Le chardon et le tartan: Wild and sexy!

Bonne année 2014 à tous!!!…Bon, ceci étant dit passons aux choses sérieuses: la Saint-Valentin approche. Or, qui dit fête de l’amour dit livre romantique. Je vous ai déjà fait part de mon petit plaisir coupable pour les romans historiques un peu kétaines dans mon billet sur le livre Tatiana. Par souci de continuité, je me suis dis que ce serait bien de parler du champion, selon moi, de cette catégorie de littérature: Le chardon et le tartan de Diana gabaldon. OH QUE OUI! Mesdames, après avoir lu ça je vous garantie que vous allez rêver de vous faire enlever par un écossais en kilt et peu sale chevauchant les Highlands au XVIIIe siècle.

On appelle ça un livre qui a du vécu!

On appelle ça un livre qui a du vécu!

Résumer

Où: petite bourgade est Highlands (Écosse), 1945.
Qui: Claire Randall et son époux, Frank.
Pourquoi: voyage de retrouvailles/ deuxième lune de miel post Deuxième Guerre mondiale.

Claire et Frank, petit couple anglais sans histoire, filent le parfait bonheur et se retrouvent après six ans de séparation à cause de la guerre. Lui est historien et se passionne pour la généalogie de sa famille. Elle est infirmière et se passionne pour l’herboristerie. Tout se passe bien jusqu’au jour où Claire trouve un tas de grosses roches, style Stonehenge,) sur le sommet d’une colline et se fait aspirer par les roches le jour de la Beltane (fête druidique).

Où: Highlands (Écosse), 1783 (?)
Qui: Claire Randall, des Écossais virils et poilus
Pourquoi: aspirée dans un genre de vortex temporel

Notre héroïne se retrouve captive d’un laird écossais très puissant (après quelques rebondissements, évidemment) et doit trouver un moyen de retourner au tas de pierres, style Stonehenge, afin de retourner à son époque et rejoindre son mari. Son plan aurait peut-être fonctionné si elle n’était pas obligée de marier un jeune (et joli) écossais hors la loi afin de sauver sa peau. En effet, elle est recherchée par la milice anglaise qui est persuadée qu’elle est une espionne. Claire est donc prise dans une série d’aventures et tombera franchement sous le charme de son nouveau mari. Décidera-t-elle de rester avec lui?

Image 11

La photo est mal cadrée, mais j’ai pas pu m’en empêcher

On aime:

– La reconstruction historique.  Une grande partie du livre illustre des journées du quotidien. C’est une moyenne brique et cela donne le temps à l’auteure de vraiment nous expliquer comme les gens vivaient à cette époque.

– Les intrigues politiques., car au XVIIIe siècle, l’Écosse et l’Angleterre sont en plein conflit, et ça donne bien du piquant à l’histoire.

– Le petit côté invraisemblable de l’histoire. Personnellement, je trouve que ça ajoute au côté romantique de toute la patente.

DSC00504

Le château d’Édimbourg

C’est sexy parce que: 

– Ce n’est que passion dévorante ce roman!

– Il y a quelque chose de vraiment romantique dans la campagne écossaise.  Avec ses falaises, son gazon vert fluo et sa brume énigmatique….

– Secrètement on rêve toutes de revenir au temps des princes et des princesses vivant dans un château…haha!

Bonne lecture!

Camille xxx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>