La fois où j’ai vécu la méthode danoise du « HYGGE » à Londres.

2 Fév

Ce soir-là de décembre, j’étais dans mon bain. Je sais, encore. Je lisais enfin  le  livre du  HYGGE   de Meik Wiking. On y parle de chandelles allumées, de luminaires, d’amitié, de bouffes réconfortantes, de vêtements, de musique pis de voyages. Pis là, j’ai eu envie, vraiment envie,  de visiter Copenhague, pis après Stockholm. Deux jours plus tard, mes billets d’avion pour Londres étaient réservés. J’irais « mieux vivre la méthode danoise » avec mon Londonien / Beauceron préféré en janvier.

 

e4187408-8f2f-42f3-9e28-b129291edd45

Fin de journée à Londres, près de Trafalgar Square

« Passer du temps avec les amis proches »

Je partais seule, mais j’allais visiter les meilleurs locaux. Jean-Michel, le voisin de la Beauce, celui que j’allais chercher tous les matins avant de prendre l’autobus. Celui avec qui je m’amusais à prendre le thé d’après-midi et faire des chorégraphies sur « Do You Believe in Love » de Cher. On avait 13 ans. Je savais que je  passerais du bon temps avec lui et son mari, Fernando.

 Nos 3 moments «HYGGE» de la semaine

  • Les bouffes parfaites aux restaurants ( Berber and Q Shawarma Bar dans Exmouth Market pour goûter le Moyen-Orient et Dishoom dans Shoreditch pour savourer  l’indien)
  • La soirée « on commande du coréen ( On the Bab- Koreen Street Food ) et on écoute un film »
  • La fois où Jean-Miche m’a offert de la mise en plis dans le salon de coiffure de Fernando. (ESHK) Se faire jouer dans les cheveux  à Londres quand tu passes ta semaine avec une tuque sur la tête ce n’est pas désagréable. Encore merci mon ami.
3EDF151F-49E6-4153-9260-623ADF2E11D0.jpg

« On the Bab- Koreen Street Food »  Une fois au restaurant et une fois à la maison 🙂

 

05a35fdb-7055-4481-bc38-59e8e9b6f59d-1

Mes hôtes / guides / locaux préférés

Mon moment le plus « HYGGE » du voyage au Pub The Castle Islington

Je vous le résume en une publication sur les réseaux sociaux qui veut toute dire :

« La fois où les cousines décident de visiter la même ville, la même semaine et sans le savoir. L’histoire d’une soirée parfaite avec un pubquiz, un peu de bière, une Roumaine, des leggings, du HYGGE, pis un fan des Saisons de Claudine. Londres, on t’toujours autant. »

Cette nuit-là,  je n’arrivais pas à dormir tellement j’étais heureuse, sans souci et remplie d’amour. Je vous le jure.

bbab159d-11d9-4adc-a1c9-cfecc3d564bd

Cette soirée…

Et il y a tous les autres moments  où il y avait « réconfort de l’âme » en « passant par l’absence de contrariété » parce que c’est aussi ça le « HYGGE ».

a724755d-cc21-4fdc-8482-717501534eb3

Crate Brewery

 

5d6cf2df-29a5-4452-a715-4b002ef60024-1

Victoria Park

 

56790f0c-c692-49dd-a770-b399a7953ce0

Tiens, le Big Ben

Un peu, beaucoup de musique

J’ai eu envie de mettre une trame sonore à mon voyage. Une musique lente. Il s’appelle Gregory Allan Isakov. Un ami me l’a fait découvrir une semaine avant de lire son nom dans mon livre du « Hygge. » Il n’y a pas de hasard. J’étais déjà amoureuse de cet artiste.

e98f6dc0-bfc2-42b0-ae5a-30505a3f7f43-1

Je pense que j’étais en train de me  dire « Londres, je t’aime »

Je n’étais pas à Copenhague, mais j’étais à Londres et câline que j’aime cette ville. J’y suis revenue le cœur léger et prête à me rappeler de tous ces moments «Hyggeligt » quand tout ira un peu moins comme sur un nuage.

Sarah

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :