Édimbourg, je t’aime bin.

26 Juil
542862_10151312611830911_1953924459_n

Edimbourg vu du Arthur’s Seat ©MaximeBertrand-Gagne

Aujourd’hui, on va s’entendre sur quelque chose, ce billet sera plein d’opinions.

Je vous parle de ma deuxième maison, la ville d’Édimbourg en Écosse où j’ai habité pendant 5 mois. Une ville que j’oserais qualifier de plus-belle-ville-que-j’ai-vu-depuis-le-début-de-ma-toute-petite-carrière-de-voyageuse-temps-partiel.

Reste qu’il y a une raison pour laquelle je me lance dans ce billet voyage. Au mois d’août a lieu le Edinburgh Festival qui attire plus de 500 000 visiteurs. Si je vous dis que la population d’Édimbourg est environ la même que celle de la ville de Québec, le calcul est rapide, c’est donc dire que la population de la ville écossaise double pendant un mois complet. Y’a du monde en ville! (Déjà que la fin de semaine, peu importe le temps de l’année, la « Sainte-Catherine écossaise » a.k.a Princes Street est pas « marchable », je ne m’imagine pas en août en plein festival. Bref.)

Malheureusement, je n’ai pas vécu ce mois d’août en Écosse, j’y étais pendant l’hiver, mais j’ai tout de même vécu 5 mois où des Écossais me disaient dans un anglais pas possible quelque chose qui sonnait comme « Bin voyons que tu restes pas pour le mois d’août!!! »

Trêve d’introduction, qu’est-ce que c’est que ce festival?

En fait, il y a deux festivals qui se côtoient. Le Edinburgh International Festival (9 août au 1er septembre) et le Edinburgh Festival Fringe (2 au 26 août). Ce dernier est un peu le même concept que le Festival Off de Québec, il a été créé en marge du gros festival qui existe depuis 1947 (créé pour égayer la période après-guerre) et son but était de présenter des artistes moins connus. Néanmoins, il a été victime de son succès et depuis environ 10 ans sa popularité a pratiquement dépassé celle de l’International Festival.

Le Edinburgh Festival est connu comme le plus grand festival artistique au monde où se côtoient théâtre, danse, musique, art de la rue, humour, expositions pendant 25 jours…  C’est en tout plus de 2 500 spectacles de plus d’une quarantaine de pays différents.

©KaryanFT

Château d’Édimbourg ©KaryanFT

Par exemple cette année dans la programmation du Edinburgh International Festival on revisite l’œuvre du dramaturge irlandais, Samuel Beckett; on pourra assister à des performances du compositeur américain Philip Glass; une compagnie new-yorkaise présentera Hamlet; une exposition portera sur Leonardo da Vinci… et j’en passe!

Le tout est clos par un immense feu d’artifice présenté au château d’Édimbourg (l’équivalent de Poudlard).

Outre, les festivals du mois d’août, Édimbourg est aussi une ville magnifique, remplie d’histoire et, surtout, hantée (« The most haunted city in the world », on arrêtait pas de me le répéter). C’est aussi la ville des mille et un cimetières et joueurs de cornemuse. J’espère que vous vous laisserez tenter lors d’un prochain voyage! (Les Highlands écossais sont à ne pas manquer également.)

Highlands ©KaryanFT

J’arrête ici, sinon ce billet serait sans fin…

Vous pouvez toujours allez voir ces 11 faits sur Édimbourg, ça me fait bien rire!

Pour plus de détails :

https://www.edfringe.com/

http://www.eif.co.uk/

Cheers!

Karyan

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :