Les chaleurs du Nord

27 Jan

Alors qu’il tombait l’équivalent de deux hivers en neige et en verglas sur le Québec, l’amoureux, Minie et moi étions partis nous geler dans le Grand Nord canadien. Je sais qu’habituellement les Québécois prisent davantage les destinations soleil pendant les vacances de Noël, mais pourquoi faire comme tout le monde?

Et qui a dit que le Yukon n’est pas une destination soleil? Bon ok il a fait froid… je dirais plus frette! Avec une moyenne de -30, les combines sont indispensables à ta garde-robe, les « hotpads » deviennent tes meilleurs alliés et les grosses Sorel prennent la place de la petite botte cute de chez Aldo! Au lieu d’apporter six maillots de bain, j’ai plutôt mis une dizaine de paires de bas de laine dans ma valise! Oui, il a fait froid, même les arbres ont revêtu leur plus beau manteau de givre, mais le soleil ne m’a jamais fait autant d’effet, pas pour sa chaleur mais pour sa lumière. Au Yukon, au mois de janvier, il y a environ cinq heures d’ensoleillement, c’est très peu mais ô combien satisfaisant. Le soleil du nord, c’est un soleil de 16h, un soleil bleu, puis jaune, puis orange, puis rose, un soleil bas qui se pointe le bout du nez à travers les montagnes, comme une cerise sur le sundae, un soleil qui réchauffe les joues rouges et fait fumer la Yukon River, un soleil qui fait briller la neige et les yeux de ses habitants pour en faire du monde fier.

16251145_10154776638920575_9527833_o

Aux abords de la Yukon River, Whitehorse. Crédit: Eric Robitaille

Je n’ai jamais autant respiré l’hiver que pendant ces deux semaines. Ce qu’il y a de mieux à faire à Whitehorse à ce temps-là de l’année, c’est bien de profiter de monsieur soleil. Une journée sans aller dehors, c’est un peu comme s’asseoir dos à l’écran de cinéma. Pourquoi tu ferais ça? Pourquoi tu dirais non aux montagnes grandioses qui t’entourent et à la rivière qui s’y fraie un chemin?

Un roadtrip vers Skagway en Alaska dévoile une route enneigée entre les Rocheuses qui laissent passer une douce lumière pastel. Skagway est un petit village portuaire complètement désert pendant la saison froide. Un vrai Far West du nord avec des trottoirs en bois, une locomotive arrêtée sur la track derrière le magasin général, des boutiques qui vendent de l’or (du vrai) et le son du vent qui s’infiltre entre les bâtiments.

skagway

Port de Skagway, Alaska Crédit: Eric Robitaille

Une randonnée sur la Upper Canyon Trail avec l’amoureux et la Minie en portage m’a fait réaliser qu’il n’y a pas que le sable, la plage et les pina colada qui relaxent. Après 4 km de bonheur, les pieds au chaud avec mes semelles d’alpaga, mon sandwich gelé et la vue sur mon chum et ma fille devant le reflet brillant et fumant du soleil dans la Yukon river, le voilà qu’il me demande : « T’es heureuse combien sur cent ? ». Mon cœur a fondu à -20. J’étais heureuse.

16196658_10154776631090575_379787304_o

Le ciel bleu de Chadburn Lake, Whitehorse. Crédit: Eric Robitaille

 

La famille. C’est la famille de l’amoureux qu’on est venus voir ici. Cet après-midi qu’on a passé à la cabine, petit chalet rudimentaire. Deux heures de route bleue pour s’y rendre. Stationnés sur le bord de la route, on sort nos sacs qui contiennent notre lunch, on se monte le foulard jusqu’en-dessous des yeux puis on part. Une demi-heure de marche à -30 en sentier pour arriver aux abords d’un lac. Un lac pas très grand, le Rainbow Lake, mais un lac qui porte merveilleusement bien son nom. Les rayons du soleil dans nos faces rouges nous en font voir de toutes les couleurs. On traverse le lac gelé sur les traces de motoneige en direction du chalet. En arrivant, on chauffe le poêle à bois, on se cuisine de la soupe et des grilled cheese directement sur la fonte chaude, on sèche nos bas puis on prend le temps de se regarder dans le blanc des yeux pour imprimer ce moment-là dans nos têtes. Sur le chemin du retour, en plein milieu du lac, on s’arrête pour regarder autour de nous. Le ciel est rose-orange, les montagnes nous encerclent, on se sent tellement petits au milieu de ce lac-là, on est comme pris en otage par le paysage. Ça fait qu’on est juste bien.

rainbow-lake

Rainbow Lake et sa lune, Haines. Crédit: Eric Robitaille

Finalement, le froid du Yukon, ça fait autant de bien à l’âme que la chaleur de Cancun. Le froid, ça réchauffe les cœurs.

Les incontournables de Whitehorse:

Une boutique: The Collective Good

Un petit café: Baked

Une randonnée: La Upper Canyon Trail de Chadburn Lake

Une envie de bouger: Canada Game Center

Une sortie de famille: Yukon Wildlife Preserve 

Une soirée en amoureux: G & P steakhouse

Une bonne bière ou plusieurs : Les microbrasseries Yukon Brewing et/ou Winterlong

Un besoin de plus d’idées : Les employés sympathiques de l’office touristique

 

Ça vous donne le goût, non? Bonne rêverie hivernale ❤

Laura

Publicités

Une Réponse to “Les chaleurs du Nord”

  1. Couture Marielle 27 janvier 2017 à 17 h 53 min #

    Quel bonheur de vous lire! Même si je n’aime pas beaucoup l’hiver vous m’avez donné le goût y aller. Vous écrivez vraiment bien. Félicitation

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :