Attendre après sa destinée : la réalité de plusieurs jeunes artistes

23 Déc

Le pire serveur de ma vie. C’était en septembre, durant le Festival de cinéma de la Ville de Québec. Nous étions dans un café bien connu de la Haute-Ville. Il y avait une amie réalisatrice et une autre directrice artistique. Ce soir-là, nous allions casser la croûte avant  une série de  courts-métrages. Il était sec, arrogant, il n’avait pas envie d’être là, on n’arrivait même pas à se comprendre pour une salade. Ça n’allait pas du tout, jusqu’au moment où il nous a entendues parler de cinéma. Soudainement, nous étions intéressantes. C’était si évident, encore un serveur frustré de ne pas être un acteur.

12295469_714213802013991_2760713943186851650_n

Clara veut être une actrice

Une autre compagnie de théâtre a invité les Rockalouves à la production Clara veut être une actrice. Présentée pour la première fois à Québec, à L’Expo-Théâtre de la Visitation, la pièce raconte l’histoire de cette diplômée d’une école de théâtre qui est prête à tout pour vivre son rêve : devenir actrice.  Pour survivre et pour avoir du « vécu », elle travaille dans un café du Plateau Mont-Royal. Elle se sent obligée de sourire et tente de se faire valoir devant les vedettes. Tout me rappelait ce fameux serveur désobligeant. Un texte et une mise en scène de Valery Drapeau.

Sur scène, la comédienne Daphnée Côté-Hallé est seule, mais ça ne paraît pas. Elle danse, elle court, elle chante. Elle n’arrête pas. Elle est belle à regarder et surtout à écouter. Avec beaucoup d’autodérision, elle raconte son histoire et sans aucun doute celle d’autres jeunes talentueux qui sont prêts à beaucoup de bénévolat pour jouer.

12304018_714244075344297_2711675591200517102_o

Toute la pièce se déroule dans un restaurant. Le décor est simple avec quelques tables et de la vaisselle. Durant 70 minutes, grâce au talent de Daphnée, on rencontre des clients chiants, des vedettes, de la petite bourgeoisie, une vieille collègue et Xavier Dolan qui s’arrête pour un café.  C’est si bien joué qu’on croit en la présence de tout ce beau monde. Une grande force de la production.

Histoires vraies

J’ai eu envie de savoir si cette histoire était celle de la jeune comédienne. « Ce texte vient surtout d’une observation générale de la situation précaire de tout artiste de la relève. Nous-mêmes, notre entourage… Il y a quelque chose d’autobiographique, c’est certain », m’a avoué Daphnée Côté-Hallé. « Comme en ce moment, je suis en route pour Montréal pour aller travailler dans un restaurant… C’est absurde », a-t-elle ajouté.

12196225_834691189981590_3542426734987945826_n

Crédit : Clara Bordeleau- Artiste multidisciplinaire

Pour arriver à vivre de son art, Daphnée est proactive et elle crée ses propres projets. « Je dirais que c’est là la différence majeure avec Clara, qui, au contraire, attend après sa destinée », a lancé celle qui est également musicienne.

Et quand on lui demande si elle rêve de Broadway : « J’avoue que c’est mon dada, et que j’en rêve certainement, beaucoup plus qu’Hollywood disons, mais un peu comme un rêve de petite fille. », a dévoilé la comédienne.

À lire tous les commentaires Facebook qui se retrouvent sur la page de l’événement, je suis persuadée que nous reverrons Daphnée prochainement et ailleurs que dans un restaurant. J’ose espérer qu’elle conserve son beau sourire devant ses clients, car mon père me dit toujours: « Dans la vie, c’est mieux de connaître quelqu’un que de connaître quelque chose ». Souvent, je réalise qu’il a raison.

Sarah xx

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :