • Congeler ou transformer

      • Vos fraises commencent à être moins attrayantes? Congelez-les pour les smoothies ou faites de la confiture.

     

  • Partager

      • Vous avez cuisiné une grosse recette de pâté chinois et votre congélo est plein? Offrez-en à vos voisins ou à vos amis. Ça fera plaisir en plus!

     

  • Remplacer

      • Il ne faut pas hésiter à remplacer les ingrédients d’une recette par quelque chose d’équivalent qui se trouve déjà dans votre garde-manger.

     

  • Date de péremption

      • Ce n’est pas parce que votre pot de yogourt est périmé depuis hier qu’il n’est plus bon et qu’il faut le jeter. Utilisez vos sens (le goût et l’odorat) et  vous vous apercevrez vite si ce n’est plus bon.

     

Je partage avec vous ma recette fétiche pour éviter le gaspillage de vieux pains secs, de légumes et qui surprend les amis au brunch: la strata. J’aime aussi faire du pesto avec mes restants d’herbes fraîches ou des potages avec mes légumes qui sont au bord de la poubelle.

 

Crédit : Marie-Andrée Parent

 

INGRÉDIENTS pour une strata :

  • 1 oignon, 2 échalotes françaises ou des oignons verts hachés
  • 227 g (1/2 lb) de tranches de jambon, de bacon, de chorizo ou n’importe quelle autre charcuterie
  • 30 ml (2 c. à soupe) d’huile d’olive
  • 8 oeufs, légèrement battus
  • 560 ml (2 1/4 tasses) de lait
  • 125 ml (1/2 tasse) de crème 15 %. Si vous manquez de crème, mettez plus de lait ou un peu d’eau pour compléter
  • 2 litres (8 tasses) de pain rassis coupé en cubes (baguette, miche, pain Villagio, brun ou blanc)
  • 1 litre (4 tasses) de bébés épinards, cresson, roquette ou aucun de ces choix
  • 750 ml (3 tasses) de légumes crus ou cuits (asperges, poivrons, pois, brocolis, chou-fleur, olives, tomates séchées, etc.)
  • 500 ml (2 tasses) de fromage qui se trouve dans votre frigo
  • Sel et poivre

PRÉPARATION : 

Dans une grande poêle, dorer l’oignon (l’échalote française ou l’oignon vert) et la charcuterie choisie dans l’huile. Saler et poivrer. Laisser tiédir.
Dans un grand bol, mélanger les œufs, le lait et la crème. Saler et poivrer. Ajouter le reste des ingrédients et bien mélanger. Répartir dans un plat de cuisson d’environ 33 X 23 cm (13 X 9 po). Couvrir d’une pellicule de plastique et réfrigérer de 4 à 8 heures. Pour les plus pressés, laisser imbiber le pain 1 heure.
Placer la grille au centre du four. Préchauffer le four à 350 °F.
Retirer la pellicule de plastique et cuire au four environ 1 heure ou jusqu’à ce que le centre de la strata soit bien cuit. Laisser tempérer 10 minutes et servir avec une salade verte.
*Recette inspirée de Ricardo Cuisine

 

Bonne cuisine anti-gaspillage !

Marie-Andrée

DIY : des cartes et du chocolat, tout sauf classique !

27 Nov

Dans mon précédent billet, je vous parlais du temps qui manque à Noël, encore plus que pendant le reste de l’année. J’ai cependant quand même envie de vous proposer un DIY de Noël pas piqué des vers, qui vous permettra encore une fois d’allier temps de qualité en famille/entre amis et écoresponsabilité. Êtes-vous game?

 

J’avais envie cette année de faire moi-même mes cartes de Noël. De là, j’ai réfléchi à la manière dont les cartes qu’on offre pourraient aussi garantir un moment ensemble, dans un avenir rapproché, à ceux à qui la reçoivent. Vous voyez l’idée ? Alors, à l’aide de Chocolats Favoris, il m’est venu l’idée d’envoyer des fondues au chocolat à mes amies et ma famille… sous forme de cartes. C’est plate, vous pensez ? Pas du tout, et ça garantit quand même que le St-Graal du chocolat arrivera bientôt, avec vous en prime !

Crédit : Laurie Couture

Crédit : Laurie Couture

Le bricolage n’est pas ma force numéro 1… disons cela comme ça. Et je n’avais pas envie d’offrir une carte à ma maman qui lui rappellerait ce que je lui donnais en 3e année, AH! Donc, j’ai utilisé ma plus grande ressource : ma BFF Lauréanne <3. C’est une maître du DIY et du bricolage, une maîtresse des ciseaux et de la colle chaude, comme il ne s’en fait plus. Quand je lui ai parlé de transformer des emballages de palettes Chocolats Favoris en cartes, elle sautait presque de joie (OK, surtout moi en fait). Ça nous permettait surtout de passer une soirée ensemble à bricoler. Je vous le recommande !

Avec les emballages des tablettes de chocolat (pour vrai, la saveur Smores est folle!) et des bouts de carton, nous avons conçu un lot de cartes de Noël, dans lequel vous pouvez, comme nous, insérer la saveur d’une des tablettes de chocolat et inviter celui/celle qui recevra la carte, à manger une fondue au chocolat avec vous bientôt. Simple, efficace, économique et surtout agréable à recevoir. ❤

Crédit : Laurie Couture

Crédit : Laurie Couture

Étapes :

  • Déballer méticuleusement le chocolat de votre choix et conserver le chocolat (Psssst : on nous a dit que certains papiers seraient téléchargeables sur le site web de Chocolats Favoris, de quoi agrémenter votre DIY !).
Crédit : Laurie Couture

Crédit : Laurie Couture

  • Découper une fenêtre dans le carton d’emballage pour ne garder que la saveur du chocolat.

img_3156

 

  • Il ne reste qu’à laisser aller votre imagination pour le reste. Boules de Noël, sapins minimalistes, guirlandes… nommez-les ! Nous vous suggérons de coller la saveur du chocolat à l’intérieur de la carte, pour une belle surprise !

img_3185

 

 

Avouez que ça donne des cartes pas mal belles, en plus d’être sympathique à donner. Bon évidemment, je vous suggère de limiter le nombre de cartes dans ce genre, parce que ça va vous faire un peu beaucoup de fondue au chocolat dans les prochaines semaines! 😉  Mais hey, vous le méritez.

Joyeuses Fêtes et beaucoup de bon temps avec les gens qui vous sont chers. Après tout, c’est ça, l’important !

Laurie xx

Lancement du Club de Vin Chez Lavigne : l’expérience d’un 6e sens

25 Nov

Mardi dernier, j’ai eu le savoureux plaisir de me prêter au jeu des grands connaisseurs pour le lancement du Club de Vin Chez Lavigne, situé dans le quartier Saint-Henri. J’ai pu faire danser mes papilles et ma curiosité sur sept vins tous aussi intéressants les uns que les autres, ainsi que trois entrées salivantes. Je veux vous amener avec moi, le temps de mes mots, pour que vous puissiez vous aussi savourer ce que j’ai touché à l’aide de mes sens.

 

Accueillie telle une grande dame attendue (je mesure 5p8, mais là j’en mesurais au moins 6 et 4), on m’assoit à une table coquette avec d’autres blogueurs venus eux aussi tenter le raisin. Le temps d’attente avant que la soirée commence pour vrai est animé par un jeu de cherche trouve. Évidemment, le principal suspect est un vin, blanc, goûteux, fruité qui ne laisse pas prier le verre de vouloir se faire remplir à nouveau. Une dizaine de minutes passe, voire peut-être une vingtaine (on en oublie le temps lorsque le moment présent enivre), avant que le sommelier invité, Steve Beauséjour de chez Rézin, nous annonce que le vin mystère est un Québécois. Un Qué-bé-cois? Assez pour faire carrément tomber tous les préjugés qui auraient pu se bâtir autour d’une telle annonce.

Steve prend alors la parole. Il nous amène et nous ramène avec lui le temps de nous faire découvrir sa passion. « Qu’est-ce qu’un vin? Un retour en arrière », s’exclame-t-il. On découvre tout le talent et le temps mis dans la création du vin avant que celui-ci active une multitude de sensations en nous. Les gens présents boivent ses paroles en synergie avec le vin devant eux. C’est que le Club de Vin Chez Lavigne vise justement cette interaction intime entre un professionnel passionné et ses clients. Le principe est d’inviter un sommelier différent tous les mois pour permettre un transfert de connaissances passionnant. Simple, mais efficace et surtout accessible à tous.

Avouez, vous vous tortillez, là où vous êtes présentement, dans le métro, chez votre grand-mère, dans un travail d’équipe, votre lit peut-être, pour connaître ce que j’ai pu faire profiter mon corps en entier de. Bam:

15183858_1395241317182668_483603958_o

La soirée se dessine autour d’une thématique bien précise: des vins issus d’une agriculture biodynamique. La qualité de leur saveur ne fait aucun doute que chaque cépage a été influencé par sa propre histoire digne des aventures d’Indiana Jones. De la vigne qui se laisse bercer par la brise salée de l’océan à celle qui doit puiser sa source de calcium dans les profondeurs de la terre, tout est souligné par Steve Beauséjour, qui se fait un plaisir, à chaque vin dégusté de sa « carte blanche », de nous raconter ce passé. Une gorgée suffit pour vous transporter là où il veut que vous soyez.

15205783_1395241267182673_1684814679_o

Et la nourriture! Oui, bon, OK, ce n’est pas un secret pour personne: petite portion, mais avec une tonne de saveurs qui nous fait oublier notre gourmandise qui en voudrait encore plus. Je veux dire, chaque bouchée reflète la sélection minutieuse et l’expertise derrière elle. De toute façon, les projecteurs sont mis sur les vins goûtés et gloire à dieu, c’est bien ça le but du Club! Le fonctionnement est simple, mais efficace et surtout accessible à tous. Un abonnement, une dégustation instructive par mois, des rabais et plein d’autres petites attentions. De quoi rendre les foodies et amoureux des vins de tous les genres bien contents.

15205651_1395242467182553_670633963_o
Au fond, mais tout en surface, la soirée fut définitivement appréciée par les personnes présentes. Une soirée chaude dans tous les sens du terme qui nous a fait savourer l’expérience d’un sixième sens : le moment présent.

 

Chez Lavigne
4280 rue Notre-Dame O
Montréal, QC H4C 1R6
http://www.chezlavigne.com

Vanessa

Recette d’automne | Lentilles braisées aux betteraves et fromage de chèvre

12 Oct

L’automne, c’est la saison parfaite pour cuisiner des repas réconfortants. C’est donc ce que je vous propose aujourd’hui, avec cette recette de lentilles braisées aux betteraves.

Simple à cuisiner et excellente à savourer, cette recette est parfaite à préparer un dimanche après-midi. Pars ton émission favorite sur Netflix, emmitoufle-toi d’une couverte douillette et laisse le tout mijoter. Ton souper sera prêt dans le temps de le dire et tu pourras continuer ton marathon en dégustant le repas des plus réconfortant possible.

 lentilles

Temps de préparation : 15 minutes
Temps de cuisson : 1 heure
4 portions

INGRÉDIENTS

3 c. à soupe d’huile d’olive
1 tasse d’oignon rouge, coupé en dés
1 tasse de carottes, coupées en dés
1 tasse de céleri, coupé en dés
1 1/2 tasse de betteraves, coupées en dés
4 gousses d’ail, grossièrement hachées
2 c. à soupe de thym frais
1 canne de lentilles, rincées
4 tasses de bouillon de poulet
1/2 c. à thé de sel
1 1/2 c. à soupe de vinaigre balsamique
1 tasse de jus de betterave, acheté en magasin ou à l’aide d’un extracteur de jus
Fromage de chèvre, émietté

Processed with VSCO with a6 preset

PRÉPARATION
  1. Dans une grande casserole, réchauffer l’huile d’olive à feu moyen-vif.
  2. Ajouter les oignons, les carottes, le céleri, les betteraves et faire cuire 5 minutes, en remuant fréquemment.
  3. Réduire le feu à moyen, ajouter l’ail, les lentilles et le thym, cuire environ 2 minutes.
  4. Ajouter le bouillon de poulet et le sel, porter à ébullition. Couvrir après ébullition et diminuer la température à feu doux.
  5. Laisser mijoter 30 minutes et ajouter le jus de betteraves par la suite.
  6. Laisser mijoter 25 à 30 minutes à découvert,  jusqu’à évaporation presque totale du liquide.
  7. Ajouter le vinaigre balsamique, remuer et diviser dans des bols individuels.
  8. Émietter la quantité de fromage de chèvre désirée et ajouter du thym frais, au goût.

Tel que promis, cette recette sera parfaite pour vos soirées d’automne à rester emmitouflées à la maison! J’aime aussi produire de très grosses portions qui me servent également de dîner ou de petites collations lorsque le goût me prend.

Bon appétit!

Chloé

Ha! Les fraises et les framboises!

4 Août

J’aime l’été. En fait j’adore l’été, et ce, pour plusieurs raisons. La première est certainement de ne pas avoir à déneiger quoi que ce soit. La seconde, c’est la baignade. Nager dans l’eau. Tout le temps. Partout. Enfin, et celle-là me fait réaliser que ma véritable saison préférée est peut être l’automne: la saison des récoltes. Si l’automne amène son lot de délicieux légumes à ramasser, l’été, c’est la saison des petits fruits. Grande gourmande et aventurière à mes heures, j’ai eu le plaisir de m’adonner à l’auto-cueillette des bleuets et des framboises cette semaine. J’ai appris PLEIN de choses.

Capture d’écran 2016-08-03 à 14.19.49

❤  Plusieurs agriculteurs permettent au grand public d’aller faire l’auto-cueillette des petits fruits. J’ai eu le plaisir de visiter les terres de Au pays des petits fruits, à Mirabel, avec mes copines Cynthia et Geneviève. J’ai été surprise de constater à quel point il s’agissait d’une activité aussi agréable qu’accessible. Remplir un 2 litres de bleuets, et un second de framboises chacune, nous a pris environ 2 heures. Planifiez un peu plus de temps, si vous êtes avec des enfants ou si vous savez avoir une forte tendance à vous remplir la pence au même rythme que votre panier. 😉

«Un pour le panier, un pour moi! Une pour le panier, une poignée pour moi! »

Mes recommandations:
+ Amenez votre bouteille d’eau, pour bien vous hydrater.
+ Amenez un chapeau pour protéger votre tête du soleil.
+ Portez de la crème solaire! Durant la cueillette, vous serez à la merci des rayons!
+ Evitez les grandes heures d’ensoleillement: entre 12h00 et 14h00, il fait vraiment trop chaud.
+ Bien qu’il soit tentant d’amener Luigi, votre fidèle enfant canin dans les champs, n’oubliez pas que ces derniers ne sont pas admis. Il vaut mieux le laisser à la maison.

Capture d’écran 2016-08-03 à 14.20.00

❤ Enfin, saviez-vous que vous pourriez avoir un bleuetier à la maison? Les arbres à bleuets sur lesquels nous avons fait la récolte étaient dans des pots! Par contre, ces dernier auront besoin d’entrer en dormance durant l’hiver.  La solution est donc de les laisser à l’extérieur, et de les abrier avec une toile de tissus géothermique, à l’automne. Clairement un projet de balcon pour moi cette année!

Psst! N’oubliez pas de protéger vos plans d’un filet ou d’un grillage, sans quoi les écureuils et les oiseaux se délecteront de votre butin, à votre place! HA!

 

Capture d’écran 2016-08-03 à 14.20.13

Sincèrement, nous avons toutes les trois eu beaucoup de plaisir. En plus de revenir à la maison avec un butin gourmand, la cueillette permet de relaxer et de reconnecter avec la nature. Une très belle activité à faire en famille. Pour les bleuets, vous avez jusqu’à la fin du mois d’août. Pour les fraises et les framboises d’automne, vous avez jusqu’à la fin septembre.  À vos bras, prêts? Cueillez!

Amour et petits fruits sucrés!

Véro

Granola maison | Amandes, pacanes, graines de tournesol et de chia

14 Juin

Que ce soit dans mon yogourt accompagné de fruits frais ou simplement avec du lait, je raffole du granola! Je ne sais pas pourquoi j’ai mis autant de temps à m’en cuisiner à la maison, mais chose certaine, plus question d’aller en acheter en magasin! La préparation de cette recette est extrêmement simple et l’odeur répandue dans la maison suite à la cuisson du granola en vaut sincèrement la peine.

Crédit : Chloé Brossard | @rocketroucket

Crédit : Chloé Brossard | @rocketroucket

Je vous partage une recette de granola extrêmement simple aujourd’hui, uniquement parce que ce sont les ingrédients que j’avais à la portée de la main. Sachez toutefois que l’on peut facilement modifier la recette, soit en modifiant la sélection des noix ou en y ajoutant des fruits séchés.

Temps de préparation : 5 minutes
Temps de cuisson : 20 minutes

INGRÉDIENTS

4 tasses de flocons d’avoine à cuisson rapide
1 1/2 c. à soupe de cassonade
1/2 tasse d’amandes, grossièrement hachées
1/3 tasse de pacanes, grossièrement hachées
1/4 tasse de graines de tournesol, crues
1/2 c. à thé de cannelle moulue
1 1/2 c. à soupe de graines de chia
Une pincée de sel
1/3 tasse de sirop d’érable
3 c. à soupe de miel

Crédit : Chloé Brossard | @rocketroucket

Crédit : Chloé Brossard | @rocketroucket

 

PRÉPARATION

  1. Préchauffer le four à 300°F.
  2. Dans un grand bol, bien mélanger les ingrédients secs (avoine, cassonade, amandes, pacanes, graines de tournesol, cannelle, chia et sel).
  3. Ajouter le sirop, le miel et bien mélanger.
  4. Répartir le tout sur une grande plaque de cuisson et cuire au four de 15 à 20 minutes, jusqu’à ce que le granola devienne d’un brun doré, en remuant à mi-cuisson.
  5. Retirer la plaque du four et laisser refroidir. Transvider dans des contenants hermétiques.
Crédit : Chloé Brossard | @rocketroucket

Crédit : Chloé Brossard | @rocketroucket

 

Recette – Assiette de yogourt grec, fruits frais et granola :

Comme vous pouvez le voir sur la photo, j’ai simplement étendu du yogourt grec nature en y ajoutant une (1) cuillère à thé de sirop d’érable, le mélange de granola maison ainsi que des fruits et du basilic frais. Cette assiette est autant parfaite pour un déjeuner, qu’un dessert. Le meilleur des deux mondes, quoi!

Bon matin!

–  Chloé

Toast à l’avocat, version améliorée | Kale, feta et basilic

18 Mai

Ce n’est plus un secret pour personne, la toast à l’avocat, en plus d’être trendy sur Instagram (le mot-clic #avocadotoast a été utilisé 123 250 fois, quand même!), peut facilement faire la job pour un bon petit déj’ vite fait, bien fait. 

Par contre, je vais vous avouer être un peu tanné de toujours voir cette fameuse toast bien plate avec juste un avocat pilé dessus. Come on guys, donnez-y un peu d’amour à cette toast, elle mérite mieux que ça (et vous aussi d’ailleurs)! Je vais donc faire ça très simple aujourd’hui et vous présenter la toast à l’avocat, version améliorée.

 

Crédit photo : Chloé Brossard

Temps de préparation : 10 minutes
Temps de cuisson : 15-20 minutes
Pour 2 portions

INGRÉDIENTS

2 toasts
1 avocat
2 tasses de feuilles de chou kale, grossièrement hachées
2 gousses d’ail, hachées
100 g de feta, coupé en dés (je prend habituellement du feta bulgare puisqu’il est plus crémeux)
2 œufs
1 c. à soupe de vinaigre de vin blanc
4-5 feuilles de basilic frais, ciselées
2 c. à soupe de luzerne fraîche
2 oignons verts, haché
Paprika
Huile d’olive
Sel et poivre


