Apporter le beau temps avec Le tango de la vieille garde

29 Avr

Je ne sais pas pour vous, mais moi j’en ai ma claque de la pluie et des nuages. J’ai donc décidé de me transformer en ambassadrice de l’été et de vous présenter un roman chaud, ensoleill et fluide…oui oui, vous avez bien lu: fluide. Il s’agit en fait du dernier livre d’Arturo Pérez Reverte: Le tango de la vieille garde.

photo-34

Résumé

1928, Buenos Aires. Nos héros se rencontrent pour la première fois et flirtent avec les milieux paumés en quête du tango authentique. Ils veulent le danser, le vivre, le ressentir. 1937 Nice. Notre couple chéri se rencontre une deuxième fois. C’est entre le ressentiment et la passion que se jouera cette seconde joute entre Max et Mecha. Les changements de régime dans plusieurs pays européens enflamment le continent et on sent la Deuxième Guerre mondial pointer son nez dans chaque page. 1966 Sorrente. Un heureux hasard et peut-être même le destin réuni pour une dernière fois ce duo improbable. Le monde a changé du tout au tout depuis leur première rencontre, mais malgré l’âge qui les a gagné, ils sont restés les mêmes. Ils vivront une dernière aventure en souvenir de ces premiers temps à Buenos Aires.

Personnages

Max: issu d’un milieu très pauvre, il a toujours souhaité s’élever dans la société. Exerçant les métiers de danseur mondain et de gigolo/voleur en gants blancs, il poursuit sa périlleuse ascension vers les sommets de la bourgeoisie.

Mecha: femme d’un compositeur espagnol fort populaire et fortuné, elle est l’élégance et la fougue incarnée. N’obéissant qu’à ses propres règles, elle chamboule sur son passage à la fois les convenances et la vie des gens qui l’entoure.

Armando de Troeye: il est l »époux de Mecha. Il est un compositeur célèbre et arrogant. Bien conscient de la beauté de sa femme, il n’hésite pas à s’en servir afin d’arriver à ses fins.

Jorge Keller: fils de Mecha, il est un joueur d’échec professionnel.

On aime:

– que l’histoire se déroule en trois temps, mais qu’elle nous soit racontée en même temps. On change d’époque comme on change de chapitre, alors que Max, notre gigolo, change de femme comme il change de chemise.

– le fait de ne pas savoir ce que Mecha pense. En fait, ce livre c’est comme un duel dont on ne saurait qu’une moitié de l’histoire. Donc, il nous manque bien des informations pour comprendre les situations qui sont décrites par Max.

– Le style. Arturo je t’aime, toi et ton écriture incroyable, J’aimerais (et vous aimeriez aussi, j’en suis certaine) parler assez espagnol pour pouvoir te lire dans ta langue maternelle.

C’est sexy parce que:

– C’est un livre de style espionnage romantique. Et tout le monde sait ce que le stress et le danger ça enflamme les passions.

– Ça parle de tango. Ai-je besoin d’en dire plus?

– Les amours impossibles, improbables et/ou interdits y’a pas plus sexy en ce bas monde (surtout quand ça a comme résultat des enfants sexy et intelligents).

Bonne lecture!

Camille xxx

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :