L’art du tattoo

28 Juin

Ah les tattoos! Ils ont la côte, non?

Omniprésents sur les bras découverts, nichés au creux d’un oreille, à l’abri sur une hanche… Ils sont devenus une forme d’art prisé, où chaque personne cherche la représentation de sa personnalité, une description unique et imagée. Le tattooeur se développe des talents artistiques incroyables; jeux de couleurs, création d’une illustration spécifique, interprétation des idées amenées vers un visuel unique…

Cet art s’est développé à grande vitesse durant les dernières années, si bien qu’on a vu se créer des congrès de tattoos, lieu où artistes et clients peuvent échanger sur leur passion, partager divers projets entamés ou terminés. Endroit, événement propice pour performer en direct, question de rendre cette pratique encore plus accessible, impressionnante et interactive. Malgré toutes ces avancés, le point qui m’interpelle davantage vous vous en doutez, est le nouveau concept d’expositions autour du tattoo. Non pas seulement un congrès où se rassemblent tous les amateurs, mais des expositions où artistes présentent leurs différentes créations, évidemment sur modèle. Modèle qui se tient sur un socle, dans une galerie, où l’éclairage met en valeur la partie tattooée, œuvre mise de l’avant au même titre qu’un tableau, qu’une sculpture. Celle qui m’a le plus impressionnée, que je n’ai malheureusement vu que virtuellement, se situe au Museo Maxxi, à Rome. Puisqu’une image vaut mille mots, je préfère vous laisser juger du résultat.

tattoo1

Crédit photo: CZERWINSKI ARTUR

J’aime l’audace de mettre en avant-plan la minutie et le perfectionnisme que nécessitent cet art. Un corps et une image, si bien intégrés l’un à l’autre. Qu’on soit prêt soi-même à avoir une illustration significative sur sa peau pour la vie relève d’un tout autre type de questionnement; ici il est difficile de nier l’esthétisme derrière le geste. L’application d’encre bien calculée, la composition, la mise en forme.

tattoo2

crédit photo: CZERWINSKI ARTUR

tattoo3

Crédit photo: CZERWINSKI ARTUR

Bref, ça me fascine. Je trouve que sous cette forme sobre et classe, ouverte à un large public, se trouve une innovation inattendue et bien placée.

J’ai moi-même fait appel à un professionnel pour créer une image unique comme tattoo. Une image à mon image, pourrait-on même dire. J’ai trois tattoos, mais les deux premiers étaient plus petits. C’était donc la première fois que je m’attardais à choisir et discuter avec mon tattooeur, intégrer mes idées aux siennes. Car au fond, il faut bien plus que quelques minutes pour signifier ses intentions, partager, élaborer sur le dessin, bien comprendre les couleurs souhaitées, etc. C’est une expérience indescriptible, personnelle. Et être satisfait d’un morceau d’art sur soi, d’une confection réfléchie, n’a rien de comparable. J’imagine que plusieurs d’entre vous savent de quoi je parle!

tattoo

Le mien. 🙂

NADIA

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :