Mãn: du Viêt Nam au Canada

Avec l’été qui arrive (je suis une éternelle optimiste.  Je crois vraiment, qu’un jour prochain, l’été va s’installer pour vrai et que les rumeurs de neige en région vont arrêter de gâcher nos vies), il faut armer sa bibliothèque de livres inspirants, légers et divertissants. Car, comme a dit le grand sage, rien ne vaut un bon livre, un soleil flamboyant, un verre de rosé, une galerie et un après-midi d’été. Or, si vous êtes comme moi, lorsqu’il fait très beau (lire ici lorsque le soleil tape et vous chauffe un peu trop la tête), vos envies de lecture passent de « je cherche à grandir au plus profond de mon âme » à « l’important c’est que l’histoire finisse bien ». Alors, aujourd’hui le vous propose le livre parfait qui combine ces deux critères: une belle histoire, une belle prose, mais surtout, un beau divertissement. Voici donc, le nouveau livre de Kim Thúy : « Mãn ».

image (1)

Résumé:

C’est l’histoire d’une femme: son enfance au Viêt Nam, son mariage, son immigration au Canada, sa vie de jeune épouse, sa vie de mère et sa vie d’amante. Cela raconte également comment les gens qui entrent dans la vie d’une personne la transforment et la modèlent. C’est une histoire de persévérance, d’adaptation et de volonté. La volonté d’une vie meilleure, de rêves et d’espoirs peut-être réalisés et d’enfin, pouvoir aimer. Est-ce que je peux en dire plus? Pas vraiment. Je vais vous laisser découvrir ce petit univers le temps de ces quelque 145 pages.

Personnages:

Moi: personnage principal du livre et narrateur, moi est une femme vietnamienne. En fait, l’histoire défile pas le biais de ses souvenirs. On met les pièces du casse-tête en ordre au fil de la lecture afin de reconstituer les événements de sa vie.

Maman: mère de moi, maman est un personnage omniprésent et constant dans le livre. Elle permet de aussi de faire un clash entre les moeurs de l’orient et celles de l’occident.

Julie: meilleure amie de moi. Julie est une montréalaise maman d’une petite vietnamienne qu’elle a adopté. Elle aide beaucoup moi à se dépasser et à devenir une meilleure personne.

Luc: grand amour de moi. Il bouleversera la vie de moi…pour le meilleur et peut-être même, pour le pire.

On aime:

– qu’il n’y ait pas de chapitres. Parfois, une section a quelques lignes, parfois l’auteure nous entraîne pour quelques pages. Cela donne du rythme à la lecture.

– les mots en vietnamiens et leur traduction dans les marges des pages de chaque section (voir l’image plus bas). C’est comme si chaque section a un thème.

– que moi et son mari possèdent un restaurant à Montréal. Et c’est à ce moment qu’on a tous une image nostalgique de notre restaurant asiatique préféré avec son personnel qui ne change jamais et qui ne parle toujours pas bien le français, même après 5, 10 au 15 ans.

photo

C’est sexy parce que:

– l’histoire comprend toutes les façons d’aimer et de le démontrer.

– la prose est presque poétique, et que la poésie c’est langage de l’Amour.

– c’est un livre qui se lit en une journée, par exemple, sur la plage, en maillot de bain…

Bonne lecture!

Camille xxx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>