La mélodie nordique

25 Avr

Je vous avais bien dit, dans mon dernier billet, que le printemps arriverait! J’ai vu des oiseaux, entendu des ruisseaux puis senti l’odeur du dégel et de la crotte de chien. ÇA Y EST, TOUS! D’ailleurs, la semaine dernière, j’ai officiellement enterré l’hiver en allant voir en prestation Elisapie Isaac. Pas de foodie cette semaine, mais c’est tout comme, de la musique c’est de la nourriture pour l’âme tsé (ok je me calme)! Voici donc le topo de ma soirée!

Ma Grande Sœur (avec des majuscules, c’est son titre officiel) a eu le courage de partir avec son homme il y a déjà quelques années, pour aller enseigner à Kangirsuk, petit village nordique, non loin de la baie d’Ungava. À travers ses aventures, péripéties de toutes sortes et ses écrits (que vous pouvez lire ici!), j’ai pu découvrir à mon tour la culture et les coutumes de ses habitants à l’histoire captivante. Or, Grande sœur, qui connaît mon amour de la musique et de la nouveauté, m’a aussi permis de connaître Elisapie, chanteuse d’origine Inuk au son résolument folk, doux et beau.

Crédit photo : Marinuit (ou Grande Soeur, c’est selon!)

Elisapie Isaac est née d’une mère Inuk et d’un père originaire de Terre-Neuve, mais a été adoptée par une famille inuit qui l’a élevé selon cette culture. Elle grandit à Salluit, au Nunavik : « Mon grand-père disait que pour éviter de se perdre, il faut toujours regarder d’où l’on vient », peut-on lire sur son site web. Et bien, on ressent et comprend vraiment ses origines dans sa musique. C’est donc au Théâtre Petit Champlain que j’ai pu entendre en live pour la première fois la belle du nord.

Honnêtement, j’adorais déjà sa musique, mais je ne savais pas trop à quoi m’attendre en spectacle. Je ne fus évidemment pas déçue, loin de là! La quelque cinquantaine de personnes présentes dans la petite salle formait un tout avec la chanteuse et ses deux multiinstrumentistes. Elisapie elle-même semblait si bien dans cette bulle chaleureuse de musique et d’amour. Vous savez, de ces moments où l’on a l’impression de vivre quelque chose d’inédit? Ça en était l’un d’eux. Son nouvel album, Travelling Love, a été joué presque en entier, naviguant entre des pièces délicates et empreintes d’émotions, à celles au rythme rapide et léger.

Travelling Love – Elisapie Isaac

 

Si vous ne la connaissez pas, c’est maintenant chose du passé! Appuyez sur ‘’play’’, et laissez vous emporter. La chanteuse avait son bébé de deux mois en coulisse, ce qui ne l’a pas empêché de nous livrer un show parfaitement à son image : inspiré et envoûtant.

BYE!

Laurie la louve

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :