Bilan 2014. Retour sur un cahier de notes inachevé.

8 Déc

J’ai un genre de cahier de notes.  Début 2014, j’étais ben motivée à le remplir de toutes sortes de pensées pis d’objectifs, pis de listes et surement de quelques niaiseries. J’ai écrit en janvier et en février. Après, je l’ai laissé trainer sur ma table de chevet. Je ne sais pas pourquoi, j’allais probablement mieux et le besoin d’écrire n’était plus si présent. C’était aussi le début de ma carrière de Rockalouves où j’ai encore renoué avec l’écriture différemment. Il faut dire que l’année 2013 s’était plutôt mal terminée. En 2014, j’avais des appréhensions, pas de gros projets, mais j’avais envie de me surprendre. Nous voilà en décembre et j’ai rouvert ce fameux cahier. Joie, je retrouve les 12 objectifs souhaités.

J’étais peut-être ambitieuse, mais en me relisant, j’ai l’impression que tous ces beaux mots avaient ben de l’allure. Je dévoile 5 aspirations de cette « To do list » . Bienvenue dans ce que j’appelle le bilan des premiers jours d’hiver.

Lire un livre par mois.

Les 6 premiers mois, je n’ai pas réussi à finir mon roman acheté durant les fêtes. Comme si je n’arrivais pas à trouver l’intérêt et ce n’était pas par manque de temps. Je pouvais passer des heures sur Pinterest, Tinder ou Instagram et à regarder Masterchef Australie. Je ne prenais juste pas le temps de lire. Par une belle journée chaude de juillet, j’ai rencontré un homme pour qui la lecture est un besoin vital. Un samedi soir, après une semaine chargée, il me révélait que la lecture lui manquait, vraiment. Voilà qu’en 4 mois, j’ai lu presque 5 livres. Je me fais des listes d’achats, je suis abonnée à la bibliothèque et j’ai toujours un livre avec moi. Je pense simplement que j’ai trouvé le style d’auteurs, d’histoires et d’écritures qui me font du bien. J’ai dévoré Ma vie amoureuse de marde, Not That Kind of Girl, Vie et mort du Couple et puis je me suis intéressée à l’histoire de Dali et la femme de sa vie Gala.

Non, je n’ai pas lu 1 livre par mois, mais j’ai retrouvé le goût de lire, surtout dans le bain. Pis ça me rend popire heureuse.

-Continuer à prendre des photos

Mon intérêt pour les belles images, les beaux paysages, Instagram et mon Nikon est tout aussi présent. Souvenirs de 2014 en quelques photos.

Isle-aux-GruesMaison de Dali et GalaParc régional du Massif du SudRivière-Ouelle

BellechasseLa Beauce

-Éviter le plus possible les conflits

« Ok ouin ».  J’essaie d’éviter autant que possible ce genre de réponses. Surtout par messages textes. J’ose croire que le dire avec des mots précis est plus rassurant. Je réalise que je suis très sensible, surtout quand je me sens plutôt vulnérable. Une vulnérabilité présente avec ceux que j’aime le plus. Bref, je suis très transparente et je ne changerai pas. Toutefois, en 2014, je suis allée consulter pour la première fois et j’ai lu des livres de croissances personnelles. Oui,  j’ai cherché des outils.

Malgré tout, je n’ai pas évité tous les conflits. Tsé, je suis quand même réaliste. Heureusement, je ne suis pas rancunière. Je peux pleurer de tristesse pis rire aux larmes durant les mêmes 3 minutes. Ah Sarah Moore.

-Conserver une attitude positive

Je sais que le mot « positif » énerve. Comme s’il était surestimé pis tendance en 2008. Ben, je ne suis pas d’accord. Pas très surprenant. Parce que toutes les fois où j’avais une journée de marde pis des histoires de cœur pas possibles, j’étais positive pis je trouvais des projets qui m’inspiraient le bonheur. Le 4 janvier j’ai écrit : « Je sors d’un bain trop moussant et je mange du pain avec du beurre d’arachide : c’est ce que j’appelle du réconfort ». Je vous confirme que l’hiver 2014 m’a couté cher d’électricité. Je m’écarte un peu, mais tout ça pour dire que quand ça va mal, je fais des choses qui font du bien pis je regarde en avant.

Pour les bains, c’est un peu une grosse blague, j’aime tellement ça que quand je suis en visite chez mes parents, je n’ai pas enlevé mon manteau que je fais couler l’eau. Tsé le bain de notre enfance.

En 2014, j’ai fait du positivisme un mantra pis je vous écris avec un beau grand sourire dans la face. J’oubliais, c’est gratuit pis payant à la fois.

-Garder mon appartement propre

Je sais. Ça sonne malpropre. Ce n’est pas ça, mais disons que je préfère cuisiner, courir, voyager, faire des listes… que de passer mon samedi matin à frotter. Pourtant, j’ai une mère qui capote sa vie sur le ménage. Ok, j’exagère, mais on comprend le principe. En même temps, j’aspire à être comme elle, parce que le ménage, les bonnes odeurs, le plancher reluisant ça fait du bien. Je me suis même découvert une nouvelle passion pour les produits ménagers et je remercie maman du fond du cœur lorsqu’elle me donne un plumeau comme cadeau d’hôtesse.

Pour être bien honnête, j’ai eu quelques rechutes, mais rien d’irrécupérable et vivement les chandelles IKEA qui embaument chacune des pièces.

2014 t’as été surprenante. Merci.

Les  Wow : être marraine, un voyage à Barcelone non planifié et tout plein de belles rencontres.

Les moins Wow. Tinder, pis Tinder pis tout ce qui vient avec.

J’ai déjà hâte de faire ma to do list 2015. Joyeuses fêtes la Gang!

Sarah

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :