Archive by Author

2018 l’année du règne végétal!

19 Jan

Si 2016 était l’année de la légumineuse, je crois que 2018 sera l’année du végétalisme. Cette tendance prend de plus en plus de place dans le monde alimentaire, que ce soit sur le menu des restaurants ou dans les étalages des épiceries. Et les motivations pour y adhérer sont nombreuses.

Lire la suite

Publicités

C’est Noël pour tout le monde : Les traditions culinaires autour du globe

13 Déc

 

On célèbre Noël (ou autre célébration du genre) un peu partout dans le monde et il n’y a pas qu’ici que cette fête rime avec nourriture. J’ai donc décidé de donner à mon dernier billet de l’année une saveur culturelle.

Voici donc 10 mets traditionnels des Fêtes qui se dégustent autour de la planète :

Le Stollen

Pour commencer, allons en Allemagne où l’on cuisine le Stollen ou Christstollen. Dessert traditionnel du temps des fêtes des Allemands qui contient des fruits séchés, ce dessert ne date pas d’hier. Apparemment, on le cuisine depuis le 14e siècle.

Panettone

Le panettone est un classique que l’on connait bien ici et qu’on emprunte parfois à nos amis italiens.  Cette brioche italienne contient des raisins secs, des fruits confits et des zestes d’agrumes. Il existe plusieurs variantes de ce dessert. Si l’envie vous prend d’en cuisiner un, suivez  les conseils de notre ami Ricardo.

Photo by Jennifer Pallian on Unsplash

DjenKoumén

Cette pâte rouge à la texture ressemblant aux patates pilées est un repas traditionnel des fêtes au Togo.  À base de farine de maïs, d’oignons et de sauce tomates, on le mange en accompagnement.

Egg Nog

Si certaines traditions traversent l’océan, d’autres ont peine à traverser la frontière canado-américaine, je parle ici du Egg Nog. Cette boisson populaire dans le temps des fêtes chez nos voisins du sud est composée d’oeuf, rhum, canelle et muscade. Elle est symbole de convivialité.

Beignets

Pour célébrer Hanouka dans le monde juif, il est coutume de manger des aliments frits ou cuisinés à l’huile l’olive. Entres autres, plusieurs variétés de beignets comme les laktes (petits beignets de pommes de terre frites à la poêle) ou les soufganiots (beignets ronds et sucrés qui peuvent être fourrés de ce que bon nous semble).

Riz au lait

En Finlande, on retrouve une tradition culinaire qui rappelle notre galette des rois. Au dessert les Finlandais servent du riz au lait dans lequel on cache une amande qui portera chance à la personne qui la trouvera.

Smörgåsbord

Un peu comme lors du réveillon de Noël ici, en Suède le repas de Noël  est un immense buffet que l’on appelle le smörgåsbord. Il contient des mets chauds et froids dont plusieurs variétés de poissons, des viandes apprêtées de différentes façons (pâté, boulettes, saucisses), etc. Et au déjeuner on déguste le lussekatter, des brioches au safran et aux raisins.

Varenyky

Bien que le repas des fêtes des Ukrainiens soit composé de 12 plats, l’incontournable est le varenyky. Ce plat ressemble à un ravioli qui est sucré ou salé et qui est farci de tout ce que l’on souhaite, fromage, légumes, confiture etc.

Vec le Mole Poblano

Au Mexique le repas typique des fêtes est  Le Vec le Mole Poblano qui est une dinde au chocolat. Avouez que vous être curieux d’y goûter!

Bonbons crackers

Bien que cette tradition ne se mange pas, je la trouvais trop chouette pour l’ignorer. Les bonbons crakers font partie des incontournables de Noël pour les Anglais. Inspirés des emballages de bonbons parisiens, les crackers contiennent une couronne en papier, un petit jouet/bricole, une blague et un pétard. Chaque personne tient un bout de son craker et dans l’autre main un bout du cracker voisin et à go on tire et tous les crackers explosent en même temps.

Joyeux temps des fêtes, avec vos propres traditions!

Marie-Andrée

Rocker la cuisine de Noël sans stress

15 Nov

On dira ce qu’on voudra, Noël, que t’aimes ou que t’aimes pas ça, peut devenir étourdissant. Soit parce qu’on s’en demande trop ou qu’on s’y prend trop tard.

En date d’aujourd’hui, il reste encore un bon mois pour se préparer culinairement parlant, mais il y a pas de miracle qui se fait, il faut se préparer un peu d’avance. Le mieux est de choisir une fin de semaine au mois de novembre pour faire sa popote du temps des fêtes tranquillement en écoutant Petit Papa Noël. Lire la suite

Le mois de la citrouille!

17 Oct

Qui dit mois d’octobre, dit Halloween, qui dit Halloween dit costumes, dit bonbons, mais dit aussi CITROUILLES!  On  achète souvent cette grosse cucurbitacée pour décorer nos maisons à l’automne, mais il ne faut pas oublier qu’elle est très bonne à manger.  

Lire la suite

À la découverte de la lacto-fermentation

15 Sep

Il y a quelque temps, j’ai dégusté des légumes lacto-fermenté dans un petit resto de Québec. J’ai trouvé le goût et la texture vraiment intéressants. Ensuite, il y a eu le livre Révolution fermentation qui a capté mon attention. Je me suis dit que je devais en savoir plus sur cette méthode de conservation et de préparation des légumes. J’ai donc suivi un atelier dans la cuisine de La Folle Fourchette sur le sujet. Suivez le guide!

Mes magnifiques pots de légumes qui fermentent!

Je vous entends jusqu’ici me dire, mais c’est quoi la lacto-fermentation?  Pour plusieurs, seulement d’entendre le mot fermentation leur fait plisser le nez, mais les aliments fermentés sont présents dans nos vies plus que l’on pense le yogourt, la choucroute, la komboucha qui a la cote présentement ou encore le miso en font partie.

 

La lacto-fermentation en rafale

C’est quoi?
En gros, on met nos légumes dans la saumure dans des pots de type Kilner (ici des exemples) qui laissent sortir l’air, mais qui ne le laissent pas entrer. Cette absence d’oxygène provoque la transformation des glucides des aliments et crée de  l’acide lactique qui donnera le petit goût vinaigré/acidulé aux légumes.

C’est bon pour quel légume?
La beauté de la chose, c’est qu’on peut mettre en lacto-fermentation tous les légumes. Sur certains sites ou livres de recettes, on peut trouver des recettes, mais il ne faut pas hésiter à faire des tests et mélanges.

Combien de temps ça prend?
Pour des légumes à chair plus fragile, comme le concombre par exemple, ça prendra entre 4 et 7 jours. Pour les légumes plus robustes on parle de 4 à 6 semaines, mais ça dépend du niveau de fermentation que l’on veut atteindre. Plus on attend, plus ça fermente.

Quels sont les avantages?

  • Légumes qui restent croquants
  • Peu d’effort pour un résultat plus que satisfaisant
  • Beaucoup de bienfaits pour le corps
  • Une façon différente d’apprêter les légumes
  • Grâce à la fermentation, les légumes se conservent très longtemps

Comment je fais pour savoir que ça marche?

  • Si ça sent rien/bon. Si ça sent mauvais, c’est que ça n’a pas fonctionné, il ne faut pas manger les légumes
  • Augmentation du liquide
  • S’il y a des bulles qui montent et de l’air qui s’échappe du bocal

Si je veux en apprendre  plus?

 

J’ai dégusté mes concombres qui étaient un peu mous à mon goût, mais je vais me reprendre. Et j’attends pour déguster ma choucroute et mon petit pot de légumes. Bonne lacto!

Marie-Andrée

L’été, c’est fait pour pique-niquer!

17 Août

 

Le pique-nique, quelle belle occasion de se réunir avec des gens que l’on aime à l’extérieur sous le soleil et en partageant de bonnes choses à manger. Je ne parle pas ici d’un pique-nique de sandwich au jambon, avec un sac de chips et une boisson gazeuse, quoique bien sympa par moment, mais,  je parle plutôt des pique-niques du samedi où on se permet quelques folies culinaires et je dois dire que J’ADORE ÇA! Voici quelques idées pour vos prochains pique-niques.

Allo mon coco! Pour ce genre de repas, l’œuf n’est pas à sous-estimer. C’est l’occasion de réinventer la classique sandwich aux œufs en y ajoutant de petites herbes fraîches (basilic ou coriandre) ou encore en mettant quelques tranches d’avocat. On peut aussi faire des œufs mimosa et varier l’assaisonnement de la garniture. Une garniture classique avec de la ciboulette, une garniture avec un peu de sauce piquante ou ajoutez-y de petites crevettes nordiques avec un peu d’aneth.

Les salades (ci-dessous quelques liens vers des recettes de salades)  de toutes sortes sont toujours un must dans ce genre de repas. Il y a aussi les crudités avec une trempette originale ou pourquoi pas une gaspacho. C’est aussi l’occasion de laisser aller sa créativité culinaire en faisant des wraps que l’on peut servir en sandwichs ou en petites bouchées. Il ne faut pas non plus oublier le dessert, petit gâteau ou une salade de fruit colorée concluront à merveille le repas.

Pour vos prochains rassemblements au  parc ou dans un champ de blé,  je vous propose MA recette de salade de patates.

Bon pique-nique!

Salade de patates aux asperges de Marie-Andrée

Ingrédients:

  • Un paquet de patates grelots
  • Une botte d’asperges parées et coupées en tronçons (environ 2 cm)
  • Tranches de prosciutto ou bacon – au goût
  • 2 échalotes vertes hachées
  • 1 citron (zeste et jus)
  • ⅓ de tasse de mayonnaise
  • ⅓ de tasse de yogourt nature ou de crème sure
  • Herbes fraîches

Préparation:

  1. Cuire les patates grelots dans une casserole d’eau bouillante. Faites attention pour ne pas trop faire cuire vos petites patates. Laisser refroidir et réserver.
  2. Entre-temps dorer les tronçons d’asperges dans une poêle ou les faire blanchir. L’important est de conserver un peu le croquant de l’asperge. Laisser refroidir et réserver.
  3. Faire cuire le bacon selon les instructions ou mettre le prosciutto quelques secondes au micro-onde et le couper en petit morceau. Laisser refroidir et réserver.
  4. Mélanger le zeste et le jus du citron, les échalotes, la mayonnaise, le yogourt et les herbes fraîches dans une grand bol. Ajouter les patates, les asperges et le bacon/prosciutto et bien mélanger. Saler et poivrer.

 

Suggestions de recettes de salade :

Crédit photo :

Bonnie Kittle

%d blogueurs aiment cette page :