BLA BLA BLA

Petit guide d’utilisation des médias sociaux pour les nuls

Salut, mon nom est Chloé et je suis stratège numérique. Mon travail est d’accompagner les entreprises et organisations dans leurs actions numériques. Je leur propose du contenu original qu’ils pourront utiliser via leurs médias sociaux, par exemple. Grosso modo, je suis payée pour jouer sur les médias sociaux. J’y passe donc beaucoup de temps. Avec les années, j’ai pu observer des comportements, disons, désagréables. Des plus jeunes aux plus vieux, tout le monde est coupable. Dans bien des cas, de simples petites actions peuvent éviter des ennuis virtuels.

Pour rendre notre expérience plus divertissante, je vous partage aujourd’hui mon b.a.-ba des médias sociaux !

Les petits commandements pour une expérience positive sur les médias sociaux.

1. Les concours Facebook, tu ne partageras pas.

Les concours Facebook, ils polluent notre fil d’actualité. Populaires auprès de toutes les tranches d’âge, ils ont des côtés positifs, mais aussi, beaucoup de côtés négatifs.

Quand une épicerie de Sainte-Catherine fait tirer une télévision de 72 pouces et qu’elle réussit à obtenir 500 000 participations, permettez-moi de douter des bons côtés de ce concours. Combien de nouveaux clients l’épicerie attira-t-elle ? Combien de clients fidélisera-t-elle ? Un gros zéro.

Bored Over It GIF by The Bachelor - Find & Share on GIPHY

« Partage ce concours avec tes contacts pour avoir plus de chance de gagner. » Penses-y deux minutes. Logiquement, comment est-ce possible ? Ne réduit-on pas nos chances de gagner en partageant un concours à notre réseau ? C’est mathématique, il me semble. Plus tu partages un concours, plus de gens participeront à ce concours. Tu auras donc moins de chance de gagner. En plus, il existe des règles de Facebook qui empêchent les pages d’exiger le partage. Clique ici pour apprendre les règles des concours et promotions Facebook.

2. Ta vie, privée tu garderas.

Le premier caca de fiston, les chicanes avec la belle-mère, les divorces et réconciliations : ça reste à la maison. Les réseaux sociaux, bien qu’ils soient sociaux, ne sont pas des journaux intimes. Pour le bien de tes proches qui ne désirent peut-être pas voir les détails de leur vie privée étalés au grand jour, mieux vaut se garder une petite gêne.

Le jour où l’envie incontrôlable de partager des histoires gênantes se fait sentir, souviens-toi que c’est toujours possible de se tourner vers les conversations ou les groupes Facebook privés. C’est merveilleux, n’est-ce pas ?

 

3. Les robes de Pénélope, tu ne commenteras pas.

Écrasée devant ton divan, tu regardes la télévision quand tout d’un coup tu vois Pénélope vêtue d’une robe aff-reu-se. Vite sur Facebook pour lui en avertir !

« Salut Pénélope ! Très bon show, mais ta robe est vraiment laide. Elle te fait pas bien ! Désolée, c’est mon opinion ! »

Non, juste non. Prendre le temps de critiquer les guenilles d’une animatrice télé en invoquant la liberté d’expression, c’est non. La liberté d’expression, c’est avoir le droit de dénoncer des politiques de ton président sans te faire guillotiner sur la place publique. Ce n’est pas de dénoncer une robe fleurie peu flatteuse sur Facebook.

Stop It Season 9 GIF - Find & Share on GIPHY

4. L’anonymat, tu oublieras.

Soyons honnêtes. Personne ne sera jamais complètement anonyme sur les médias sociaux. Je défie quiconque d’y demeurer incognito pendant un petit bout de temps. En plus de te faire passer pour un gros niochon, les propos racistes, misogynes, intolérants, homophones, etc. peuvent grandement te nuire. Une petite recherche peut facilement permettre à quiconque de trouver le nom de ton employeur, des membres de ta famille, ta date de naissance…

N’oublie pas que tu es une belle petite mine de données que Facebook et ses amies partagent à ses partenaires. Tout ce que tu fais peut être vu et lu. Ce n’est pas pour faire peur, c’est juste un pensez-y-bien !

5. Avec retenue, tu nous gosseras.

Se rendre au niveau 1000 de Candy Crush, quelle grande réalisation ! Il ne reste qu’un niveau pour changer de monde, mais ô comble du malheur, toutes tes vies se sont écoulées. À un seul clic d’une petite demande à tous tes ami(e)s Facebook, la tentation peut souvent être grande. Si c’est la 12e fois aujourd’hui que tu demandes à ton neveu de t’envoyer une autre vie, abstiens-toi. Il a sûrement déjà reçu tes demandes. Le niveau 1000 attendra, ne t’en fais pas.

Que tu sois jeune, vieux, riche ou pauvre, ton utilisation de Facebook peut grandement affecter ton entourage. Ce petit guide n’est pas exhaustif, évidemment, mais il est constitué des premières étapes pour faire de notre monde numérique un monde meilleur ! S’il te plaît, partage avec amis, tantes, oncles et cousines éloignées. Tu rendras service à touuuus. 

You Can Do It GIF - Find & Share on GIPHY

You Might Also Like

No Comments

    Leave a Reply