PRÉPARATION

  1. Chauffer un peu d’huile d’olive dans une poêle, ajouter le kale et mélanger pour qu’il soit imbibé de façon équivalente d’huile. Laisser cuire de 5 à 6 minutes en remuant régulièrement. Ajouter les gousses d’ail ainsi qu’une pincée de sel et de poivre. Laisser cuire 1 minute additionnelle.
  2. Retirer la poêle du rond, ajouter le feta et couvrir.
  3. Casser les deux œufs (un à la fois) dans deux ramequins (ou petits bols, soucoupes, etc.).
  4. Dans une petite casserole, ajouter 2 tasses d’eau, porter à ébullition et ajouter le vinaigre de vin blanc. Réduire la température pour que l’eau produise dorénavant un très petit frémissement. Créer un tourbillon à l’aide d’une cuillère ou d’une spatule et faire délicatement glisser les œufs du ramequin dans l’eau. Cuire 4 minutes, retirer les œufs et les laisser égoutter sur du papier absorbant.
  5. Faire griller les toasts et mettre de côté.
  6. Couper l’avocat en fines tranches et les diviser sur les deux toasts.
  7. Ajouter le mélange kale/feta, la luzerne, les œufs pochés, le basilic et les oignons verts. Saupoudrer de paprika et émietter un peu de feta frais sur le tout.

Voici donc ma toast à l’avocat, version améliorée! Un petit déjeuner qui peut autant faire le boulôt lors d’une matinée bien relaxe et qui fera certainement saliver vos convives lors d’un brunch à la maison.

Bon appétit!

Chloé

Mac n’ Cheese au gouda fumé et champignons sauvages

28 Avr

Ce mois-ci, j’ai décidé de me gâter et de relever le défi du macaroni au fromage de Natrel. Au fond, c’est moi la chanceuse dans cette histoire, le #NatrelMAC me FORCE à manger du Mac n’ Cheese… Qui pourrait refuser cette offre ?

Le but du défi est de créer sa propre recette de macaroni au fromage ou de recréer des recettes inspirantes. À tous les mois, Natrel fait tirer au sort des prix Le Creuset parmi les participants ayant partagé leur publication sur Instagram avec l’identification de Natrel et le mot-clic #NatrelMAC. Selon moi, juste faire un macaroni au fromage est une bonne raison de cuisiner, si on peut en plus courir la chance de gagner des trucs, j’suis partante!

Crédit photo : Chloé Brossard

Pour l’occasion, je me suis donné un petit défi et j’ai décidé de cuisiner avec du gouda fumé. C’est pas que je n’aime pas le gouda, mais plutôt que je le dévore toujours trop vite quand j’en achète et donc, que je n’arrive jamais à réaliser des recettes avec cette sorte de fromage. J’ai dû me retenir pour l’occasion afin de vous concocter une recette de Mac n’ Cheese au gouda fumé et champignons sauvages.

Temps de préparation : 15 minutes
Temps de cuisson : 45 minutes
 4 portions

INGRÉDIENTS

230 g de champignons sauvages (j’ai utilisé des champignons shiitakes, pleurotes et blancs)
2 tasses de macaroni (équivalant à 4 tasses de macaroni cuit)
2 tasses de gouda fumé râpé et un peu plus pour la garniture
2 c. à soupe de beurre
2 c. à soupe de farine
2 tasses de lait
1-2 goûtes de liquide fumé Woodland (optionel)
3 gousses d’ail écrasées
Un bouquet de thym frais
1/3 de tasse de chapelure panko
Huile d’olive

Crédit photo : Chloé Brossard

PRÉPARATION

  1. Chauffer le four à 350°F.
  2. Cuire le macaroni selon les instructions de l’emballage.
  3. Fondre 2 c. à soupe de beurre dans une casserole, ajouter la farine et mélanger. Cuire environ 1 minute en mélangeant constamment.
  4. Ajouter le lait et mélanger, jusqu’à ce que le lait devienne plus épais et commence à mijoter.
  5. Retirer la casserole du rond, ajouter le gouda fumé et les goûtes de liquide fumé (attention, le liquide est très concentré et un excès de goûte peut facilement gâcher la recette). Mélanger jusqu’à ce que le fromage soit complètement fondu et crémeux. Assaisonner de sel et de poivre au goût.
  6. Verser la sauce sur le macaroni et mélanger le tout dans un plat allant au four.
  7. Ajouter 1 c. à soupe de beurre fondu à la chapelure panko et bien mélanger. Parsemer le macaroni du fromage gouda restant et de chapelure panko. Mettre au four et cuire environ 20 minutes pour ensuite mettre le four à broil, le temps de dorer la chapelure (3 à 5 minutes).
  8. Dans une grande poêle, chauffer un peu d’huile d’olive à feu moyen-doux et ajouter les gousses d’ail. Cuire environ 1 minute, ajouter les champignons et le bouquet de thym. Cuire de 8 à 10 minutes, jusqu’à ce que l’eau des champignons soit entièrement évaporée, en frottant les gousses d’ail sur les champignons de temps à autre pour bien les imprégner de leur jus.
  9. Ajouter les champignons au Mac n’ Cheese et servir.

 

Dites-moi vos impressions et commentaires sur la page Facebook des Rockalouves, si jamais vous l’essayez! Vous trouverez d’ailleurs plusieurs autres recettes du défi Natrel, juste ici!

Bon appétit!

Chloé

Voyager… dans le confort de sa cuisine!

5 Avr

Dans mon tout premier billet pour les Rockalouves, je vous avouais avoir eu de la difficulté à revenir de mon dernier voyage en packsac. J’aurais donné cher pour ne pas être au Québec. Ou pour garder la belle vibe de mon aventure au Bélize. Mais bon, la vie reprend son cours et je ne suis pas fille à pleurer longtemps sur son passé!  Alors, hop! On regarde en avant et on prépare le prochain voyage!

Sauf que, l’argent ne pousse pas dans les arbres. C’est ma mère qui m’a appris ça. Et pour voyager, ça prend un minimum de sous. Alors en attendant d’avoir renfloué mes coffres, j’ai trouvé une façon de voyager… dans le confort de ma cuisine!

 

IMG_8660

Du lait d’amande fait maison!

 

Mesdames et messieurs, j’ai le plaisir de vous présenter… Food trip to…!

Food trip to… est une entreprise montréalaise qui crée des boîtes qui font voyager. Livrée directement chez vous, chaque boîte contient ce qu’il faut pour que vous concoctiez un repas venu d’ailleurs: entrée, plat principal, dessert, boisson. On vous fournit des ingrédients spéciaux, plus difficiles à trouver en épicerie et vous vous chargez d’acheter quelques ingrédients frais.

boite

L’intérieur d’une boîte livrée par Food Trip to…

Le mois passé, le Maroc était à l’honneur et c’est le pays que j’ai dégusté. Tajine bien épicée, lait d’amande fait maison, cornes de gazelle pour dessert. Je m’en lèche encore les babines… Pour m’assurer que l’expérience était bien représentative de ce qui se consomme au Maroc, j’ai demandé à ma petite sœur, qui y a séjourné l’été passé, de venir souper avec moi. Elle a reconnu tout de suite les odeurs et les saveurs de ce pays du nord de l’Afrique. L’expérience était donc authentique!

Si ça peut vous rassurer : je suis la pire cuisinière. Et j’ai réussi à suivre les instructions comme il faut et à faire un repas digne des rois. Si je peux cuisiner de la bouffe marocaine, vous le pouvez aussi! 😉

tajine

Ma tajine et ça embaume la cuisine!

Mais attention! La découverte ne s’arrête pas à l’aspect culinaire du pays. Chaque boîte renferme des fiches culturelles sur le pays avec de l’information pertinente et intéressante ainsi qu’une playlist musicale pour que vous vous sentiez ailleurs pendant que vous coupez les légumes et faites chauffer l‘huile. Food trip to… vous permet de vivre une aventure qui stimulera tous vos sens… pour environ 40$!

Pour le moment, vous pouvez commander la boîte marocaine et celle indonésienne sur le web  : foodtripto.com Vous pouvez aussi vous abonner à l’année. Chaque pays est disponible en quantité limitée alors il ne faut pas hésiter longtemps avant de commander!

food-trip-to

En attendant de renflouer mon compte voyage, je peux me permettre de faire voyager mes sens grâce à ce concept gourmand développé ici, au Québec. Le seul mauvais côté à ce projet : il me donne encore plus envie d’aller voir ailleurs si je n’y suis pas!

Andrée-Anne Brunet

%d blogueurs aiment cette page :